Kim Kardashian braquée à Paris pour un butin de 9 millions d'euros

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/10/2016 à 13H23
Kim Kardashian et Kanye West au MTV Video Music Awards en août 2016

Kim Kardashian et Kanye West au MTV Video Music Awards en août 2016

© Hubert Boesl/DPA/AFP

C'est l'un des plus gros vols de bijoux de ces dernières années en France : la star de téléréalité Kim Kardashian a été braquée et ligotée dans la nuit dans son hôtel parisien, par des hommes déguisés en policiers, qui ont emporté un butin estimé à neuf millions d'euros. "Choquée", la vedette américaine venue à Paris pour la Fashion Week, a été entendue par la police avant de rentrer à New York.

Une bague et un coffret dérobés

Des "hommes armés et masqués, habillés comme des agents de police", ont fait irruption dans la nuit de dimanche à lundi dans sa chambre, a déclaré une porte-parole de la star, "très sonnée" mais physiquement "indemne".

Selon une source judiciaire, les voleurs ont emporté une bague d'une valeur de quatre millions d'euros et un coffret de bijoux pour un montant de cinq millions. Soit le plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans. Deux téléphones ont également été dérobés.

"Rien n'indique que ces bijoux lui avaient été prêtés", relève une source proche de l'enquête. Cette pratique de prêt par les marques de luxe est  courante lors d'événements où affluent médias et vedettes.
 

La résidence, rue Tronchet

La résidence, rue Tronchet

© Thomas Samson/AFP


Ligotée, une arme sur la tempe

Le braquage s'est déroulé vers 02h30 dans une discrète résidence hôtelière de luxe, l'hôtel de Pourtalès, près de la Madeleine, dans un quartier cossu de la capitale. Les cinq braqueurs portaient des blousons de police. Ils ont entravé le veilleur de nuit, puis deux d'entre eux sont montés dans les appartements de la star, tandis que les trois autres restaient faire le guet.

"Ils ont braqué une arme sur sa tempe. Puis ils l'ont enfermée dans la salle de bains après lui avoir ligoté les mains et les pieds avec du scotch", selon une source proche de l'enquête. "Une styliste qui s'était cachée dans l'appartement au moment du braquage a donné l'alerte", a ajouté cette source, précisant que le garde du corps de la star n'était pas présent au moment de l'agression car il accompagnait l'une des soeurs de la star en boîte de nuit.

Son mari, le rappeur Kanye West, avait interrompu dimanche un concert à New York en évoquant une urgence familiale. Selon sa porte-parole Ina Treciokas, Mme Kardashian, 35 ans, "est très choquée mais indemne physiquement".

Kim Kardashian West était à Paris avec sa mère Kris Jenner et ses soeurs Kendall Jenner et Kourtney Kardashian à l'occasion de la Semaine de la mode. Le reste de la famille logeait à l'hôtel George V, à Paris.

Kim et Kanye,  couple influent

Kim Kardashian et Kanye West, l'un des couples les plus médiatiques du moment, étaient venus fêter leur mariage en région parisienne en mai 2014. Le rappeur-producteur et la pulpeuse beauté américaine qui a une émission à son nom, "L'Incroyable Famille Kardashian", avaient notamment donné une soirée VIP au château de Versailles.
   
Selon Time Magazine, elle figurait en 2015 sur la liste des 100 personnes les plus influentes dans le monde. L'émission de télé-réalité L'Incroyable famille Kardashian ("Keeping up with the Kardashian"), qui la met en scène depuis 2007 avec sa famille et ses proches, l'a rendue célèbre dans le monde entier.

Réactions politiques

"C'est quelque chose qui choque, c'est violent, c'est scandaleux" a réagi le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault mais, pour la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, cela reste un "acte très rare" qui "ne remet en aucun cas en cause" la sécurité de la capitale.
 
La candidate à la primaire de la droite pour la présidentielle Nathalie Kosciusko-Morizet s'est elle inquiétée pour "l'image de Paris", tout comme l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), alors que le tourisme est en berne dans la capitale depuis les attentats.