Diaporama 8 photos
Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

La créatrice libanaise Milia Maroun livre son interprétation de la Kimabaya, à l'Institut du monde arabe

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/07/2016 à 19H56

Fusion entre le kimono traditionnel japonais et l’abaya orientale, la Kimabaya est un vêtement intemporel surprend par son allure à la fois noble et urbaine. La créatrice libanaise Milia Maroun invite à la découverte d'une vingtaine de manteaux, fruits de ses multiples collaborations, au musée de l’Institut du monde arabe, jusqu'au 4 septembre 2016.

  • Kimabaya, design Milia Maroun....
    01 /08
    Kimabaya, design Milia Maroun....
    A la demande du musée national de Beyrouth en 2003, Milia Maroun livre son interprétation de l'abaya, vêtement typique oriental en proposant "Soi Soie", un manteau entre le kimono -vêtement traditionnel japonais- et l'abaya. Cinq ans plus tard, ce manteau se décline en version moderne exposée dans une galerie à Bruxelles. Elle nomme Kimabaya ce vêtement d'apparat qui prend parfois des allures urbaines. 
    © Corinne Jeammet
  • Kimabaya, design Milia Maroun.
    02 /08
    Kimabaya, design Milia Maroun.
    Pièce iconique du vestiaire de la marque milia m, cette pièce revêt un aspect intemporel qui sied parfaitement aux hommes et aux femmes. Totalement réversible, la kimabaya est réalisée dans des matières nobles : des velours aux couleurs chatoyantes, des cachemires chauds ou des lins. La doublure -en soie imprimée ou dans d'autres tissus d'exception- est réversible. 
    © Corinne Jeammet
  • Kimabaya, design Milia Maroun...
    03 /08
    Kimabaya, design Milia Maroun...
    Milia Maroun, diplômée d'Esmod Paris, est la créatrice de la marque libanaise milia m, lancée en 2000. Devenue l’un des grands noms de la mode au Moyen-Orient, elle propose un prêt-à-porter épuré et poétique toujours féminin. Elle travaille aujourd’hui entre Beyrouth et Londres. 
    © Corinne Jeammet
  • Kimabaya, design Milia Maroun
    04 /08
    Kimabaya, design Milia Maroun
    Rabih Kayrouz, couturier libanais installé à Paris, explique que la "Kimabaya, cet objet d’un Orient rêvé. Moderne et Urbain. Imprimé d’Histoire et de mémoires et porté aujourd’hui. Le présenter à Paris, c’est raconter une histoire de cet Orient de rêve et de sensualité, un Orient d’aujourd’hui, un Orient de paix".
    © Corinne Jeammet
  • Kimabaya, design Milia Maroun..
    05 /08
    Kimabaya, design Milia Maroun..
    Les kimabaya présentées sont modernes car revisitées : chaque manteau doublé est un assemblage d'imprimés anciens de motifs contemporains. 
    © Corinne Jeammet
  • Kimabaya, design Milia Maroun : détail d'une broderie
    06 /08
    Kimabaya, design Milia Maroun : détail d'une broderie
    © Corinne Jeammet
  • La Kimabaya en version green : manteau de face
    07 /08
    La Kimabaya en version green : manteau de face
    Pour son entrée au musée, une Kimabaya inédite se fait végétale, devenant un véritable manteau-jardin vivant.
    © Corinne Jeammet
  • La Kimabaya en version green : dos du manteau
    08 /08
    La Kimabaya en version green : dos du manteau
    Un impressionnant manteau végétal réalisé avec Greenstudios
    © Corinne Jeammet