Daniel Tribouillard, le fondateur de la maison Léonard, passe le relais à sa fille Nathalie

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/01/2017 à 14H40, publié le 10/01/2017 à 14H38
Nathalie Tribouillard Chassaing 

Nathalie Tribouillard Chassaing 

© DR

Nathalie Tribouillard Chassaing, fille du fondateur de la maison Léonard, succède à son père au poste de PDG, a annoncé la griffe connue pour ses imprimés colorés. Daniel Tribouillard, 82 ans, qui a créé cette société en 1958, "reste président fondateur".

Celle qui était jusque-là DG du groupe "aura pour mission d'entretenir et préserver l'identité de la maison, en modernisant la marque". "Ma mission est d'innover tout en respectant l'histoire de notre maison et ce en collaboration avec ma soeur Virginie", a déclaré Nathalie Tribouillard Chassaing. "Nous souhaitons rester une maison familiale forte pour faire face aux enjeux de demain".
Daniel Tribouillard en 2006 au musée des Tissus de Lyon

Daniel Tribouillard en 2006 au musée des Tissus de Lyon

© PHOTOPQR/LE PROGRES
Daniel Tribouillard, 82 ans, qui a créé cette société en 1958, "reste président fondateur". La griffe, qui a connu plusieurs changements de créateurs à sa tête ces dernières années, a nommé en 2016 la française Christine Phung, 38 ans, comme directrice artistique. Elle a présenté sa première collection lors de la Fashion week parisienne en octobre 2016. La marque, qui a réalisé un chiffre d'affaires mondial de 150 millions d'euros en 2016, dispose de 100 boutiques et points de vente en Asie, et 25 en Europe.

La maison des imprimés floraux faits à la main

En 1958, Daniel Tribouillard débute en tant que DG et Directeur Artistique de la société Léonard Fashion. Deux ans plus tard, il invente un procédé pour l'impression des pull-overs "Fully-Fashioned". Le lancement est réalisé avec Dior, Lanvin et Hermès pour qui Daniel Tribouillard crée des dessins exclusifs. En 1968, il crée sa première collection de vêtements en jersey de soie. L’année suivante, il ouvre la Société Léonard Parfums et lance "Fashion de Léonard". En 1970 s'ouvre la première boutique à Paris. En 1975, ce sont les premières collections de produits sous licence : cravates et carrés de soie. En 1976, il invente le silkover fully fashion, fabriqué avec des carrés de soie.
Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes de Mulhouse

Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes de Mulhouse

En 1983, le Japon lui demande de concevoir une ligne de kimonos. Pour la première fois en 2642 ans, depuis la naissance du kimono japonais, un Occidental a le droit de pénétrer le secret de la fabrication des kimonos traditionnels. En 1984, après plusieurs mois de travail à Kyoto et l'étude de la "symbolique florale japonaise," il présente sa première collection de kimonos au Japon. Cette année-là sera édité le 1er livre d'art représentant 20 ans de dessins, sous le titre "L'art de Léonard" par Daniel Tribouillard. D’autres livres suivront. Désormais maroquinerie, lunettes, montres et bijoux se multiplient. Daniel Tribouillard devient le PDG du groupe Léonard. En 1991, il invente la cravate réversible. En 1992, c'est la sortie de la première collection pour Homme. En 1993, la maison Léonard est la 1re maison de couture occidentale à défiler à Shanghai.
Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes à Mulhouse.

Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes à Mulhouse.

© Musée de l'Impression sur Etoffes
En 1994, la marque entre à la Fédération française de la couture, du pap des couturiers et des créateurs de mode et défile au Carrousel du Louvre. En 1995, création d’une ligne de vêtements pour les spectacles de Johnny Hallyday. Deux ans plus tard, le couturier est l’invité d’honneur du gouvernement Chinois à l’occasion du Festival de la mode à Shanghai. En 1998, il est invité à Moscou pour présenter sa collection sur le pont qui enjambe la Moskova. Cette année-là, c'est la sortie de la première collection Jeans.

Pendant la décennie 2000, de nouveaux parfums voient le jour. En 2005, l'exposition « Impressions de mode » au Musée des Tissus de Lyon retraçe 50 ans de création (les premiers dessins d’impression Léonard ont été réalisés à Lyon en 1958). La maison a également reçu le label “Entreprise du Patrimoine Vivant”…