La 3e et dernière journée au royaume de la haute couture

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2012 à 09H16
  • Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Franck Sorbier haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Elie Saab haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Gaultier haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Présentation Maison Rabih Kayrouz haute couture ah 2012-2013, à Paris
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris © P.Verdy. AFP
  • Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris © P.Verdy.AFP
  • Défilé Franck Sorbier haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Franck Sorbier haute couture ah 2012-2013, à Paris © F.Guillot/AFP
  • Défilé Elie Saab haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Elie Saab haute couture ah 2012-2013, à Paris © M.Bureau/AFP
  • Défilé Gaultier haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Gaultier haute couture ah 2012-2013, à Paris © Pierre Verdy/AFP
  • Présentation Maison Rabih Kayrouz haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Présentation Maison Rabih Kayrouz haute couture ah 2012-2013, à Paris © Louise Wessbecher/FTV

Mon coup de coeur: On Aura Tout Vu
La maison On Aura Tout Vu –inscrite, cette saison, au calendrier en tant que membre invité- fête très dignement son 10e anniversaire, soit 20 collections. Une cérémonie qu’elle a voulu ROYALE avec la collection « Somewhere Else Kingdom ». C’est, donc, dans leur royaume chimérique que Livia Stoianova et Sassen Samouilov nous entraînent à la rencontre de leurs Reines. Ici, le dress-code est de mise avec trois couleurs autorisées : du blanc enchanté, du noir bijouté et du rouge vif éclaté. Robes courtes ou longues, combinaisons de dentelles, tailleur, bustier de cuir noir… tous les modèles affichent les armoiries du royaume On Aura Tout Vu. Et la mariée en robe bustier blanc avec tutu, rebrodée ton sur ton, n'échappe pas au mouvement. Elle est coiffée d’une couronne dorée impressionnante et se déplace avec ses deux centaures. Ici les bijoux et accessoires viennent sublimer un vestiaire déjà raffiné avec la touche d'originalité qui distingue cette maison.

Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris

Défilé On Aura Tout Vu haute couture ah 2012-2013, à Paris

© AFP
 

Franck Sorbier a fait appel aux nouvelles technologies. Il conjugue la vidéo Mapping 3D à l’univers des contes de fées. « Proposer des robes virtuelles, c’est à la fois novateur, écologique et amusant. C’est aussi projeter dans le futur notre héritage artistique unique au monde en la matière et ainsi le protéger » explique le créateur dans son programme. Sur la scène du théâtre Antoine à Paris, une princesse en robe crinoline en peaux silky blanches se tient debout. A ses côtés, une magicienne en fourreau noir à traîne avec casque en compression de satin et d’organza. C’est la Fée Erté. C’est elle qui prononce les incantations qui sont à l’origine des vidéos projetées sur la robe de la princesse…. 15 modèles de la collection sont ainsi présentés avec en toile de fond un écran géant. Puis le spectacle se termine avec une rétrospective de modèles des collections passées.

La collection « Dans le sillage de Constantinople » proposée par Elie Saab semble échappée d’un palais ancré sur les rives du Bosphore. Ici ses motifs ottomans insufflent une richesse impériale à de longues robes et traines. Dévorées de guipures et de dentelles, de ramages rebrodés et pétales mordorés, les silhouettes se dévoilent comme incrustées de pierreries. Ouvragés des décolletés en tulle arborent des broderies de fils Lurex doublés de paillettes ton sur ton tandis que des rivières de pierreries bleu paon ou vieil or liquéfient les passages de scintillants reflets.

Fracs et hauts de forme, beaucoup de noir avec des explosions de couleur et de métal: Jean Paul Gaultier a présenté une femme inspirée du personnage de dandy décadent joué par Pete Doherty dans "Confession d'un enfant du siècle" lors du festival de Cannes. "C'est un dandy décadent mais avec beaucoup de charme, de séduction", explique le couturier. "Le film n'était pas en compétition mais je suis allé le voir par curiosité. Je n'ai jamais vu Doherty en concert et pour la couture, j'étais parti sur un univers Metropolis. Mais en sortant du film, je me suis dit: Ma collection, c'est lui". "Une femme dandy, conquérante mais séduisante", résume le couturier. Un tailleur noir se porte sous une cage dorée, "comme un bijou". Une combinaison pantalon noire avec un dos nu plongeant en V et un long tablier devant le pantalon, reprend, en le féminisant, un principe de pantalon/jupe avec lequel le couturier joue sur ses collections masculines.

Membre invité du calendrier de la couture, Rabih Kayrouz a présenté une série de robes longues plissées, à la taille marquée. La suite de la collection comprend un ensemble haut et jupe en cuir ajouré ainsi qu’une très belle veste noir nervurée, où les coutures sont remplacées par des lignes de pierres précieuses vertes. Côté couleur, le Libanais installé en France depuis 2009 a opté pour du vert sapin, du blanc et du noir. Oscillant entre prêt-à-porter et haute couture, le couturier a récemment dessiné une collection capsule pour La Redoute en vente depuis la fin du mois de juin.

Sur les podiums de la 3e et dernière journée : ON AURA TOUT VU, FRANCK SORBIER, ELIE SAAB, YIQING YIN, JEAN PAUL GAULTHIER, MAISON RABIH KAYROUZ, VALENTINO et MAISON MARTIN MARGIELA