Katia Grisanzio jongle entre pinceaux et pierres précieuses

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/01/2013 à 10H31
  • La créatrice Katia Grisanzio
  • La collection Lsonge de Katia Grisanzio
  • La collection de bijoux Lsonge de Katia Grisanzio
  • Un bijou Lsonge réalisé par la créatrice Katia Grisanzio
  • Katia Grisanzio dans son atelier marseillais
  • Tableau "Le petit homme"
  • Tableau "Desert Berbère"
  • Le tableau "Desert Berbère"
  • Tableau "Goudron"
  • Séance de peinture pour Katia Grisanzio dans son atelier Marseillais
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • La créatrice Katia Grisanzio
    La créatrice Katia Grisanzio pose au milieu de ses créations en pierres précieuses et d'une de ses toiles © DR
  • La collection Lsonge de Katia Grisanzio
    La collection Lsonge de Katia Grisanzio © Katia Grisanzio
  • La collection de bijoux Lsonge de Katia Grisanzio
    La collection de bijoux Lsonge de Katia Grisanzio © Katia Grisanzio
  • Un bijou Lsonge réalisé par la créatrice Katia Grisanzio
    Un bijou Lsonge réalisé par la créatrice Katia Grisanzio © Katia Grisanzio
  • Katia Grisanzio dans son atelier marseillais
    Katia Grisanzio dans son atelier Marseillais © Katia Grisanzio
  • Tableau "Le petit homme"
    Tableau "Le petit homme"  © Katia Grisanzio
  • Tableau "Desert Berbère"
    Tableau "Desert Berbère" © Katia Grisanzio
  • Le tableau "Desert Berbère"
    Le tableau "Desert Berbère" © Katia Grisanzio
  • Tableau "Goudron"
    Tableau "Goudron" © Katia Grisanzio
  • Séance de peinture pour Katia Grisanzio dans son atelier Marseillais
    Séance de peinture pour Katia Grisanzio dans son atelier Marseillais © Katia Grisanzio

Cet artiste peintre d'art abstrait s’est lancée dans la création de bijoux qu'elle aimerait porter. Dans son atelier marseillais, ses toiles jouxtent les pierres précieuses. Cette autodidacte, qui passe d’une activité à l’autre selon son inspiration, navigue entre 2 mondes parallèles. Rencontre avec une artiste épanouie.

L’appel de la matière, fil rouge de sa création
« J’ai la passion de la matière. Depuis toujours, j’utilise des matériaux différents pour réaliser mes toiles ». Une démarche créative que la jeune femme reproduit. « Pour les bijoux, je procède de la même façon. Une fois que j’ai réuni les matériaux, je les assemble. J’aime le mélange du brut et du raffiné ». Deux univers qui s’entremêlent. « Quand je suis en manque d’inspiration pour mes peintures, je passe à un autre moyen d’expression, le bijou. C'est d’un extrême à l’autre » explique-t-elle « du grand à l’infiniment petit ».

Katia Grisanzio apprend la peinture aux côtés de maîtres : Charles Rutili et Joseph Alessandri de 1997 à 2003. Intriguée par l’abstrait, elle se détourne de l’enseignement en 2004 pour investir son atelier, laboratoire de ses expériences picturales. Elle y explore différentes matières (encre, huile, goudron...) et met au point sa technique. Ici, tout s’élabore à partir d’une pensée intuitive et d’un geste spontané.
Katia Grisanzio présente sa collection de bijoux en pierres précieuses
D’un support à l’autre : 2 espaces de création
Le passage du monde de la peinture aux bijoux n’a pas été systématique. « Pendant 3 ans, en parallèle, je peignais sur des T.shirts avec des huiles et de l’acrylique. Mon travail a, ensuite, évolué. Sur mes toiles, j’ai utilisé des encres, des goudrons et des enduits mais cela n’était pas possible sur les T.shirts. Il y a 5 ans, j’ai donc abandonné le support tissu et me suis tournée vers la création de bijoux avec Lsonge. Mon travail a également évolué dans ce domaine. J’ai débuté avec la pierre semi précieuse, puis je me suis tournée vers les pierres précieuses » explique-t-elle.

Ses montages se font sur un support simple, un cordon de couleur taupe. « J’aime aller à l’essentiel, vers la simplicité mais j’espère qu’il se dégage une humanité de mes bijoux. Les pierres ont une signification, elles racontent une histoire. Ce sont des porte-bonheur précieux réalisés avec des pierres de couleurs, rubis, émeraudes et saphirs. C’est aussi un jeu fait d'ombres et de lumière avec des perles d'or et d'argent noir ». Résultat : des bracelets à porter en colliers ou sautoirs, modulables au grè des envies où la simplicité rime avec élégance.
La créatrice de bijoux Katia Grisanzio, lauréate de la Charte
2013 : une exposition, une nouvelle collection 
Le 17 janvier prochain, à Marseille -capitale européenne de la Culture en 2013- l’artiste exposera ses peintures. Ses toiles de grand format -aujourd’hui essentiellement déclinées dans des nuances de blanc et de noir- sont minimalistes. « C’est l’inverse de la période d’avant où elles étaient toutes noires. Là, on respire mieux. Ici les fonds blancs sont toujours travaillés. Aux matières (goudrons, encres) précédemment utilisées j’ajoute désormais le plastique, une nouvelle matière dont je n’ai pas encore épuisée toutes les richesses » précise Katia Grisanzio.
Avec sa collection de bijoux Lsonge, la créatrice vise l'international
Du côté des bijoux, la nouvelle collection "Addiction" mêle médailles martelées, fines chaînes d'or et liens naturels. Cette collection printemps-été 2013 LSonge "Too" est une ligne mixte, pour elle comme pour lui, un bijou à s'échanger.... « Désormais, j’ai envie de diamants » indique, en conclusion, la créatrice de bijoux.
Exposition « Lsonge… inspirations » à partir du 17 janvier à la Villa Bagatelle. 125, rue du Cdt Rolland. 13008 Marseille.