Diaporama 9 photos
Par Corinne Jeammet @Culturebox

8e journée des défilés parisiens: Paco Rabanne, le grand retour

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/10/2011 à 15H10
  • Chanel, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    01 /09
    Chanel, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    L'allure est sage, jupes au genou et peu de décolletés. Des robes de blanc nacré rivalisent avec d'autres composées de volants de mousseline effilochée. On note depetits imperméables transparents aux motifs bleu-gris, "parfaits pour la plage", sur des maillots de bain.
    © AFP.P.Kovarik
  • Hakaan printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    02 /09
    Hakaan printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Hakaan printemps-été 2012, Paris (4/10/2011) © AFP. P.Verdy
  • Jean-Charles de Castelbajac, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    03 /09
    Jean-Charles de Castelbajac, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Rustica Galactica était le thème de la collection Jean-Charles de Castelbajac.
    © AFP. P. Verdy
  • Ingrid Vlasov, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    04 /09
    Ingrid Vlasov, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Ingrid Vlasov, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011) © AFP.F.Guillot
  • Valentino, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011
    05 /09
    Valentino, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011
    Valentino, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011 © AFP. P.Kovarik
  • Paco Rabanne, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    06 /09
    Paco Rabanne, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Pour le final, 11 mannequins défilent dans d'amples robes miroitantes dont les plissés forment comme des soucoupes, occultant même le visage de l'une des filles.
    © AFP. F.Guillot
  • Shiatzy Chen, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    07 /09
    Shiatzy Chen, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Shiatzy Chen, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011) © AFP. P.Kovarik
  • Paul & Joe, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    08 /09
    Paul & Joe, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Paul & Joe, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    © AFP. Pierre Verdy
  • Alexander McQueen, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    09 /09
    Alexander McQueen, printemps-été 2012, Paris (4/10/2011)
    Les silhouettes d'Alexander McQueen sont somptueuses, féminines avec leurs dentelles travaillées et plissés ouvragés mais inquiétantes aussi surtout les modèles au visage masqué par une cagoule d'écailles. La styliste britannique Sarah Burton présentait sa 3e collection. 
    © AFP. P.Kovarik

Paris accueille 11 défilés le mardi 4 octobre: Ji Choi, Chanel, Hakaan, Jean-Charles de Castelbajac, Ingrid Vlasov, Valentino, Junko Shimada, Paco Rabanne, Shiatzy Chen, Paul & Joe, Alexander McQueen.

La maison Paco Rabanne a fait son grand retour sur les podiums. Les rênes du prêt-à-porter ont été confiées à Manish Arora qui présentait cette première collection intitulée "Femme Lumière". Il explique avoir puisé son inspiration "dans l'art contemporain, l'architecture et la nature" pour créer des robes qui collent au plus près du corps et dont les hanches et épaules sont exagérées. "Luxe et haute technologie fusionnent", écrit-il. Les mannequins portent des micro-robes en pastilles de métal, chères à Paco Rabanne, des tops cotte de mailles, des pantalons fuselés et vestes en lurex. Les effets de lumière du métal reflètent le lurex rouge, bleu et vert des vêtements. Des fibres optiques ont été utilisées. Le vestiaire propose une robe bustier en patchwork de métal pailleté gris et rouge, une combinaison cote de maille ou encore une robe aux reflets gris bleutés brodée façon porc-épic aux épaules.
 

Chanel a présenté une collection fraîche aux couleurs claires, dans des tissus irréels, souvent irisés
Les perles sont partout: elles migrent du tour de cou ou de la taille pour s'aligner le long de la nuque et même de la colonne vertébrale sur quelques tenues dos nu. Elles remplacent les boutons, se faisant aussi piercings sous le menton ou boucle sur une narine, et parsèment les coiffures des modèles. Bottines, souvent argentées, ou sandales enveloppant le talon ponctuent ces silhouettes. Les vestes sont courtes, les manches s'arrêtent au coude. Les matières scintillent, du crème au rose poudré. Quelques étroits pantalons mais aussi des mini-shorts, s'associent à des vestes militaires. Et pour le soir, trois robes longues parce que "ça suffit", décrète le créateur.


L'allure est sage, jupes au genou et peu de décolletés. Des robes de blanc nacré rivalisent avec d'autres composées de volants de mousseline effilochée. On note depetits imperméables transparents aux motifs bleu-gris, "parfaits pour la plage", sur des maillots de bain.