"Mademoiselle Privé" : immersion aux sources de Chanel, à Londres

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/10/2015 à 15H35
Des pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition

Des pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition

© Olivier Saillant

“Mademoiselle Privé” met en lumière la haute couture de Chanel, les rééditions de la collection de haute Joaillerie "Bijoux de Diamants" créée en 1932 et le parfum N°5. S'inspirant de la personnalité charismatique et de l'esprit irrévérencieux de Gabrielle Chanel et de Karl Lagerfeld, cette exposition évoque 3 éléments indissociables de la maison : l’audace, la liberté et l’innovation.

L’exposition s’ouvre sur un jardin contemporain à l’anglaise créé par les architectes paysagistes britanniques Harry et David Rich. Ce jardin aux tonalités automnales or, chêne brûlé et granite se subdivise en 3 parties : “Liberty” rappelle le désir de liberté de cette femme d’exception, “Boy Capel” évoque l’amour de sa vie tandis que “Leo” fait référence à son signe astrologique, le lion, qui symbolise sa force de caractère.
Mademoiselle Privé, expo à la Saatchi Gallery à Londres

Mademoiselle Privé, expo à la Saatchi Gallery à Londres

© Olivier Saillant
Au rez-de-chaussée, le visiteur pénètre dans un espace qui évoque l’appartement de Gabrielle Chanel et ses paravents de Coromandel. La première pièce présente ses lieux les plus emblématiques : le 31, rue Cambon et la place Vendôme à Paris, sa première boutique à Deauville ainsi que les voyages qui ont influencés ses créations tels Venise, l'Angleterre et l'Écosse.
L'exposition "Bijoux de Diamants" de 1932 photographiée pour le Vogue Paris en janvier 1933

L'exposition "Bijoux de Diamants" de 1932 photographiée pour le Vogue Paris en janvier 1933

© André Kertész@Vogue Paris
La pièce suivante met en lumière la pierre favorite de Gabrielle Chanel, le diamant, à la blancheur et à la pureté éblouissante, dont l’éclat représente toute la puissance des pierres précieuses. Puis voici les totems évoquant les codes, les symboles et les icônes de Chanel créés par Gabrielle Chanel et perpétués par Karl Lagerfeld. Le thème du savoir-faire inimitable de la haute couture ets ici abordé.

Dans la cinquième pièce, le laboratoire N°5 met en lumière l’alchimie de la composition mystérieuse du Chanel N°5, premier parfum à avoir porté le nom d’un grand couturier.
Dans la cinquième pièce, le laboratoire N°5 met en lumière l’alchimie de la composition mystérieuse et révolutionnaire du Chanel N°5, premier parfum à avoir porté le nom d’un grand couturier. 

Dans la cinquième pièce, le laboratoire N°5 met en lumière l’alchimie de la composition mystérieuse et révolutionnaire du Chanel N°5, premier parfum à avoir porté le nom d’un grand couturier. 

© Olivier Saillant
Au premier étage, c'est une plongée dans la beauté des rééditions complètes de la collection de haute joaillerie 1932 “Bijoux de Diamants”, avec des pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition. La seule et unique collection de haute joaillerie de Gabrielle Chanel aurait dû être exposée, à l’origine, en décembre 1932 à Londres mais cette exposition n’a pu avoir lieu en raison de la législation douanière britannique rigoureuse. Il aura fallu attendre 83 ans pour que cette collection soit, ici, visible.

Avec leur style intemporel, ces diamants renferment toute l’élégance et l’audace de Gabrielle Chanel. Les pièces de haute couture sont en harmonie avec ces bijoux et créent une symbiose entre deux grands esprits avant-gardistes de la mode qui ne se sont jamais rencontrés.
Pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition

Pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition

© Olivier Saillant
Une galerie de portraits de 17 actrices, top-modèles et amies de la maison, de Julianne Moore à Lily-Rose Depp, rehausse les liens entre les deux créateurs.
Mademoiselle Privé: les "Bijoux de diamants", la collection portée par des célébrités
Photographiées par Karl Lagerfeld dans l’appartement de Gabrielle Chanel, chacune porte une tenue haute couture et des pièces de la collection “Bijoux de Diamants”.
Des pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition

Des pièces de haute couture créées par Karl Lagerfeld pour cette exposition

© Olivier Saillant
L’exposition se termine par un Jardin à la Française du XVIIIe siècle s’inspirant des “C” entrelacés sur les vitraux d'Aubazine, l’orphelinat où Mademoiselle Chanel passa son enfance. Ce motif iconographique rassemble les symboles de l’enfance de Mademoiselle Chanel, les mystères et les zones d’ombre de ces années passées à l’orphelinat et la passion de Karl Lagerfeld pour les jardins à la française du XVIIIe siècle.
Mademoiselle Privé, inauguration de l'expo à Londres, octobre 2015
Le deuxième étage est dédié aux ateliers exclusifs en proposant un programme de découverte pour les visiteurs de tout âge.

"Mademoiselle Privé" jusqu'au 1er novembre 2015. Saatchi Gallery.  Duke Of York's HQ. King's Road. Londres SW3 4RY. Tous les jours de 10h à 18h,  nocturne le mercredi jusqu’à 22h). Entrée libre. www.mademoiselleprive.chanel.com. Dédiée à l'exposition, une application développée par la maison Chanel propose d'enrichir l'expérience de la visite avec des contenus explicatifs et interactifs. L'application Mademoiselle Privé est en téléchargement gratuit et disponible pour les mobiles fonctionnant sur IOS et Androïd.