Diaporama 6 photos, 1 vidéo
Par Corinne Jeammet (avec AFP) @Culturebox

La 1re journée haute couture été 2013 électrisée par Iris Van Herpen

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/01/2013 à 09H58

La haute couture, qui a ouvert le bal des défilés dimanche soir avec Versace, est entrée dans le vif du sujet lundi avec Christophe Josse, Maurizio Galante, Christian Dior, Alexis Mabille et Giambattista Valli. Mais, c'est la créatrice d'avant-garde Iris Van Herpen qui remporte mon coeur quotidien avec sa collection conceptuelle "Voltage" qui mêle avec poésie la mode à l'art.

  • Iris Van Herpen haute couture printemps-été 2013, à Paris
    01 /07
    Iris Van Herpen haute couture printemps-été 2013, à Paris
    Pour sa 4e collection -présentée en tant que membre invité- Iris Van Herpen m'a encore une fois interpellée. C'est l'exploration de l'électricité et de la lumière qui en émane que la créative jeune femme -toujours avant-gardiste- a voulu retranscrire. Le show commence par une démonstration de l'artiste néo-zélandais Carlos van Camp montrant comment les volts traversent le corps. Juché sur un socle, un homme en combinaison noir est traversé par le courant. Les étincelles fusent dans toutes les directions. Puis, c'est au tour du défilé où la créatrice -qui nous a montré lors de précédentes collections des créations 3D- poursuit sa démarche avec des robes structurées et inspirées des faisceaux électriques. C'est une fois de plus bluffant. Elle présentera une collection prêt-à-porter en mars 2013 à Paris.
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Maurizio Galante haute couture printemps-été 2013, à Paris
    02 /07
    Maurizio Galante haute couture printemps-été 2013, à Paris
    Un défilé Maurizio Galante ne se rate pas. Il est rare. Le créateur propose une garde-robe qui transcende les saisons. Il a poursuivi son minutieux travail d'architecte du vêtement avec ses tissus aux découpes et pliages multiples, ses mailles filet, ses assemblages de pièces carrées ou arrondies qui tiennent entre elles par la magie d'un fil. Il utilise des techniques artisanales alliées à des technologies industrielles pour traiter les matériaux. La collection prend 2 directions : une forme carrée ou rectangulaire pour des manteaux courrts, sans cols, portés sur des pantalons avec des hauts fluides. 
    © PIERRE VERDY / AFP
  • Christophe Josse haute couture printemps-été 2013, à Paris
    03 /07
    Christophe Josse haute couture printemps-été 2013, à Paris
    Chez Christophe Josse, les robes plutôt sobres sont construites comme sur une ossature tout en étant très légères grâce à l'organza, au tulle et soies ornées de passementeries, de volutes en rhodoïd ou de microfleurs.
    © Martin Bureau / AFP
  • Dior haute couture printemps-été 2013, à Paris
    04 /07
    Dior haute couture printemps-été 2013, à Paris
    Pour sa 2e haute couture griffée Dior, Raf Simons voulait "une collection (qui) raconte l'idée même du printemps". Sous une tente installée aux Tuileries encore enneigé, Dior a reconstitué les allées d'un jardin avec des haies de buis au milieu desquels les mannequins sortaient du sol. La collection fourmille de fleurs rebrodées dans le tissu ou posées dessus par la magie des ateliers maison et des broderies Vermont que la griffe a rachetées en 2012. Les robes sont boules ou bustiers, courtes ou longues. Dans un tourbillon de soie et de tulles et de couleurs plutôt pastels, cette collection affirme son savoir-faire dans des millefeuilles de tulle jaillissant d'un côté, des superpositions, ou encore un manteau de soie écru sur une robe du soir bustier en soie brodée écrue qui donne envie d'aller au bal. 
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Alexis Mabille haute couture printemps-été 2013, à Paris
    05 /07
    Alexis Mabille haute couture printemps-été 2013, à Paris
    Alexis Mabille a transformé les mannequins en princesses de contes de fées avec des robes de bal comme on les imagine enfant: ainsi cette grande jupe virevoltante en volants d'organzas plissés et effrangés en dégradé du noir au blanc, porté sous un chemisier sans manches rebrodé de bouquets en fil d'argent, tulle, et satin. La dentelle était de sortie également sur une robe panier ambre décorée comme une porcelaine cuite avec ses broderies de nacre.
    © PIERRE VERDY / AFP
  • Giambattista Valli haute couture printemps-été 2013
    06 /07
    Giambattista Valli haute couture printemps-été 2013
    Chez Giambattista Valli, des robes du soir essentiellement, à motifs ou broderies florales et animales. Pas de fourrure pour autant ou très peu, plutôt du velours découpé pour imiter une peau de crocodile plaquée sur un organza blanc. Les fleurs elles sont soit brodées en fils métalliques argent sur un satin rose thé, soit "plantées" sur toute la robe.  
    © F.Guillot /AFP
  • 07 /07
    REPORTAGE : Iris Van Herpen, Christophe Josse, les nouveaux créateurs
    REPORTAGE : Iris Van Herpen, Christophe Josse, les nouveaux créateurs