Poussez la porte de l'atelier de couture de la maison Natan, à Anvers

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 16/12/2016 à 14H49, publié le 12/10/2016 à 15H11
Edouard Vermeulen dans les ateliers de la maison Nathan

Edouard Vermeulen dans les ateliers de la maison Nathan

© Alex Salinas

La maison Natan offre une création couture au MoMu d’Anvers qui pour l’occasion a réalisé un documentaire retraçant le processus de conception et de confection d'une robe dans son intégralité. Le film décrit les stades successifs de la création -depuis la naissance de l’idée jusqu’au shooting sur mannequin- en passant par la première esquisse et les essayages en atelier.

Ce documentaire est présenté à la Galerie MoMu aux côtés d’une sélection de créations couture de cette maison Belge.

Visualiser l’ensemble du processus de création est rare car les musées ne peuvent généralement acquérir ou obtenir que le produit fini pour leurs collections. L’objectif de ce projet est de mettre à l’honneur le savoir-faire d’Edouard Vermeulen, créateur et propriétaire de la maison Natan mais aussi de jeter un coup d’oeil en coulisses et de faire découvrir le métier de l’équipe qui s’active dans l’atelier de couture.
Natan La Robe - MoMu ModeMuseum Provincie Antwerpen
Ce documentaire est complété par des entretiens avec Kaat Debo (directrice du MoMu), Christian Salez (Furthermore Ltd London et administrateur de Natan) et Pierre Mallevays (managing partner de Savigny Partners LLP).

Natan, un ambassadeur du savoir-faire belge

Edouard Vermeulen, qui travaille dans le monde de la mode depuis plus de 30 ans, est un grand représentant de la mode belge à l’échelle internationale. Surtout connu pour ses créations pour la famille royale belge et des maisons royales européennes, il est apprécié pour son style raffiné et son savoir-faire pointu. Il est considéré comme un ambassadeur de la mode et du savoir-faire belges.
Le couturier Edouard Vermeulen et une de ses robes

Le couturier Edouard Vermeulen et une de ses robes

© Alex Salinas
Le couturier a une prédilection pour les matières luxueuses et les palettes monochromes, et évite tout excès d’imprimés ou d’ornements. Ses décorations se limitent à un accent, une fleur ou un noeud. Il aime travailler avec des volumes architecturaux, ce qui explique que ses coupes rappellent les créations emblématiques de Balenciaga et Balmain, issues de la haute couture du milieu du XXe siècle