6 rêves de haute joaillerie présentés en marge de la couture

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2012 à 21H02
  • Bagues Chanel, Van Cleef, Chaumet, Boucheron, Dior et Mellerio
  • L'exposition "Bijoux de Diamants" de 1932 photographiée pour le Vogue Paris en janvier 1933
  • Bague Résille Bouquet d'Opales, Dior
  • Bague Eden Rose tourmaline rose, Mellerio
  • Bracelet Nature de cristal, Boucheron
  • Diadème tiare, Chaumet
  • Clip Coccinelle Mystérieuse, or blanc, diamants, onyx, spinelles, saphirs, rubis [nid: 106045]
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Bagues Chanel, Van Cleef, Chaumet, Boucheron, Dior et Mellerio
    Bagues Chanel, Van Cleef, Chaumet, Boucheron, Dior et Mellerio © DR
  • L'exposition "Bijoux de Diamants" de 1932 photographiée pour le Vogue Paris en janvier 1933
    L'exposition "Bijoux de Diamants" de 1932 photographiée pour le Vogue Paris en janvier 1933 © André Kertész@Vogue Paris
  • Bague Résille Bouquet d'Opales, Dior
    Bague Résille Bouquet d'Opales, Dior © Dior
  • Bague Eden Rose tourmaline rose, Mellerio
    Bague Eden Rose tourmaline rose, Mellerio © Mellerio
  • Bracelet Nature de cristal, Boucheron
    Bracelet Nature de cristal, Boucheron © Boucheron
  • Diadème tiare, Chaumet
    Diadème tiare, Chaumet © Chaumet
  • Clip Coccinelle Mystérieuse, or blanc, diamants, onyx, spinelles, saphirs, rubis [nid: 106045]
    Clip Coccinelle Mystérieuse, or blanc, diamants, onyx, spinelles, saphirs, rubis [nid: 106045] © Van Cleef & Arpels

En janvier 2010, pour la 1re fois de leur histoire, 5 maisons de la place Vendôme présentaient leurs collections. Histoire donner un coup de projecteur au secteur alors que la presse mondiale est présente à Paris. Cette saison, Boucheron, Chanel joaillerie, Chaumet, Dior joaillerie, Mellerio dits Meller, Van Cleef & Arpels présentent leurs collections en marge des défilés couture, le 5 juillet

Mon coup de cœur : Chanel
A l’occasion du 80e anniversaire de la collection « Bijoux de Diamants », créée par Gabrielle Chanel en 1932, la maison présente "1932", une collection de 80 pièces. En novembre 1932, Mademoiselle Chanel expose cette première collection de haute joaillerie, dans son hôtel particulier du Faubourg Saint-Honoré à Paris. Fascinée par l’éclat et la pureté du diamant, dont elle écrit qu’il « représente avec sa densité, la plus grande valeur sous le plus petit volume », elle imagine alors 30 joyaux novateurs. En janvier 2012, Chanel dévoile les 9 premières pièces de la collection "1932". Aujourd’hui, les 80 pièces sont dévoilées dans un planétarium éphémère sur la terrasse du musée du Quai Branly. Ces joyaux seront présentés au public lors de la biennale des antiquaires, à Paris, du 14 au 23 septembre. Hommage délibéré aux années folles, ces bijoux, légers et délicats, sans fermoirs ni rigidité, reprennent 5 thèmes chers à Coco Chanel : la comète, le soleil, la frange, le ruban et la plume, auxquels les créateurs de la maison ont ajouté celui du lion.

Carton d'invitation pour l'exposition "Bijoux de Diamants" + Bracelet étoile filante, collection "1932"

Carton d'invitation pour l'exposition "Bijoux de Diamants" + Bracelet étoile filante, collection "1932"

© Chanel
La collection « Dear Dior », imaginée par Victoire de Castellane, est un hommage à l’’époque de Monsieur Dior au temps d'une présentation haute couture. Soudain, un mannequin apparaît. Elle porte des bijoux dont les pierres des parures ne sont pas précieuses. Aujourd'hui, Victoire de Castellane réinvente l’esprit des bijoux couture de l'époque de Monsieur Dior. Mais, cette fois, les bracelets, les boucles d’oreilles et les bagues sont sertis de pierres précieuses. L’âme de la collection se révèle dans les jeux de volumes et de couleurs des pierres. Impressionnant, le dos de chaque bijou reprend le dessin exact des dentelles de robes coutures créées par Monsieur Dior.
Bracelet Dentelle Opale d'Orient, Dior

Bracelet Dentelle Opale d'Orient, Dior

© DR
En 1868, Margherita de Savoie devient la première Reine d’Italie. Elle porte un diadème de diamants figurant une rose sauvage entourée de feuilles de laurier, que son beau-père a acquis chez MELLERIO dits MELLER. La Reine Margherita a influencé son époque, la marquant de son goût pour l’avant-garde. Sur ses portraits, on remarque l’omniprésence de fleurs sur ses toilettes. Ce détail révèle ses passions pour la nature et les jardins. Ces 2 thèmes ont inspiré la collection "Monte Rosa", mettant en scène la rose sauvage et le muguet. Avec Eden Rose, les différentes phases de la vie d’une rose sauvage ont été captées puis immortalisées dans l’or, les diamants et les pierres précieuses. La collection Night Lily célèbre l’avant gardisme de la Reine Margherita : en habillant ces bijoux de clochettes d’onyx noir brillant, le joaillier signe une version inattendue et contemporaine du muguet.
Collier Night Lily, Mellerio

Collier Night Lily, Mellerio

© DR
C’est en feuilletant les archives de Boucheron, créée il y a plus de 150 ans, que la nouvelle Directrice des créations a conçu la collection "L'Artisan du Rêve". Claire Choisne s’est inspirée des archives secrètes de la Maison et les a réinterprété de manière contemporaine. C’est un parcours initiatique à travers l’histoire de Boucheron : chaque parure fait écho à une inspiration du patrimoine, à un thème cher ou à une technique particulière, emblème de la maîtrise, du savoir-faire et de l’audace créative de cette maison. Bouquet d’Ailes, Perle au Trésor, Nature de Cristal, Plume de Paon, Mosaïque Delilah, Lierre de Paris, Cabochon, Animaux de Collection et Serpent Opalescent… à travers ces neuf parures de cette nouvelle collection se révèlent neuf univers.
La parure Perle au trésor de Boucheron dévoile collier, broche et bracelet

La parure Perle au trésor de Boucheron dévoile collier, broche et bracelet

© DR
Chaumet met en scène l’esprit du 12, place Vendôme, l’hôtel particulier de la Maison avec une collection de 12 parures intitulée “12 Vendôme”. La maison connue pour ses diadèmes en propose un serti de diamants baguettes taillés. Ici, l’aigrette se fait tantôt fin bandeau épuré orné d’un plumeau, tantôt broche ou collier. Un autre révèle des pendants d’oreilles. De même que barrettes, pics à cheveux et peignes sculptés deviennent les précieux ornements de tête. On assiste à une nouvelle déclinaison du sautoir, digne de celui des années 20, porté par la garçonne. Ces pièces souples se métamorphosent en bijou de corps sensuel dont les rangs de perles soulignent les hanches et habillent les épaules. 
Collier en or blanc, serti d’une opale d’Australie verte taille cabochon de 115 carats, de 1188 diamants, de 158 tourmalines bleues et de 30 tanzanites violettes, Chaumet

Collier en or blanc, serti d’une opale d’Australie verte taille cabochon de 115 carats, de 1188 diamants, de 158 tourmalines bleues et de 30 tanzanites violettes, Chaumet

© DR
Jacques Arpels disait « Pour avoir de la chance, il faut croire à la chance. » Issus de la terre ou du ciel, de mondes réels ou imaginaires, les symboles porte-bonheur -coccinelles, trèfles à quatre feuilles, fées et licornes – sont présents dans la nouvelle collection « Palais de la chance" de Van Cleef & Arpels ». 3 histoires sont développées: la bonne étoile, la nature porte-bonheur et les légendes de la chance sous forme de gemmes de couleur, pierres dures sculptées et audacieuses associations de matières. Van Cleef & Arpels a réuni des pierres de caractère pour réaliser des sautoirs transformables, des motifs amovibles et des pièces ludiques dotées de mécanismes joailliers. La maison renoue aussi avec ces influences lointaines via les déesses et dragons, animaux et fleurs talismaniques.
Clip Étoile Filante, or blanc et diamatns, Van Cleef & Arpels

Clip Étoile Filante, or blanc et diamatns, Van Cleef & Arpels

© DR
Le "lucky moment" de Alfredo Arias :