Mes goûts et mes couleurs : Nathalie Colin facette les cristaux Swarovski

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 10H33, publié le 06/05/2016 à 11H44
Nathalie Colin, la directrice artistique de Swarovski

Nathalie Colin, la directrice artistique de Swarovski

© Swarovski

Nathalie Colin, la directrice artistique de Swarovski, préserve un lourd héritage : la maison, qui a fêté son 120e anniversaire en 2015, est dirigée par la 5e génération. Rencontre avec une passionnée qui vit avec son temps à l’image des bijoux connectés Swarovski Activity Tracking, première gamme de produits intelligents de Swarovski proposant une technologie intégrée à son cristal emblématique.

Quelle est la pièce préférée de votre dernière collection ?
"Le collier Eminence porte toute l’inspiration colorée de la saison et évoque avec fantaisie et personnalité la nature sous-marine : des coloris aquatiques et des éléments décoratifs mobiles travaillés sur une silhouette en V très tendance".
Le collier Eminence évoque avec fantaisie et personnalité la nature sous-marine : des coloris aquatiques et des éléments décoratifs mobiles.
 

Le collier Eminence évoque avec fantaisie et personnalité la nature sous-marine : des coloris aquatiques et des éléments décoratifs mobiles.  

© Swarovski
Quel couturier vous a marqué au cours de votre carrière et pourquoi ?
"Jean Paul Gaultier a toujours été pour moi une grande inspiration. A la fin des années 90, lorsque j’étudiais au FIT/Fashion Institute de New York, j’étais fascinée par son approche de la mode à base de mix and match, d’inspiration de rues, de déconstruction, si loin des total looks qui ne m’ont jamais séduits. J’aime cette approche de la mode, individualisée, colorée, fantaisiste parfois, toujours renouvelée et surprenante, qui dresse des ponts avec l’univers musical et d’autres univers créatifs. J’aime l’idée d’une mode qui a vocation à sublimer la personne tout en l’aidant à affirmer sa personnalité à travers des looks uniques, versatiles qui suivent son humeur et ses envies. Une approche où l’on s’affirme, ou l’on se fait remarquer, comme en portant les bijoux Swarovski dont je m’occupe aujourd’hui. La connection avec Jean Paul Gaultier se prolonge aujourd’hui puisqu’il vient de dessiner une ligne exclusive pour Atelier Swarovski et pour Swarovski, après avoir crée une pierre appelée Kaput, comme un cristal brisé. Une nouvelle façon de repousser les frontières de la création, une nouvelle fois".
Le couturier Jean Paul Gaultier, octobre 2014

Le couturier Jean Paul Gaultier, octobre 2014

© ERIKA SANTELICES / AFP
Quel est le dernier livre lu ?
"Chaque jour, j’aime le moment, ou la journée finie, je goûte à la sérénité et au calme de mon appartement -moment de lecture au lit, juste avant d’aller m’inspirer dans de nouveaux rêves. Mon dernier livre lu -j’en commence toujours plusieurs en parallèle pour pouvoir choisir le soir selon mon humeur- est celui d’Olga Kharitidi "La chamane blanche" qui relate le récit de cette psychiatre qui exerçait en Sibérie et qui a été initiée au chamanisme. Je laisse beaucoup de place à la vie spirituelle dans ma vie, à l’invisible qui enrichit mon quotidien et ce récit autobiographique m’a beaucoup touché. Comme avec la mode, j’alterne les registres et viens de commencer deux récits d’auteur américaines, Grace Paley "Les petits riens de la vie" (une succession de petits récits qui décrit avec humour la nature humaine) et le livre d’Harper Lee "Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur", une immense œuvre dont le récit se situe dans les années 30 en Alabama".
La chamane blanche d’Olga Kharitidi, le récit d'une initiation au chamanisme

La chamane blanche d’Olga Kharitidi, le récit d'une initiation au chamanisme

Quelle est la dernière exposition vue ?
"J’ai eu la chance d’assister à une preview de l’exposition de l’artiste américaine Shana Moulton au Palais de Tokyo -l’un de mes temples d’inspiration favori car l’art contemporain bouscule l’imagination en inventant de nouveaux terrains d’expression et en mariant les média autour d’une installation. La fondation Swarovski, qui poursuit la vision philanthropique du fondateur de la maison Daniel Swarovski, soutient notamment des projets dans trois domaines (culture & créativité, bien être, préservation des ressources naturelles). Dans ce cadre, Swarovski est devenu partenaire fondateur du nouveau Palais de Tokyo et offre régulièrement aux équipes la possibilité de visiter en avant première des expositions et de participer à des Q&A passionnants avec l’artiste qui expose. J’organise régulièrement des visites d’expositions avec mes équipes créatives car il est indispensable de s’inspirer d’univers connexes et de ne pas regarder uniquement les tendances de mode et de joaillerie". 
Exposition "Shana Moulton", Whispering Pines 2, 2002, photogramme. Palais de Tokyo. 2016

Exposition "Shana Moulton", Whispering Pines 2, 2002, photogramme. Palais de Tokyo. 2016

© Courtesy de l’artiste, galerie Crèvecoeur (Paris) et galerie Gregor Staiger (Zurich) / Shana Moulton, Whispering Pines 2, 2002, video still. Courtesy of the artist, galerie Crèvecœur (Paris) and galerie Gregor Staiger (Zurich).
Quel est le dernier coup cœur musical ?
"Mon idole absolue nous a quitté récemment après avoir livré un dernier album formidable. Bowie est une référence musicale et créative incontournable pour moi. Très régulièrement j'écoute en boucle un titre ou un album pendant mes vols. J’ai une connection magnétique avec la richesse de son univers musical. Plus récemment, c’est le nouvel album de Rover Let It Glow qui m’a enchanté. J’avais déjà craqué sur le premier album. En plus de créer des tracks inspirantes comme "Some needs", j’ai beaucoup de plaisir à visionner le clip avec en guest Diane Kruger. L’alliance mode et musique une fois de plus…."
"Mais la véritable découverte est l’actualité de mon amie Brisa Roché, artiste multi discipline d’origine Américaine vivant à Paris. Son nouvel album, dont elle m’a fait le privilège d’écouter la version fraichement masterisée qui n’est pas encore dans les bacs, est mon coup de cœur absolu autour de mélanges d’influences éclectiques comme l’artiste : folk, hip hop, R&B, disco. Brisa est une muse, qui a cette association d’audace et de talent qui m’inspire au quotidien".
Brisa Roché - Each One Of Us

Le cristal emblématique devenu un bijou connecté

La collection de bijoux connectés Swarovski Activity Tracking, créée en collaboration avec Misfit, est la première gamme de produits intelligents de Swarovski proposant une technologie avant-gardiste. L’Activity Crystal intègre une technologie qui consigne l’activité physique de jour comme de nuit. Pour la visualiser, le cristal se synchronise par WiFi avec votre smartphone après avoir installé l’application. Étanche jusqu’à 50 mètres, lorsqu’on le touche, des lumières indiquent l’heure et le statut de l’activité en cours. Il existe deux bracelets dans un large choix de couleurs : le Slake ou sa version Deluxe, les deux ornés de cristaux. Le bracelet sport, orné du motif Swanflower®, est disponible en noir, bleu ou blanc.
Les bijoux connectés Swarovski Activity Trackingde bijoux connectés Swarovski Activity Tracking

Les bijoux connectés Swarovski Activity Trackingde bijoux connectés Swarovski Activity Tracking

© Swarovski
"Avec cette collection de bijoux connectés, nous offrons notre expertise en la matière et notre dimension internationale à une catégorie qui était jusque-là plutôt dominée par les consommateurs masculins", explique la première Vice-présidente Product Marketing de APAC, Joan Ng. "Suffisamment polyvalent pour accompagner une tenue chic ou décontractée, l’Activity Crystal met à disposition des femmes actives un moniteur de fitness qui ressemble en tous points à un bijou".
Swarovski Activity Tracking Jewelry Collection featuring Miranda Kerr

Swarovski, plus de 120 ans d'histoire

Fondée en 1895 en Autriche, Swarovski crée, fabrique et commercialise des cristaux de qualité, des pierres précieuses, des pierres fines et des pierres de synthèse ainsi que des produits finis tels que des bijoux, des montres, des accessoires et des luminaires. Daniel Swarovski a inventé une machine qui révolutionne le procédé de taille et de polissage des cristaux. Un cristal qui séduit le monde de la mode, de la bijouterie, et plus récemment du luminaire, de l'architecture et de la décoration d'intérieur. Depuis 1965, la société est au service de la joaillerie fine avec la création de pierres précieuses naturelles et de pierres synthétiques.
Swarovski - Crystal Craftsmanship
Célébrant son 120e anniversaire en 2015 et dirigée par la 5e génération de la famille, Swarovski Crystal Business dispose de 2 560 boutiques dans 170 pays avec un chiffre d’affaires de 2,33 milliards d’euros en 2014. La Swarovski Foundation a été créée en 2012 pour rendre hommage à l’esprit philanthropique du fondateur Daniel Swarovski. Sa mission est de soutenir la créativité et la culture, d’encourager le bien-être et de conserver les ressources naturelles.