Mes goûts et mes couleurs : Barbara Bui twiste un rock n'roll chic toujours glamour

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 10H33, publié le 08/04/2016 à 10H27
La créatrice Barbara Bui

La créatrice Barbara Bui

© Barbara Bui

Barbara Bui, connue pour détourner les basiques de la garde-robe masculine pour créer des pièces féminines élégantes, est la présidente du Festival International des Jeunes Créateurs de Mode de Dinan du 15 au 17 avril 2016. La styliste, adepte des coupes glamour qui fusionnent avec une allure rock, y prodiguera de précieux conseils aux 10 talents en herbe en lice.

Quelle est la pièce préférée de votre dernière collection ?
"C'est une veste toute patchée de motifs de cuir de la collection automne-hiver 2016-2017".
Barbara Bui prêt-à-porter automne-hiver 2016-17, à Paris

Barbara Bui prêt-à-porter automne-hiver 2016-17, à Paris

© Barbara Bui
Quel couturier vous a marqué au cours de votre carrière ?
"Monsieur Yves Saint Laurent".
Le couturier Yves Saint Laurent, en 1961 à Paris

Le couturier Yves Saint Laurent, en 1961 à Paris

© ARCHIVES / AFP
Quel est le dernier livre lu ?
"J’ai relu L’Etranger de Camus, que je n’avais pas lu depuis longtemps".
L'étranger de Camus, Editions Folio

L'étranger de Camus, Editions Folio

© Editions Folio
Quelle est la dernière exposition vue ?
"Les Sepik de Papouasie au Quai Branly"
Masques de la vallée du Sepik au Quai Branly

Masques de la vallée du Sepik au Quai Branly

© musée du Quai Branly, photo Gautier Deblonde
Quel est le dernier coup cœur musical ?
"Rapture de Reflex Revisions, un remix de Blondie".
« Rapture de Reflex Revisions, un remix de Blondie »
Pourquoi avoir acceptée d'être présidente du festival ?
"J’ai la chance de pouvoir exercer un métier de passion et je pense qu’il faut transmettre cette passion aux plus jeunes et leur montrer qu’avec de l’envie et du travail, on peut y arriver. De plus, le festival international des jeunes créateurs de mode se déroule en Bretagne, région chère à mon cœur car j’y ai pensé une grosse partie de mon enfance".

10 talents en herbe au Festival des jeunes créateurs de Dinan

Depuis 22 ans, le Festival international des jeunes créateurs de mode distingue de jeunes talents. Le Festival qui a fêté ses 20 ans à Dinard en 2013, créé par Dominique Damien Réhel pour l’association AMCS, accueille 10 créateurs en herbe venus d’horizon différents, dans le secteur mode, féminin, masculin et lingerie. Devant un jury composé de leaders du monde de la mode et du textile, ces 10 stylistes sont repartis en 2 catégories : homme-femme (5 stylistes par catégorie). Ils présentent 6 modèles, un pour leur stand et 5 pour le défilé.
L'affiche du Festival international des jeunes créateurs de mode de Dinan

L'affiche du Festival international des jeunes créateurs de mode de Dinan

© Festival international des jeunes créateurs de mode de Dinan
Trois prix sont décernés : Grand Prix Femme, Grand Prix Homme et le Prix Spécial Gavottes®. Chaque année, le Festival s’associe à un projet associatif. En 2016, chaque créateur doit concevoir un croquis vendu au profit de la restauration des remparts de Dinan. Les anciens présidents et les lauréats du Festival sont également sollicités pour réaliser une œuvre, exposée pendant les 3 jours du Festival.

Les lauréats du Festival seront présents à la Joyce Gallery du 18 au 21 mai (168-173 Galerie de Valois, Jardin du Palais-Royal, 75001 Paris).

Sexy et avant-gardiste, féminine et masculine, douce et romantique

Barbara Bui est née à Paris, en 1956, d’une mère française et d’un père vietnamien. La créatrice affirme que la mixité de son héritage est source d’inspiration pour sa marque. Ses origines comptent pour beaucoup dans son identité et son travail, l’encourageant à s’ouvrir à diverses cultures. Enfant, elle se passionne pour les livres et la mode. Après un master en littérature anglaise, elle étudie le théâtre et s’essaye à l’écriture. Avec William Halimi, son partenaire, elle ouvre une boutique de prêt-à-porter féminin : Kabuki, rue de Turbigo, à Paris. On y trouve ses créations aux côtés de celles d’autres jeunes créateurs. Elle concoit des séries limitées se composant de pièces en cuir et en daim, réalisées sur place dans sa boutique atelier. La marque Barbara Bui est née. En 1987, elle présente pour la première fois dans le cadre de la semaine de la mode parisienne. L’année suivante, elle ouvre une boutique consacrée à ses créations, qui conjuguent élégance féminine et avant-gardisme rock ‘n’ roll. En 1998, sa société est cotée à la Bourse de Paris et désormais s’exporte à l’international. La ligne d’accessoires voit le jour en 2000. En 2013, elle remporte une distinction décernée par l’association française de presse pour les arts et la culture, le globe de cristal dans la catégorie meilleur créateur de mode.
Barbara Bui prêt-à-porter automne-hiver 2016-17, à Paris

Barbara Bui prêt-à-porter automne-hiver 2016-17, à Paris

© Barbara Bui
Pour l’automne-hiver 2016-17, Barbara Bui remixe des tartans anglais et des chemises ou canadiennes Bûcheron reliant le punk rock au street life contemporain : patchwork de cuir, fourrure, tissage artisanal, cannage de cuir et franges multicolores côtoient le flou transparent des carreaux striés de plumetis.
Barbara Bui défilé pap automne-hiver 2016-17, à Paris
L’énergie des couleurs franches bouscule le noir : rouge, jaune, violet et le vert chlorophylle. A noter des manteaux et des blousons en peau lainée noire et vert anglais incroyables. Les touches de laiton ou d’or dynamisent les tenues militaro-chic et annoncent la signature Metallic bird, de l’or et de l’argent mélangés qui subliment un blouson ou une cape.