Jantaminiau colore l'automne-hiver 2012-2013

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/07/2012 à 22H56
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris © Louise Wessbecher/FTV
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris © Corinne Jeammet/FTV
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris © Corinne Jeammet/FTV
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris © Louise Wessbecher/FTV
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris © Louise Wessbecher/FTV
  • Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris © Louise Wessbecher/FTV

En dehors du club très fermé des 12 maisons bénéficiant du label haute couture, une trentaine de créateurs défilent dans le calendrier « off » de la semaine parisienne de la haute couture. Zoom sur le travail de Jan Taminiau et sa nouvelle collection automne-hiver 2012-2013 haute en couleurs et en volumes.

Jan Taminiau, et sa marque éponyme, défile depuis 5 ans à la fashion week haute couture parisienne. Pourtant à bientôt 37 ans, le couturier n’a toujours pas intégré le calendrier officiel de la Fédération française de la couture. Même si ses collections approchent celles des grandes maisons renommées, le créateur, installée en Hollande, n'entre pas dans les critères de fabrication très stricts de la fédération française.

Dans sa collection, le hollandais propose une quinzaine de looks comprenant des robes courtes et longues ainsi que des combinaisons moulantes. Dentelles, voiles, perles et cristaux argentés ou dorés : une passion pour les matières précieuses et anciennes dont il a hérité. Plusieurs membres de sa famille exerçaient les métiers d’antiquaires, de décorateurs et de designers d’intérieur. Une atmosphère qui entretient aussi sa créativité.

Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris

Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris

© Louise Wessbecher/FTV

Inspirations ethniques
La collection « Poetic clash » est l’histoire d’une rencontre « entre les silhouettes tribales de l’Afrique et le magnétisme des ikats de l’Ouzbekistan », un procédé de teinture et de tissage de fils de couleurs très serrés. Pour la première fois, il intègre des couleurs franches dans ses créations : du vert, du bleu marine, du rouge sang et du jaune sous la forme de motifs géométriques.

Ses robes gagnent une troisième dimension grâce à des mètres de tulle travaillés pour créer d’impressionnants volumes au col, aux épaules, à la taille ou au niveau de la traîne.

Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris

Défilé Jantaminiau haute couture ah 2012-2013, à Paris

© Louise Wessbecher/FTV

Futur lauréat du Prix Woolmark?
Jan Taminiau présente depuis 2007 deux collections par pendant la semaine de la couture à Paris.  A peine diplômé de l’Institut de la mode d’Arnhem, le styliste assiste le corsetier Hubert Barrere et le dentellier Hurel à Paris. En 2003, année de création de sa marque, son premier projet nommé « Unfolding » a été exposé dans les vitrines du magasin Colette.

Cette année, il est l‘un des nommés au Prix international Woolmark. A la mi-juillet, le créateur devra présenter devant le jury européen une collection capsule en laine Mérinos comprenant six tenues. En 1954, les lauréats de la première édition de ce prestigieux prix étaient les jeunes Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent.