Projet lancé pour une école de mode française "de référence mondiale"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/06/2016 à 10H37
Institut français de la mode © Gaillarde Deslandes

L'Institut français de la mode et l'Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne ont annoncé mardi 28 juin un rapprochement, pour "doter la France d'une école de mode de référence mondiale". Aucune date précise d'ouverture de cette école n'a encore été dévoilée, mais elle n'arriverait pas avant 2018. Elle accueillera près de 700 étudiants, dont 200 en apprentissage.

Les professionnels de la mode voulaient une grande école de mode française capable de rivaliser sur le plan international avec les établissements les plus prestigieux, comme l'école londonienne Central Saint Martins. Leur vœu va bientôt être exaucé. L'Institut français de la mode (IFM) et l'Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne viennent d'officialiser leur projet, ce mardi 28 juin, d'un rapprochement pour fonder une école de mode en France à portée mondiale.

"Ce rapprochement a pour ambition de doter la France d'une école de mode de référence mondiale, fondée sur des valeurs d'ouverture et de diversité, accueillant aussi bien des apprentis en CAP que des étudiants en Bac+5", a indiqué Pierre Bergé, président du Conseil d'administration de l'IFM, dans un communiqué commun des deux écoles.

700 étudiants attendus

Le nouvel ensemble, sous la responsabilité de l'IFM, offrira des formations dans les domaines du management et de la création de mode. Il accueillera 700 étudiants, dont 200 en apprentissage et en alternance, avec 40% d'étudiants étrangers, 2.000 cadres en formation continue et 25 entreprises et fondations partenaires. Le communiqué ne précise pas encore où se situeront les locaux de cette nouvelle école, mais ce rapprochement ne sera pas effectif à la rentrée prochaine. Selon le site internet Fashionmag, les premiers changements n'arriveront qu'en 2018.

Les deux établissements ont des "portefeuilles de programmes qui s'emboîtent complètement", a déclaré à l'AFP Pascal Morand, président exécutif de la Fédération française de la couture, qui dirige le comité de pilotage en charge du rapprochement avec Dominique Jacomet, directeur général de l'IFM. "On est dans un ensemble qui démarre du CAP et qui va jusqu'au niveau master, et sûrement un jour jusqu'au niveau doctorat", a-t-il ajouté, précisant qu'un master de création serait mis en place à la rentrée 2017.

Des étudiants Français de la mode en manque de notoriété

Dans un rapport remis en décembre aux ministres de la Culture et de l'Economie, Lyne Cohen-Solal, élue socialiste parisienne, soulignait la très forte représentation d'étudiants issus de la Central Saint Martins de Londres, de La Cambre à Bruxelles et de l'université Aalto à Helsinki parmi les lauréats de prestigieux concours comme le grand prix du Festival de mode de Hyères, le prix LVMH et celui de l'Andam. Mais pas de Français
.
Dans ce secteur en pleine mutation, ce projet s'ajoute à un partenariat annoncé en décembre entre l'Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, les Mines et Paris-Dauphine (création, ingénierie, management) et présenté comme une "préfiguration d'une grande école de mode publique" par Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture.