La maison couture On Aura Tout Vu distille plaisirs et "SensationS" à Calais

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/06/2014 à 10H37
Maison On Aura Tout Vu : Livia Stoianova et Yassen Samouilov dans leur atelier parisien, mai 2014

Maison On Aura Tout Vu : Livia Stoianova et Yassen Samouilov dans leur atelier parisien, mai 2014

© Corinne Jeammet

Dans cette maison de couture, la fabrication d'émotions est un fil conducteur revendiqué. A Calais, l'exposition "On Aura Tout Vu : SensationS" met en scène 7 familles de sensations issues des créations maison de 2003 à 2014. Visuelles, tactiles, sonores, olfactives, gustatives, paradoxales et sublimes, elles sont présentées au travers de 60 silhouettes et autant d'accessoires.

La maison On Aura Tout Vu signe, ici, sa deuxième exposition. En 2012, avec "Looking up", le duo insufflait une nouvelle vie aux collections du Nouveau Musée National de Monaco en confrontant deux visions de mode, celle des poupées du XIXe siècle et la leur.
Exposition On Aura Tout Vu à la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais
"A Calais, Lidya Kamitsis, la commissaire de l'exposition, nous a laissé carte blanche. Cette exposition ne se focalise pas uniquement sur la mode mais tourne autour des sensations" indique Yassen Samouilov avant de préciser : "J'ai apprécié l'ouverture d'esprit de Anne-Claire Laronde, la directrice de la Cité internationale de la dentelle et de la mode ainsi que des représentants de la ville de Calais". Le créateur enthousiaste s'empresse d'ajouter, c'est "La découverte des machines qui produisent la dentelle a été un grand moment. Mais nous regrettons, de ne pas avoir eu plus de temps. 6 mois, c'est juste au regard de l'importance de l'évènement". 
 
Comment est organisée l'exposition ?
"Elle est articulée autour de 7 maisons. Chacune représentant un sens : sensations visuelles, tactiles, sonores, olfactives, gustatives, paradoxales et sublimes". Des sens souvent à l'honneur dans leurs collections depuis 2003, comme celle Le goût des autres, en juillet 2007, qui abordait, déjà, l'univers gustatif.
On Aura Tout Vu : sensations sonores, collection pe 2007 "Message des êtres et de lumière", robe longue en crêpe de soie imprimée et brodée "post-it" 

On Aura Tout Vu : sensations sonores, collection pe 2007 "Message des êtres et de lumière", robe longue en crêpe de soie imprimée et brodée "post-it" 

© Fred Collier. 2014
"Il y a aussi une galerie d'art avec des fragments de notre histoire que sont les chimères ainsi que des photos. C'est ce qui nous caractérise le plus, ce qui fait que la maison se situe entre raison ou pas, juste à la frontière. Un cabinet des sensations  clôture le parcours. Il est pensé comme un cabinet de curiosités. Il regroupe des objets du quotidien, bizarres et insolites, délivrées de la banalité de leur destin : ordis, souris, claviers, avion, fusil de chasse, pistolet, pipes, porte-cigarettes, mp3, squelettes, tête de mort… Habillés de cristaux, ils ont tous un rapport avec une de nos collections. Ils montrent la diversité que peut apporter la mode dans notre quotidien". Avec un sourire malicieux, Yassen Samouilov murmure "Nous réservons aussi quelques belles surprises !".
On aura tout vu, cabinet de curiosités, collection automne hiver 2013-2014, sac en forme de crâne en résine

	 

On aura tout vu, cabinet de curiosités, collection automne hiver 2013-2014, sac en forme de crâne en résine  

© Fred Collier. 2014
Comment vous est venue l'idée des ateliers et des RDV ?
"C'est notre volonté pour que l'exposition soit interactive" explique Yassen Samouilov. Plusieurs ateliers sont ainsi proposés : de la dentelle au bijou (recherches textiles sur le thème du détournement de la dentelle et créer un bijou), la création d’un sac (assemblage de carrés de dentelle façon patchwork, application de perles et passementerie, poignée végétale…) et la réalisation de moufles ou d’un col en fourrure (en alliant dentelle et fourrure).
On Aura Tout Vu : collection Somewhere Else Kingdom ah 2012-2016

On Aura Tout Vu : collection Somewhere Else Kingdom ah 2012-2016

© On Aura Tout Vu
En ce qui concerne les 7 RDV mensuels, Yassen Samouilov souligne que son préféré est "celui consacré aux sensations gustatives". Chaque RDV aborde une sensation : visuelle (point de vue de la commissaire d’exposition et historienne de la mode), tactile (spectacle pour explorer les matières contrastées), olfactive (atelier), sonore (performances musicales lors des Journées européennes du Patrimoine), paradoxale, imaginaire (Jouons sur la sensation du "déjà-vu" avec un atelier collectif sur le détournement) et sublime (RDV festif pour explorer les facettes sensorielles).
On Aura Tout Vu : sensations visuelles, collection printemps été 2012, cape en organza imprimé, tulle brodé de cristal et perles en verre, bordée de fourrure de renard.

	 

On Aura Tout Vu : sensations visuelles, collection printemps été 2012, cape en organza imprimé, tulle brodé de cristal et perles en verre, bordée de fourrure de renard.  

© Fred Collier. 2014
Quel est le sens le plus important dans la couture ?
YS : "C'est celui de créer une émotion".
LS : "C'est le notre. Si on touche l'émotion des gens, on touche également l'ensemble de leurs sens".
On Aura Tout Vu : collection ah 2007-2008, Le goût des autres, boucle de ceinture d'un trench en satin imprimé "morceaux de sucre"

On Aura Tout Vu : collection ah 2007-2008, Le goût des autres, boucle de ceinture d'un trench en satin imprimé "morceaux de sucre"

© Fred Collier. 2014
Quel est le sens qui vous manquerait le plus ?
YS : "J'hésite entre la vue et le toucher".
LS : "La vue".
On Aura Tout Vu. Sensations sonores : claquement de la défragmentation de la lumière, Chuchotement de l’opacité de l’ombre …, le cri de le transparence, soufflement de précieux, on ferme les yeux et on entend le sublime et l’inattendu. Collection printemps-été 2004, veste en satin rebrodée de dentelle, paillettes et montres Swatch

	 

On Aura Tout Vu. Sensations sonores : claquement de la défragmentation de la lumière, Chuchotement de l’opacité de l’ombre …, le cri de le transparence, soufflement de précieux, on ferme les yeux et on entend le sublime et l’inattendu. Collection printemps-été 2004, veste en satin rebrodée de dentelle, paillettes et montres Swatch  

© Fred Collier. 2014
Quel est le sens qu'il faudrait inventer ?
YS : "Il faut inventer le sens On Aura Tout Vu. C'est un sens étonnant, ludique qui fait concurrence à tous les autres. Il a la capacité de se déplacer dans le monde virtuel".
LS : "Un 6e sens qui permet de sentir les gens via leurs âmes. Je suis sensible à l'extraordinaire".
Maison On Aura Tout Vu : Livia Stoianova et Yassen Samouilov dans leur atelier parisien, en mai 2014, avec une robe qui sera exposée à Calais

Maison On Aura Tout Vu : Livia Stoianova et Yassen Samouilov dans leur atelier parisien, en mai 2014, avec une robe qui sera exposée à Calais

© Corinne Jeammet
Depuis 2003, quelle est la collection qui vous a procuré le plus de sensations ?
Les deux créateurs répondent de concert : "C'est la collection Poésie ininterrompue" qui a défilé en janvier 2006. "Ce fut la collection, la plus difficile mais aussi la plus forte. On sent le manque de quelqu'un à travers certains vêtements de la collection" indique Livia Stoianova. La collection printemps-été 2006 -dédiée à André de Sa Pessoa, le 3e créateur de la maison, décédé fin 2005- emprunte à Paul Éluard les vers de sa Poésie ininterrompue comme une ode au disparu composée par chaque modèle : "nue effacée ensommeillée", "barrée gardée contradictoire", "surprise dénouée rompue"… 
 
Pour vous quel plaisir procure la mode ?
LS : "De faire un plaisir son métier est essentiel"
YS : "La mode fait appel à tous les sens : art, plastic, vidéo, danse, mode de vie…"
 
2003-2014, quel est le bilan ?
"Une phrase résume assez bien la devise de la maison" explique Yassen Samouilov : "Il faut courir très très vite pour rester sur place" disait la reine de cœur dans "De l'autre côté du miroir", la suite du roman "Alice au pays des merveilles" de Lewis Carrol. De son côté, Livia Stoianova constate "En 2003, on était plus jeune, plus naïf. Heureusement que l'on y resté comme ca !".
Maison On Aura Tout Vu : Livia Stoianova dans son atelier parisien, mai 2014

Maison On Aura Tout Vu : Livia Stoianova dans son atelier parisien, mai 2014

© Corinne Jeammet
Une maison couture au regard poétique et ludique
Née en 1998 à Paris de l’association de Livia Stoianova, Yassen Samouilov et André de Sà Pessoa, la maison crée des accessoires et broderies pour des maisons de couture (Christian Lacroix, Givenchy, John Galliano, Christian Dior) avant de développer ses lignes d’accessoires, maroquinerie, bijoux et à partir de 2002 de vêtements couture. Membre invité de la chambre syndicale de la couture depuis 2004, la maison organise des défilés deux fois par an à Paris.
Maison On Aura Tout Vu : Yassen Samouilov dans son atelier de soudure à Paris, mai 2014

Maison On Aura Tout Vu : Yassen Samouilov dans son atelier de soudure à Paris, mai 2014

© Corinne Jeammet
On Aura Tout Vu distille humour et sophistication, artisanat d’art et innovations technologiques. Son univers à la fois onirique et ludique fonctionne sur le détournement : les silhouettes sont créées de matières et techniques souvent inusitéés en mode issues de domaines artistiques et plastiques (dentelle de Calais®, broderie, sculpture, soudure, menuiserie…). 
Maison On Aura Tout Vu : Yassen Samouilov dans son atelier montre des patrons

Maison On Aura Tout Vu : Yassen Samouilov dans son atelier montre des patrons

© Corinne Jeammet
Exposition "On Aura Tout Vu SensationS" du 11 juin au 31 décembre 2014. Cité internationale de la dentelle et de la mode. 135, quai du Commerce. 62100 Calais. Du 1er avril au 31 octobre : tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi. Du 1er novembre au 31 mars : tous les jours de 10h à 17h sauf le mardi. www.cite-dentelle.fr, www.onauratoutvu.com/