Mes goûts et mes couleurs : Kenzo Takada, le plus parisien des couturiers Japonais

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 09H21, publié le 12/10/2016 à 11H34
Le styliste Kenzo Takada à Paris

Le styliste Kenzo Takada à Paris

© Christophe Marot

Kenzo Takada a fait partie de la première vague des stylistes japonais venus tenter leur chance à Paris. Arrivé en France en 1965, cet avant-gardiste a marqué les esprits en changeant les codes de la mode parisienne, en y introduisant une profusion de couleurs et d'imprimés fleuris avec des associations inédites. Rencontre avec un styliste discret adepte d'une mode joyeuse et libre.

Quelle est la pièce préférée de votre dernière collection ?
"Il y longtemps que je n'ai pas travaillé sur une collection complète".

Quel couturier vous a marqué au cours de votre carrière ?
"Yves Saint Laurent, j'ai beaucoup d'admiration pour lui. Il a amené la modernité et mis en avant l'élégance parisienne avec un impact éternel sur la mode".
Le couturier Yves Saint Laurent en 1961 à Paris

Le couturier Yves Saint Laurent en 1961 à Paris

© ARCHIVES / AFP
Quel est le dernier livre lu ?
"Cette année, j'ai lu "Mémoires d'Hadrien" de Marguerite Yourcenar. J'ai mis très longtemps".
Mémoires d'Hadrien de Margueriet Yourcenar. Folio © Folio
Quelle est la dernière exposition vue ?
"Le Douanier Rousseau, je suis un grand fan. Il m'a beaucoup influencé".
"The Dream", 1910, peinture de Henri Rousseau, Tate Gallery, Londres 2005

"The Dream", 1910, peinture de Henri Rousseau, Tate Gallery, Londres 2005

© CARL DE SOUZA / AFP
Quel est le dernier coup cœur musical ?
"La chanson de Johnny en hommage aux attentats de novembre qu'il m'a fait écouter en Thaïlande".

Un des premiers stylistes japonais venu en France

Né le 27 février 1939 à Himeji, près de Kobe, Kenzo Takada a fait partie de la première vague des stylistes japonais venus tenter leur chance à Paris. Arrivé en France en 1965, il a ouvert sa première boutique parisienne en 1970. Le styliste a apporté de son Japon natal, le Pays du Soleil Levant, de la poésie, de la fraicheur, des couleurs acidulées, un vent de liberté, le métissage et l'exotisme entre l'Orient et l'Occident. Il a marqué les esprits en changeant les codes de la mode parisienne, en y introduisant une profusion de couleurs et de fleurs, avec des associations inédites, tout en faisant preuve d'audace et de poésie.

Avant-gardiste, tant dans sa mode, que dans ses concepts. Il a fait de ses défilés, des fêtes : au Palace, au Château de Maisons-Lafitte, aux Beaux-Arts, au Cirque D'hiver, à la Bourse du Commerce et au Zénith... Il a fait défiler des mannequins sur des chevaux blancs, il a fleuri le Pont Neuf pour le premier jour de l'été et il a installé un champ de Coquelicot sur le Parvis du Centre Pompidou.... Il a été aussi l'un des premiers à faire défiler ses amis à la place des mannequins : Grace Jones, Guy Cuevas et Jaime Santiago...
Kenzo et ses mannequins à l'issue de son défilé printemps-été 84 en octobre 1983

Kenzo et ses mannequins à l'issue de son défilé printemps-été 84 en octobre 1983

© PIERRE GUILLAUD / AFP
La griffe s'est aussi fait connaître grâce à ses parfums comme "Kenzo", "Parfum d'été" et "Jungle".
Kenzo Takada au final du défilé ah 1998-99

Kenzo Takada au final du défilé ah 1998-99

© JOEL SAGET / AFP
Après avoir vendu sa marque en 1993 au groupe LVMH et quitté la maison en 1999, il s'est tourné vers la décoration, le design et la peinture. En 2009, il a vendu sa maison japonaise du quartier de la Bastille à Paris et dispersé aux enchères en même temps sa collection d'art. La marque Kenzo a depuis 2011 pour directeurs artistiques les Américains Carol Lim et Humberto Leon. Mais Kenzo Takada, également peintre, n'a jamais cessé de créer via de nombreuses collaborations.
Le créateur et peintre Kenzo Takada en 2010 devant ses peintures lors d'une exposition parisienne

Le créateur et peintre Kenzo Takada en 2010 devant ses peintures lors d'une exposition parisienne

© REMY DE LA MAUVINIERE/AP/SIPA
Kenzo Takada, déjà commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres, a reçu en juin 2016 les insignes de chevalier de la Légion d'honneur des mains du président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius, qui a rendu hommage à "l'un des plus parisiens des créateurs japonais".
Kenzo, chevalier de la légion d'honneur, le 2 juin 2016
"Lors de mon départ du Japon en 1964, je pensais que mon séjour en France ne serait que de six mois. Je suis heureux que ce séjour ne soit toujours pas fini plus de cinquante ans après !" a souligné Kenzo Takada

Arigato Paris ! (merci en Japonais !)

En 2015, Kenzo Takada a remercié toutes celles et ceux qui font partie de sa vie parisienne lors d'une fête "Arigato Paris ! (merci en Japonais !) … un clin d'oeil à la France qu'il a découvert en arrivant le 1er janvier 1965. Pour ses 50 printemps parisiens, le styliste a réuni ses premières équipes des seventies, ses mannequins et amis -Marpessa Henninck, Satya Oblette, Inès de La Fressange, Ceyla Lacerda, Arnaud Lemaire, Jean-Marie Marion, Cristina Cordula- ainsi que les acteurs et chanteurs qu'il a habillé, les créateurs et photographes de mode....
Les 50 Ans de Kenzo Takada au Pré Catelan, septembre 2015

Les 50 Ans de Kenzo Takada au Pré Catelan, septembre 2015

© 2015 Rindoff Petroff/Castel