Fashion couture : un défilé Dior coloré du "nouveau réalisme de la couture"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/01/2016 à 18H24
Défilé Haute Couture été 2016 de la maison Dior au musée Rodin 

Défilé Haute Couture été 2016 de la maison Dior au musée Rodin 

© Hendrik Ballhausen / DPA

Trois mois après le départ du directeur artistique Raf Simons, le défilé Dior haute couture printemps-été 2016, orchestré par l'équipe du studio de la maison, a proposé au musée Rodin des silhouettes féminines et décontractées définissant "un nouveau réalisme de la couture".

La maison Dior présentait sa collection printemps-été 2016 sous un chapiteau de miroirs construit spécialement pour l'occasion dans les jardins du musée Rodin à Paris. Décors futuristes au milieu d'intemporels jardins à la française, la réputation de la maison de luxe est immunable. 

Sur le catwalk chacune des 50 mannequins défile avec sa robe mais juste avant le défilé, les maquilleurs font de l'art. Tendance de l'été ? "de la couleur, du fun et de la beauté", assure Peter Philips, Directeur de la création et du maquillage Dior.

Reportage  : N. Bappel / M. Cailleaud . T. Rousseau 
Les décolletés dénudent les épaules, souvent de façon asymétrique dans cette collection qui joue les variations autour du fameux tailleur "Bar" à la taille de guêpe, icône du style "New Look" de Christian Dior.

Il se décline en manteaux, ou en vestes, dont les manches sont parfois allongées et fendues.
Défilé dior été 2016 © Francois Mori/AP/SIPA
Dans cette collection, aisément portable, les femmes Dior s'habillent "avec liberté et sans apprêt" et "définissent un nouveau réalisme de la couture", indique la marque dans un communiqué.
Dior eté 2016 (3) © PHOTOSHOT/MAXPPP
Des broderies forment des motifs panthère, rappelant des imprimés animaliers vus lors de collections réalisées par Raf Simons, dont on retrouve notamment la touche dans la ligne épurée de robes longues.
Dior eté 2016 (6) © Hendrik Ballhausen / DPA / dpa Picture-Alliance/AFP
De petites robes de soie brodées, au-dessus du genou, font contraster deux motifs, donnant l'illusion d'un ensemble jupe et haut. D'autres robes, plus années folles, jouent les transparences avec des fines dentelles noires et des volants.
Dior eté 2016 (4) © PIXELFORMULA / SIPA/SIPA
Pour compléter la silhouette, de larges rubans noirs sont noués autour de la cheville, parfois accompagnés de bijoux.
Dior eté 2016 (5) © Hendrik Ballhausen / DPA / dpa Picture-Alliance/AFP
En attendant la nomination d'un nouveau directeur directeur artistique (suite au départ de Raf Simons en octobre 2015), la collection a été réalisée par le studio de stylistes suisses Serge Ruffieux et Lucie Meier avec les ateliers de la maison. Comme à l'accoutumée, un deuxième défilé était organisé pour les clientes.
Serge Ruffieux et Lucie Meier présente Dior printemps été 2016

Serge Ruffieux et Lucie Meier présente Dior printemps été 2016


"L'objectif, c'est que ces robes, ces tailleurs, ces vestes soient portés ! La meilleure façon c'est de maîtriser le savoir-faire", a rappelé le PDG de Dior, Sidney Toledano, soulignant le talent des équipes internes Quant au choix d'un nouveau directeur artistique, "on donne du temps au temps, la maison continue sa trajectoire, on a beaucoup de moteurs", a-t-il dit, refusant de donner une échéance.