Maurice et Stéfanie Renoma : passion mode de père en fille

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/01/2015 à 17H16
"Dancing smoking" de Stéfanie Renoma

"Dancing smoking" de Stéfanie Renoma

© Frédéric Monceau

Figure de la mode, Maurice Renoma fut l'un des premiers à innover dans ce domaine avant d'étendre sa créativité à l’art de vivre et au design... "Modographe", son expo de photos des années 90, met en lumière le travail d'un artiste qui voit la mode comme un art. Une passion partagée par sa fille, Stéfanie qui se penche avec "Dancing smoking" sur une pièce emblématique du vestiaire, le smoking.

Dans les années 60, Michel et Maurice Renoma bousculent les standards vestimentaires du conservatisme avec leurs blazers croisés 4 boutons en métal argenté mat ou en drap militaire, leurs pantalons pattes d’éph de la Marine américaine revisités, leurs costumes ultra cintrés en velours vert, grenat, violine et leurs chemises en tissus d’ameublement. Pour les jeunes du lycée Janson de Sailly, de la bande du Drugstore et pour les personnalités artistiques et politiques, sa boutique devient le lieu incontournable d’une mode inédite, sans convention, sans concession.
Les frères Renoma, Maurice et Michel, dans la boutique White House - Renoma, le 23 octobre 1963.

Les frères Renoma, Maurice et Michel, dans la boutique White House - Renoma, le 23 octobre 1963.

© Archives Renoma
Au fil du temps, Maurice Renoma étend sa créativité à différents domaines : l’art de vivre, le designle Renoma Café Gallery et les expositions photographiques. Fin 2013, la boutique célèbre ses 50 ans avec des photographies et archives des 60’s, des vêtements et des accessoires inédits de sa collection vintage.
Renoma : blazer rayé,1964

Renoma : blazer rayé,1964

© Archives Renoma
En 2015, son exposition "Modographe" présente des photographies principalement des années 90, tandis que sa fille Stéfanie, styliste, poursuit la lignée paternelle avec "Dancing smoking", une exposition consacrée au smoking, pièce emblématique du vestiaire.
 
Le "Dancing smoking" de Stéfanie Renoma
  
Porté depuis sa création par Francoise Hardy, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Fanny Ardant, le smok­ing Renoma est un incontournable du vestiaire de la Parisienne androgyne, une femme qui joue des genres et se joue des diktats, mixe le body masculin au smoking sulfureux. La mode de Stéfanie Renoma, c’est l’élégance d’une femme qui s’affranchie des genres.
Exposition "Dancing smoking" de Stéfanie Renoma

Exposition "Dancing smoking" de Stéfanie Renoma

© Frédéric Monceau
Poursuivant sa réflexion sur la profusion des genres et fascinée par l’unisex, Stéfanie Renoma revisite un classique de la maison Renoma, le smoking.
Exposition "Dancing smoking" de Stéfanie Renoma.

Exposition "Dancing smoking" de Stéfanie Renoma.

© Frédéric Monceau
Pour sa nouvelle collection capsule « Dancing Smoking », elle confronte le smoking au rythme et à la rigueur des codes esthétiques des ballets, lui apportant ces corps-à-corps troublants qui la fascinent tant... Pour elle, "la danse c’est la beauté des corps sans distinction de genre".
"Dancing smoking" de Stéfanie Renoma"

"Dancing smoking" de Stéfanie Renoma"

© Frédéric Monceau
D’une adolescence entourée de livres, d’expositions, de rencontres, Stéfanie Renoma a été marquée et inconsciemment formée par ces images de Richard Avedon avec Baryshnikov, Robert Doisneau à l’opéra, Ellen Auerbach, Melvin Sokolsky...
"Dancing smoking" de Stéfanie Renoma", le film.
C’est sous l’oeil de Frédéric Monceau que les obsessions de Stéfanie Renoma ont été mises en lumière à travers une exposition photographique et la participation du chorégraphe Redha Benteifour pour un fashion film : « C’est une rencontre rare, tellement importante pour moi, jeune il m’a donné le goût de la danse, comme à toute une génération » explique-t-elle.
 
Maurice Renoma, le "Modographe"
 
Styliste de renommée mondiale, scénographe et photographe, cet artiste accompli capture des photographies spontanées, intuitives, sensuelles et provocatrices... De son enfance dans l'après deuxième guerre mondiale à son magasin parisien, il représente les années bénies du mouvement Yé-Yé en France conjuguant légèreté, joie et glamour.
Le créateur Maurice Renoma

Le créateur Maurice Renoma

© Maurice Renoma
Outre son rôle indéniable dans la mode qui lui a permis de croiser des icônes telles que Salvador Dali, Serge Gainsbourg, Picasso, Brigitte Bardot, Andy Warhol, Karl Lagerfed…Maurice Renoma est le créateur de son propre mouvement artistique : "Modographe".
Maurice Renoma Un + Un = 3 : Barbara, 1996

Maurice Renoma Un + Un = 3 : Barbara, 1996

© Maurice Renoma
Pour lui, tout est une forme d'art. L'artiste fusionne la mode, le corps humain et la photographie pour créer un corps hybride. Il chérit l'utilisation de 400 films photographiques noirs et blancs Asa qui donnent des textures uniques à ses gravures et accentue son style cinématographique. L'exposition "Modographe" présente des photographies, principalement des années 90 mais aussi quelques meubles avant-gardiste. Elle met en lumière le travail d'un artiste qui voit la mode comme une forme d'art et qui sait comment capturer le charme d'un regard distrait.
 
Exposition "Dancing smoking. Chapitre III" jusqu'au 31 mars 2015. Komplex Store Stéfanie Renoma. 118, rue de Longchamp. 75116 Paris.
Exposition "Maurice Renoma, Modographe" jusqu'au 3 avril2015. Alberto Linero Gallery à Miami.