Nicolas Ghesquière remplace Marc Jacobs chez Louis Vuitton

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/11/2013 à 17H00
Le styliste Nicolas Ghesquière en octobre 2010 

Le styliste Nicolas Ghesquière en octobre 2010 

© REX/FEATURES/SIPA

Louis Vuitton a annoncé lundi l'arrivée du styliste français Nicolas Ghesquière, 42 ans, pour diriger les collections féminines. Cette arrivée, attendue, survient un mois après le départ du directeur artistique emblématique de la marque, l'Américain Marc Jacobs, resté 16 ans aux commandes.

La marque de luxe, locomotive du groupe français LVMH, a précisé que Nicolas Ghesquière allait s'occuper de "tout ce qui concerne les défilés, les collections pour la femme avec le prêt-à-porter, les souliers ou encore les accessoires". La direction artistique de l'ensemble de la griffe, que dirigeait seul au départ Marc Jacobs, est maintenant divisée en trois. Kim Jones est directeur des collections homme depuis 2011, tandis que Darren Spaziani est directeur de la ligne permanente maroquinerie depuis le 1er octobre.
La première collection Louis Vuitton créée par Nicolas Ghesquière sera présentée à Paris en mars 2014, pour les défilés prêt-à-porter féminin de l'automne-hiver 2014/2015.
Ghesquière le visionnaire
Le Français Nicolas Ghesquière, qui a passé 15 ans chez Balenciaga, redonnant vie à la mythique maison, s'est taillé une réputation d'enfant prodige, visionnaire, chef de file d'une mode avant-gardiste et élitiste.
 
Le départ de Balenciaga de ce beau quadra brun aux yeux clairs avait surpris tout le milieu en novembre 2012. Et même s'il s'est fait discret depuis, il n'a vraiment pas été oublié : les rédactrices de mode, tombées folles de lui dès son premier défilé pour l'illustre maison, attendaient impatiemment son retour.
 
Autodidacte inconnu, il devient à 26 ans l'héritier de l'un des plus grands noms de la mode, l'Espagnol Cristobal Balenciaga. Il a passé 15 ans dans cette maison élitiste qu'il a réveillée, précédant les tendances, donnant le "la" à la mode, copié par les grandes enseignes. Ses défilés étaient pris d'assaut et les places rares, tant il préférait des lieux intimistes aux grand-messes. 
 
"Le luxe est élitiste, c'est une notion à défendre, qui va de pair avec l'exclusivité", aimait à répéter Nicolas Ghesquière lors de ses années Balenciaga.
 
Adulé aux Etats-Unis
Rarement créateur français et européen n'aura autant fait tourner la tête outre-Atlantique, où le monde de la mode s'est enflammé pour lui, avec en tête Anna Wintour, patronne du Vogue US. En 2001, la profession désigne ce "Frenchie" "International designer of the year", soufflant cette récompense ô combien convoitée à Karl Lagerfeld et Alexander McQueen. 
 
Il a séduit aussi des actrices, comme Nicole Kidman ainsi que Charlotte Gainsbourg et Kirsten Stewart. Ces deux dernières sont d'ailleurs devenues des  égéries. 

Il succède à Marc Jacobs, qui a réinventé Vuitton
Marc Jacobs, 50 ans, était depuis 16 ans aux commandes de Louis Vuitton, une longévité rare dans le milieu de la mode. Il a fait entrer le malletier-maroquinier dans le prêt-à-porter, réinventant la marque, la rendant désirable dans le monde entier, à commencer par le lucratif marché asiatique.
A elle seule, la marque célèbre pour ses sacs  et sa toile aux  initiales LV pèse aujourd'hui près de 7,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit plus du double de l'italien Gucci (3,6 milliards en 2012), propriété du concurrent Kering (ex-PPR). Elle a décuplé ses ventes en une décennie.