Hommage de Jean Paul Gaultier au style d'Amy Winehouse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/01/2012 à 19H33
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
    Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris © P. Verdy. AFP
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
    Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris © P. Verdy. AFP
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
    Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris © P. Verdy. AFP
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
    Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris © P. Verdy. AFP
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
    Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris © P. Verdy. AFP
  • Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris
    Jean Paul Gaultier hc printemps-été 2012. Paris © P.Verdy. AFP

Le 1er mannequin du défilé Gaultier crée la surprise. Avec sa choucroute noire, ses yeux de biche, sa jupe noire scintillante,c'est l'incarnation de la chanteuse soul décédée. "Ce qu'elle représente avant tout, c'est le fait d'être unique. En musique, comme dans sa façon de s'habiller, elle mélange de nombreuses influences" pour créer un style singulier, a expliqué le couturier en coulisses.

Comme sa collection haute couture, la chanteuse britannique, disparue après une carrière fulgurante et des excès en tous genres, faisait référence aux années 1950 et 1960. "Sans être rétro mais au contraire contemporaine, c'est bien pour ça qu'elle a touché toutes les générations", souligne son admirateur. Jouant sur le vestiaire de la star, Jean Paul Gaultier met en scène des corsets, l'une de ses pièces fétiches, des bustiers, des superpositions de soutien-gorges et des couleurs vives avec du noir. "Amy Winehouse était une vraie icône de style", insiste le couturier, se souvenant de plusieurs de ses tenues capturées par les paparazzi et regrettant qu'aucun "magazine de mode ne l'ait mise sur sa couverture".

Un bel hommage pour lequel le créateur a évité d'être trop littéral
"Mon plus bel hommage, c'est toute l'admiration que j'ai pour elle", résume-t-il. Sa voix a seulement été entendue en toute fin de défilé, se mêlant à celles de quatre chanteurs a capella "doo wop" sur scène. Les plus grands top-model du moment, notamment l'Américaine Karlie Kloss ou l'Argentine Milagros Schmoll, portaient des manteaux enveloppants, capes à capuche en mousseline flottante ou tailleurs à col asymétrique et pantalon d'homme à rayures adapté aux courbes féminines. Hommage au travail minutieux des ateliers qui ont brodé des milliers de paillettes. Les bustiers aux seins d'obus sur plusieurs robes sont rebrodées de pierres. Après la mariée, en robe-corset rose poudré, les filles reviennent en enlevant le bas, pour exhiber leur lingerie ultra-sophistiquée, un voile noir, façon veuve espagnole, sur la tête. "Ce ne sont pas des funérailles, mais de joyeuses mariées", s'amuse Jean Paul Gaultier.