Le très japonais "empire des couleurs" de Léonard se dévoile à Mulhouse

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/11/2014 à 10H07
Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes à Mulhouse.

Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes à Mulhouse.

© Musée de l'Impression sur Etoffes

2014 commémore le 150e anniversaire des relations entre l'Alsace et le Japon, dont le textile fut l'un des premiers domaines d'échange. Le musée de l’'Impression sur Etoffes retrace cette fresque historique via 2 expositions : l’une consacrée à l'influence japonaise sur le textile alsacien et l’autre à la plus japonaise des maisons de couture françaises "Léonard Paris, L'empire des couleurs".

Décoré de l'Ordre du Soleil Levant par l'Empereur du Japon, Daniel Tribouillard, à la tête de la maison Léonard partage, ici, sa passion pour la culture ancestrale japonaise sans cesse réinterprétée au travers de ses créations.
Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes de Mulhouse

Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" au musée de l'Impression sur Etoffes de Mulhouse

Fort de cette sensibilité artistique, homme d'art, Daniel Tribouillard su imposer les créations Léonard dans le monde par le style unique de ses dessins et des matières utilisées. Inventeur et dépositaire du procédé pour l'impression « Pull-over Fully Fashioned », Daniel Tribouillard révolutionne les techniques traditionnelles en proposant des tissages anglais réputés jusqu'alors inimprimables. Les clientes sont conquises. Les innovations et les inventions se succèdent.

1983 est une année de consécration. Le gouvernement japonais lui confie la mission de remettre le kimono au goût du jour. Pour la première fois en 2642 ans, depuis la naissance du kimono japonais, un occidental a le droit de pénétrer le secret de la fabrication des kimonos traditionnels. Après plusieurs mois de travail à Kyoto et l'étude de la symbolique florale japonaise, il présente sa première collection de kimonos au Japon. La presse internationale salue la rencontre exceptionnelle de ces deux civilisations.
Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" : dessin Ikebana Kimono pour l'été 1985

Exposition "Léonard Paris, L'Empire des Couleurs" : dessin Ikebana Kimono pour l'été 1985

La maison LéonardEntreprise de Patrimoine Vivant
 
Léonard impose, par-delà les frontières, son style unique où finesse des dessins et richesse des imprimés caractérisent les codes de la maison. Membre du Comité Colbert, qui oeuvre au rayonnement international de l'art de vivre français, Léonard a reçu le label Entreprise de Patrimoine Vivant par le gouvernement français en reconnaissance de sa dimension artistique unique. Léonard incarne l'exemple le plus brillant de cette imprégnation du patrimoine japonais par la culture française.
David Tribouillard a sélectionné, dans ses archives, les créations les plus caractéristiques et représentatives de son engagement artistique :  des silhouettes élégantes et colorées. Tout concourt, ici, à une plongée dans un univers unique, riche de la rencontre de ces deux civilisations. Pour l’exposition, un dessin d'inspiration très japonaise signé Léonard a vu le jour sur un carré en exclusivité pour le musée de l'Impression sur Etoffes.

Exposition « Léonard Paris, L'Empire des couleurs" jusqu’au 11 octobre 2015. Musée de L'impression sur Etoffes. 14, rue Jean-Jacques Henner. 68100 Mulhouse.