"Indigo quand tu nous tiens", le bleu dans tous ses états à Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/05/2017 à 13H02, publié le 24/04/2017 à 16H49
 "Indigo quand tu nous tiens..." à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art à Marseille

 "Indigo quand tu nous tiens..." à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art à Marseille

© France 3 / Culturebox

La maison de l’Artisanat et des Métiers d’Art de Marseille accueille du 14 avril au 29 mai l’exposition "Indigo quand tu nous tiens…" Entre vêtements nobles, pièces plus populaires et œuvres d’art, l’exposition raconte les multiples pratiques et les diverses utilisations de la teinture indigo. Voyage aux quatre coins du monde, où cette couleur a séduit partout où elle est passée.

Bleu foncé très puissant, la couleur indigo est issue d’une plante, l’indigotier, dont on extrait la substance colorante. Cette pratique date de plus de 6 000 ans, et a été utilisée par la quasi-totalité des peuples du monde. Si les techniques diffèrent d’une région à l’autre, le procédé est le même partout : il faut faire tremper le tissu dans des bains. Si aujourd’hui les teintures sont faites à partir d’extractions chimiques, l’exposition "Indigo quand tu nous tiens" propose un voyage aux quatre coins du monde pour redécouvrir les techniques ancestrales qui ont précédé les mixtures modernes.

Reportage : France 3 Provence-Alpes - M. Frey  / R. Gasc / S. Baix
La couleur bleue est la plus portée dans le monde. Elle a su conquérir les esprits et se faire une place parmi les classes les plus nobles comme les classes les plus populaires. Anne-Sophie Mary est commissaire d’exposition à la Maison de l’Artisanat et des Métiers. Elle revient sur cette couleur qui a su détrôner le rouge, si cher aux rois d’Europe : "C’est à partir du Moyen-Âge, XIIe et XIIIe siècle, probablement avec les croisades que la couleur indigo est arrivée en Europe. Et là, les aristocrates ont découvert un bleu beaucoup plus dense, qui pouvait parfois être très brillant et qui résistait au temps."
Vêtements présentés à l'exposition "Indigo quand tu nous tiens..." à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art de Marseille

Vêtements présentés à l'exposition "Indigo quand tu nous tiens..." à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art de Marseille

© France 3 / Culturebox
Cette exposition est le fruit du travail de longue haleine de deux collectionneurs patients, Liliane et Armel Chichery qui, au fil de leurs voyages, ont rassemblé des objets uniques. Vêtements nobles ou populaires, les pièces exposées forment un héritage riche de civilisation. Armel Chichery raconte l’histoire d’un vêtement fait de tissus raccommodés : "Quand leurs vêtements étaient usés, les gens du Sud renvoyaient tout dans le nord du Japon qui était beaucoup plus pauvre, où il faisait beaucoup plus froid, et là les femmes se sont mises à récupérer tous les petits bouts, et elles faisaient des patchworks."
Teintures présentées pour l'exposition "Indigo quand tu nous tiens..." à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art de Marseille

Teintures présentées pour l'exposition "Indigo quand tu nous tiens..." à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art de Marseille

© France 3 / Culturebox
A l’exposition de la collection de Liliane et Armel Chichery se couple le travail de l’artiste Ysabel de Maisonneuve. L’artiste exprime à travers le textile, une trajectoire de vie. "Indigo quand tu nous tiens…" rappelle que l’humanité est toute entière liée par le fil, celui des fibres teintées d’indigo.