Diaporama 7 photos
Par Corinne Jeammet @Culturebox

9e journée des défilés parisiens: le clap de fin

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/10/2011 à 16H46
  • Louis Vuitton, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    01 /07
    Louis Vuitton, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    Marc Jacobs a voulu "de la fraîcheur, de l'éclat", comme sur ces ensembles rebrodés de cristaux ou ce modèle marine aux toutes petites ouvertures laissant voir le jupon blanc superposé en dessous.
    © AFP. P.Kovarik
  • Talbot Runhof, printemps-été 2012, Paris (5/11/2011)
    02 /07
    Talbot Runhof, printemps-été 2012, Paris (5/11/2011)
    Talbot Runhof, printemps-été 2012, Paris (5/11/2011) © AFP. P. Verdy
  • Arzu Kaprol, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    03 /07
    Arzu Kaprol, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    Arzu Kaprol, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011) © DR
  • Miu Miu, printemps-été 2012, Paris, (5/10/2011)
    04 /07
    Miu Miu, printemps-été 2012, Paris, (5/10/2011)
    Miu Miu, printemps-été 2012, Paris, (5/10/2011) © AFP. P.Kovarik
  • Alena Akhmadulina, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    05 /07
    Alena Akhmadulina, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    Alena Akhmadulina, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011) © AFP. F.Guillot
  • Elie Saab, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    06 /07
    Elie Saab, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    Chez Elie Saab, défilé de robes cocktail poudrées finement ceinturées, de jupes crayon taille haute, pimentées par des blouses de mousseline transparente. "J'ai pensé aux femmes des années 1970, heureuses et décontractées", a déclaré à Reuters le styliste, précisant avoir un faible pour cette époque, celle de son enfance.
    © AFP. P. Kovarik
  • Impasse de la Défense, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    07 /07
    Impasse de la Défense, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011)
    Impasse de la Défense, printemps-été 2012, Paris (5/10/2011) © AFP. P. Verdy

La 9e journée accueille 8 défilés le mercredi 5 octobre: Louis Vuitton, Talbot Runhof, Arzu Kaprol, Alena Akhmadullina, Miu Miu, Agnès.B, Elie Saab, Impasse de la Défense.

Un tour de manège avec Vuitton
Le rideau se lève, révélant un manège sur lequel sont perchées sur des chevaux blancs les 48 modèles. "C'est une métaphore de la mode : elle se recycle et se recycle, heureusement que c'est sans fin!", plaisante Marc Jacobs. Après avoir mis en scène, la saison dernière, la vie secrète des grands hôtels avec ses soubrettes coquines, le New-Yorkais a souhaité une collection "douce, apaisante, tendre, féminine, aérienne". Le manège (que Chanel avait déjà utilisé en 2008) résume "Paris, le printemps dans les Tuileries, une forme de naïveté, de simplicité". Les silhouettes sont multiples, de la jeune fille filiforme jusqu'à des jupes boule, très larges, ou même des tailleurs aux proportions exagérées. Plusieurs robes Empire. "Parfois, la forme se définit à partir du buste, ou en partant de la hanche. J'ai voulu que la taille respire et que tout ne soit pas trop net, trop parfait", explique-t-il à l'AFP. La collection fonctionne sur des superpositions "parfois jusqu'à quatre couches de georgette, de dentelle coupée au laser, de broderie anglaise, d'organza ou organdi", précise-t-il. La superposition d'organza "mousseux", ultra-léger, de différentes teintes pastel sur le blanc de la broderie anglaise, au motif d'énormes marguerites seventies, donne un effet "givré comme le glaçage sur une génoise" ou "un emballage de bonbons".