La haute couture été 2012 est de retour sur les podiums parisiens

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/01/2012 à 09H38
Gaultier haute couture automne-hiver 2011-2012. Paris

Gaultier haute couture automne-hiver 2011-2012. Paris

© P. Verdy. AFP

La haute couture prend, du 23 au 26 janvier, le relais de la mode masculine qui vient de défiler à Paris. La Fédération française de la couture a programmé 23 défilés dans le calendrier officiel, qui s'enrichit d'un nouveau "membre permanent", Giambattista Valli.

L'Italien Valli, qui a fondé sa maison en 2004, défilait la saison dernière comme membre invité. Il rejoint le cercle très fermé des 12 maisons possédant l'appellation "haute couture": Christophe Josse, Chistian Dior, Maurizio Galante, Adeline André, Giambattista Valli, Chanel, Atelier Gustavolins, Anne-Valérie Hash, Stéphane Rolland, Givenchy, Franck Sorbier et Jean Paul Gaultier. Ce label exclusivement parisien, juridiquement protégé, répond à des critères de fabrication très stricts. comme le travail réalisé à la main, l'unicité de pièces sur-mesure, le nombre d'employés des maisons.

Une semaine assez dense s'annonce
La semaine de la couture débute avec le retour de la maison Versace et sa ligne "Versace Atelier". La marque italienne, qui avait arrêté de défiler en haute couture depuis 2004 pour des raisons économiques, revient dans le calendrier en tant que "membre correspondant", rejoignant notamment ses compatriotes Giorgio Armani Privé et Valentino ainsi que le Libanais Elie Saab, qui peuvent eux aussi justifier d'ateliers et d'une activité en France.

Lundi sera aussi dominé par Dior, dont la collection a été conçue par Bill Gaytten qui assure l'intérim depuis le départ de John Galliano en mars 2011. Le Britannique, ancien bras droit de Galliano, a certainement à coeur de répondre aux critiques qui avaient jugé incohérente sa première collection couture en juillet 2011. Un autre moment fort sera sans doute le défilé de la jeune styliste hollandaise Iris Van Herpen, en tant que membre invité, qui avait mis en scène la saison dernière de drôles de créatures marines à la beauté complexe, écailles et tentacules sur des robes mêlant le travail patient de l'atelier à des structures futuristes dessinées sur ordinateur.

Mardi, Chanel devra partager le Grand Palais avec Giorgio Armani et Givenchy, qui a renoncé depuis plusieurs saisons à défiler, présentera une poignée de silhouettes. Ces grandes maisons côtoieront les jeunes Alexandre Vauthier ou Julien Fournié,

Le temps fort de la journée de mercredi sera le défilé de la maison Jean-Paul Gaultier et celui de la jeune Française d'origine chinoise Yiqing Yin, connue pour ses drapés sophistiqués.. Une journée qui débutera avec le duo On Aura Tout Vu, à l'univers très imaginatif. La boucle sera bouclée le soir avec le défilé de la maison italienne Valentino.

Une cliente couture qui se fait rare
La clientèle couture se limite à une centaine de femmes dans le monde. Et tous les ans, une centaine d'autres les rejoignent brièvement dans ce monde exclusif, en commandant une robe, du soir ou de mariée, faite sur mesure. Chez un jeune créateur, on n'a rien en dessous de 15.000 euros. Dans une grande maison, il faut au moins doubler la mise. Les robes de mariée atteignent cent voire plusieurs centaines de milliers d'euros, selon des spécialistes du secteur, les maisons pratiquant une omerta totale sur les prix.