Mes goûts et mes couleurs : Serge Bensimon, le créateur voyageur

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 10H50, publié le 24/11/2014 à 08H11
Le créateur Serge Bensimon

Le créateur Serge Bensimon

© DR

Le créateur parisien, célèbre pour son iconique tennis en toile et caoutchouc, a construit en près de 4 décennies une marque lifestyle de prêt-à-porter casual chic. Ce globe trotter, passionné, possède, outre la librairie Artazat, la Gallery S.Bensimon, un espace d’expression entre art contemporain et design pour exposer ses trouvailles dénichées all over the world.

Quelle est la pièce préférée de votre dernière collection ?
"Il m’est assez difficile de définir une pièce en particulier sur ma collection ! En revanche, je peux dire que nous avons une pièce maîtresse cette saison : le manteau. Il est décliné dans des couleurs vives et dans des coupes et des matières variées. Il y a aussi une ligne de sacs en cuir version cabas ou besace que j’aime beaucoup".
Manteau Bensimon collection automne-hiver 2014-2015 et un sac en cuir version cabas

Manteau Bensimon collection automne-hiver 2014-2015 et un sac en cuir version cabas

© Bensimon

Quel couturier vous a marqué au cours de votre carrière et pourquoi ?
"Incontestablement, Jean-Paul Gaultier.  Il a su garder une ligne directrice et rester humble. A contre-courant depuis le début et avec une aisance bien à lui dans le décalage, il a su se faire avant tout plaisir, sans chercher l’ostentatoire. Et puis, j’ai eu la chance de le rencontrer et de travailler avec lui pour une collection de tennis Bensimon x Gaultier qu’il a distribué dans ses boutiques. Un moment gravé dans ma mémoire. Selon moi c’est une personnalité à part dans le monde de la mode".

Jean Paul Gaultier à New York en 2013

Jean Paul Gaultier à New York en 2013

© EMMANUEL DUNAND / AFP

Le dernier livre lu ? 
"« Le voyage dans le passé » de Stephan Zweig. Une magnifique histoire d’amour".

Le voyage dans le passé de Stefan Zweig (Edition Grasset)

Le voyage dans le passé de Stefan Zweig (Edition Grasset)

La dernière exposition vue ?
"Celle de mon ami sculpteur Jaume Plensa récemment à la galerie Lelong. Mais aussi, les expositions que je fais dans ma galerie (Gallery S.Bensimon)".

Sculpture "Istanbul Blues" de Jaume Piensa, place Vendôme, à Paris, en 2012

Sculpture "Istanbul Blues" de Jaume Piensa, place Vendôme, à Paris, en 2012

© YAGHOBZADEH RAFAEL/SIPA

Le dernier coup cœur musical ?
"Sans hésitation, Lenny Kravitz que j’ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises et qui est un artiste que j’admire beaucoup tant pour son talent que pour sa simplicité".