La mode met le corps en scène, à la cité de la dentelle de Calais

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/01/2013 à 10H04
  • On Aura Tout Vu, défilé « Fishing for compliments », hiver 2010-2011
  • Ensemble composé d’une robe et d’une jupe à armature en dentelle, Guy Laroche
  • Collection Chanel haute couture automne-hiver 1991
  • Haute couture Givenchy par Riccardo Tisci, collection printemps-été 2008
  • Thierry Mugler, costume pour le rôle de Lady Macbeth de Shakespeare (1985)
  • Affiche pour la Kermesse Héroïque de Jacques Feyder, 1935
  • Affiche polonaise de La Folie des Grandeurs
  • Les Modes Parisiennes, XIXe siècle, gravure de mode de François-Claudius
  • Ollivier Henry, « Flamande », robe d’inspiration flamande XVIIe , 2006
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • On Aura Tout Vu, défilé « Fishing for compliments », hiver 2010-2011
    On Aura Tout Vu, défilé « Fishing for compliments », hiver 2010-2011 © Guillaume Roujas
  • Ensemble composé d’une robe et d’une jupe à armature en dentelle, Guy Laroche
    Ensemble composé d’une robe et d’une jupe à armature en dentelle, Guy Laroche automne – hiver 1994-1995 © F. Kleinefenn
  • Collection Chanel haute couture automne-hiver 1991
    Collection Chanel haute couture automne-hiver 1991 © Chanel
  • Haute couture Givenchy par Riccardo Tisci, collection printemps-été 2008
    Haute couture Givenchy par Riccardo Tisci, collection printemps-été 2008. Veste organza de soie rouge "ruché" / Robe cocktail organza de soie rouge © Giovanni Giannoni. Mannequin : Barbora @ ELITE
  • Thierry Mugler, costume pour le rôle de Lady Macbeth de Shakespeare (1985)
    Costume pour le rôle de Lady Macbeth dans La Tragédie de Macbeth de William Shakespeare, Festival d’Avignon, 1985 - Thierry Mugler © Coll. CNCS / Comédie- Française ; photo CNCS / Pascal François
  • Affiche pour la Kermesse Héroïque de Jacques Feyder, 1935
    Affiche pour la Kermesse Héroïque de Jacques Feyder, 1935  © La Cinémathèque
  • Affiche polonaise de La Folie des Grandeurs
    Jerzy Flisak, Mania Wielkosci, affiche polonaise de La Folie des Grandeurs de Gérard Oury, 1971 © La Cinémathèque française, Paris
  • Les Modes Parisiennes, XIXe siècle, gravure de mode de François-Claudius
    Les Modes Parisiennes, XIXe siècle, gravure de mode de François-Claudius, dit « Compte-Calix » © Collection CIDM
  • Ollivier Henry, « Flamande », robe d’inspiration flamande XVIIe , 2006
    Ollivier Henry, « Flamande », robe d’inspiration flamande XVIIe , 2006   © Ollivier Henry

"Plein les yeux. Le spectacle de la mode" montre qu’au fil des époques, la mode a mis le corps en scène en le repoussant au-delà de ses limites naturelles. Au travers de costumes, photos, extraits de films, croquis, peintures et pièces de haute couture, le parcours scénographique illustre le rapport entre mode et corps.

D’un côté, un corps contraint dans des armatures volumineuses ou dans des corsets, et de l’autre, une silhouette magnifiée et métamorphosée par l'inventivité des créateurs, comme par la splendeur des étoffes et la performance des techniques. Plusieurs silhouettes emblématiques, du XVIe siècle à aujourd'hui, rappellent combien ce corps a pu prendre des formes étonnantes et extraordinaires. Aux pièces historiques et aux tenues signées Chanel, Christian Dior, Givenchy, Thierry Mugler se mêlent des robes mythiques portées dans « Autant en emporte le vent » ou « La Reine Margot », car le cinéma a aussi saisi l'aspect spectaculaire de ces formes pour les reprendre dans ses productions.

Fraise Party
Les impressionnantes fraises et grands cols ont connu leur apogée en Europe à la fin du XVIe siècle. Ces accessoires, par leur blancheur, le raffinement des dentelles et leur volume, sont mis au service d'une apparence que l'on souhaite extraordinaire.
Jerzy Flisak, Mania Wielkosci, affiche polonaise de La Folie des Grandeurs de Gérard Oury, 1971

Jerzy Flisak, Mania Wielkosci, affiche polonaise de La Folie des Grandeurs de Gérard Oury, 1971

© La Cinémathèque française, Paris
Les habits de lumière
L’apparence des élites de la Renaissance tardive n’est pas due uniquement aux volumes impressionnants de leurs costumes mais aussi à la magnificence des ornements et à la somptuosité des matériaux.
 
Le corps en cage
La recherche d’un corps volumineux, caractéristique de la mode des élites depuis la Renaissance, permet d’occuper physiquement l’espace. Le vêtement se fait superstructure, soustrayant le corps de chair à la vue, pour mieux en reconstruire la morphologie. Ses formules les plus extrêmes touchent les femmes du XVIe siècle au début du XXe siècle.
Les Modes Parisiennes, XIXe siècle, gravure de mode de François-Claudius, dit « Compte-Calix »

Les Modes Parisiennes, XIXe siècle, gravure de mode de François-Claudius, dit « Compte-Calix »

© Collection CIDM
Le défilé de mode
Ce dernier décline les mises en scène spectaculaires du corps sur les podiums. Ces derniers excellent dans l’art du détournement, puisant leur inspiration dans des temps historiques et des lieux géographiques différents, dans les courants artistiques et en observant les modes nées dans la rue. On assiste à un télescopage de styles vestimentaires. Les épaules sont larges, les formes exubérantes ou au contraire près du corps.
On Aura Tout Vu, défilé « Fishing for compliments », hiver 2010-2011

On Aura Tout Vu, défilé « Fishing for compliments », hiver 2010-2011

© Guillaume Roujas
 Faire l'expérience du changement de silhouette
Le parcours se termine par un espace « costumerie » qui invite le public à faire l’expérience du changement de silhouette par l’essayage de répliques de costumes et d’accessoires du XVIe au XIXe siècle. Un moyen d'appréhender quelques aspects des modes élitistes : un habillage long et nécessitant de l’aide, la contrainte sur le corps dans ses mouvements et ses déplacement.

Exposition « Plein les yeux ! Le spectacle de la mode » du 16 janvier au 28 avril 2013. Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais. 135, quai du Commerce. 62100 Calais. Tous les jours sauf le mardi du 1er avril au 31 octobre de 10h à 18h, du 1er novembre au 31 mars de 10h à 17h. Fermeture les 1er mai et le 24 et 25 décembre.