"La femme qui lit" : dans la bibiothèque de Coco Chanel, à Venise

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/09/2016 à 11H14
Portrait de Gabrielle Chanel sur son canapé, regardant sa bibliothèque Juillet 1962 - Photographie Collection Douglas Kirkland, Los Angeles

Portrait de Gabrielle Chanel sur son canapé, regardant sa bibliothèque Juillet 1962 - Photographie Collection Douglas Kirkland, Los Angeles

© Douglas Kirkland

Depuis son 1er volet en 2007, "Culture Chanel", à travers un thème chaque fois différent, aborde l’histoire de Gabrielle Chanel et de sa maison de couture. Ce 7e volet évoque son univers créatif sous l’angle de sa relation avec le livre et la lecture. 350 pièces esquissent le portrait intime d’une créatrice révélée par ses lectures.

Chaque exposition -projet unique imaginé et conçu par Jean-Louis Froment- éclaire ce qui constitue le socle d’un langage devenu universel. Après Moscou en 2007, Shanghai et Pékin en 2011, Canton et Paris en 2013, Séoul en 2014, direction Venise en 2016.
Gabrielle Chanel se repose avec un livre dans les mains. circa 1908. Ferréol de Nexon Collection, Paris

Gabrielle Chanel se repose avec un livre dans les mains. circa 1908. Ferréol de Nexon Collection, Paris

© Ferréol de Nexon
Les liens que Mademoiselle Chanel a entretenus avec les plus grands créateurs de son époque sont déterminants. Ses amitiés, ses conversations, ses échanges, ont nourri sa réflexion comme ses créations.
Culture Chanel, l'exposition "La femme qui lit" à Venise

Sa relation avec le livre et la lecture

Des auteurs grecs aux poètes modernes, l’abondante bibliothèque de Gabrielle Chanel dévoile les ouvrages qui ont marqué la vie et façonné la personnalité de celle qui fut une grande lectrice.
Portrait de Gabrielle Chanel au Ritz en 1937. Collection particulière

Portrait de Gabrielle Chanel au Ritz en 1937. Collection particulière

© Brigitte Moral/photo Jean Moral
Dans son appartement du 31 rue Cambon, les rayonnages de livres font face aux panneaux de laque de Coromandel, présence rassurante des écrits qui l’accompagnent et lui révèlent ce que peut être la construction de sa propre oeuvre. De la solitude de ses années dans l’orphelinat d’Aubazine jusqu’à la fin de ses jours, les livres et leurs auteurs conduisent la trajectoire de Gabrielle Chanel, nourrissent son imaginaire, répondent à sa quête mystique de l’invisible et lui montrent comment inscrire dans le temps sa vision du monde.

Ce dialogue à travers les époques, allant de l’Antiquité jusqu’à ses contemporains, est jalonné par les oeuvres d’Homère, Platon, Virgile, Sophocle, Lucrèce, Dante, Montaigne, Cervantès, Madame de Sévigné, Stéphane Mallarmé, et entre en résonance avec les auteurs qu’elle a côtoyés et appréciés, tels que Pierre Reverdy, Max Jacob ou Jean Cocteau.
Coco Chanel circa 1930 Pencil drawing Stéphane Dermit Collection, on loan to Maison Jean Cocteau, Milly-la-Forêt

	 

Coco Chanel circa 1930 Pencil drawing Stéphane Dermit Collection, on loan to Maison Jean Cocteau, Milly-la-Forêt  

© ADAGP, Paris 2016 All rights reserved "With the kind authorization of M. Pierre Bergé, président du Comité Jean Cocteau"
Cette diversité lui permet de trouver dans son écriture, qui est celle de la mode, une modernité qui défie sa propre temporalité et se projette bien au-delà. C’est à Venise, l’un des principaux lieux d’inspiration de Gabrielle Chanel que le public découvre pour la première fois cette bibliothèque. Autour de ce socle, l’exposition joue sur les analogies, les correspondances visuelles mettant en lumière sous un angle contemporain cette relation avec les livres et l’écriture, principalement celle de la poésie, qui trouve des échos dans une conception de la création.
La bibliothèque de Gabrielle Chanel. 2013 CHANEL Patrimoine Collection, Paris

La bibliothèque de Gabrielle Chanel. 2013 CHANEL Patrimoine Collection, Paris

© Thierry Depagne
Dédicaces, archives, photographies, peintures, dessins, se mêlent à un vestiaire de créations de mode dévoilant le vocabulaire esthétique de Gabrielle Chanel, son goût pour le classicisme et pour le baroque, son amour de la Russie et des ors de Venise. Des objets d’art provenant de son appartement parisien sont exposés pour la première fois ainsi que de la joaillerie et des parfums. 350 pièces esquissant le portrait intime d’une créatrice révélée par ses lectures.
Note manuscrite de Gabrielle Chanel

Note manuscrite de Gabrielle Chanel

© Thierry Depagne
Exposition "Culture Chanel, La femme qui lit", du 17 septembre au 8 janvier 2017. Ca’ Pesaro. Galerie internationale d'Art moderne. Venise.
Ca' Pesaro International Gallery of Modern Art 

Ca' Pesaro International Gallery of Modern Art 

© © Chanel. Thierry Depagne
Installation de l'exposition Culture Chanel "La femme qui lit" à Venise