Fashion week : avec Viktor & Rolf, "la beauté surgit de l'imperfection"

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 26/01/2017 à 09H37, publié le 26/01/2017 à 09H31
Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

© WWD/Shutterstock/SIPA

Upcycling couture chez Viktor & Rolf avec des tenues de cocktail et de soirée vintage, démontées, retravaillées puis cousues avec de l'or. Viktor Horsting & Rolf Snoeren adoptent les principes de la méthode japonaise Kintsugi selon laquelle "la beauté surgit de l'imperfection".

Avec cette collection estivale, le duo poursuit sa démarche d'upcycling entamée à l'hiver 2016. Ainsi les matériaux des collections passées de Viktor & Rolf constituent la base de nouveaux modèles. Une démarche de "conscious design" consistant à utiliser des robes de cocktail vintage et des robes de soirées de décennies passées. Souvent endommagées avec des signes visibles d'usure, elles sont démontées puis leurs fragments reconstitués pour créer de nouvelles formes. 

Les réparations ont été cousues avec de l'or pour les valoriser et répondre au principe Kintsugi, une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen de laque saupoudrée de poudre d'or. Un concept selon lequel "la beauté surgit de l'imperfection". 
Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

© Maitre/WWD/Shutterstock/SIPA
Belle démarche que de valoriser ces vêtements empreints de cicatrices, de traces de vie passée. 
Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

© Maitre/WWD/Shutterstock/SIPA
La palette est constituée de couleurs primaires, de pastels et principalement de bordeaux, framboise et vert. La silhouette légère est caractérisée par des formes asymétriques, parfois volumineuses. Immédiatement après le show, trois créations étaient disponibles à l'achat dans le Viktor & Rolf Concept Store.

Les couturiers Viktor Horsting & Rolf Snoeren ont, depuis la formation de leur partenariat artistique en 1992, gagné des critiques élogieuses pour leur approche rebelle, leur virtuosité technique et leur connaissance de la mode et de l'art. Toujours avec un certain humour. En 1993, alors âgés de 24 ans, ils ont créé leur première collection pour le Festival international de mode et de photographie de Hyères. Ils ont présenté une robe de bal en laine grise déchirée avec des broderies en paillettes d'argent. Le jury leur a alors décerné trois grands prix. C'est ainsi qu'Horsting et Snoeren est devenu la marque Viktor & Rolf. 
Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

© Maitre/WWD/Shutterstock/SIPA
Le duo, qui a toujours repoussé les frontières entre l'art et de la mode, est célèbre pour ses défilés expérimentaux. A l'image de celui de 1999 et de la collection Poupée russe dans lequel le modèle Maggie Rizer a été progressivement habillée de 9 couches de vêtements. À la fin de la performance, elle était enveloppée dans plus de 70 kgs de couture.
Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2017, à Paris, janvier 2017

© Team Peter Stigter

"Fashion Artists" à Melbourne jusqu'au 26 février

Les créations spectaculaires et d'avant-garde de ces designers néerlandais sont réunies dans l'exposition "Viktor & Rolf : Fashion Artists" où sont présentés 40 pièces couture à côté d'archives. Leur virtuosité technique au service de créations irrévérencieuses est à découvrir jusqu'au 26 février 2017. Y sont exposées 21 poupées, réalisées traditionnellement à la main par l'atelier Viktor & Rolf avec de la porcelaine, du papier mâché et des cheveux humains. Chaque poupée célèbre une collection emblématique.
Le teaser de l'exposition "Viktor&Rolf : Fashion Artists" à Melbourne, en Australie