Jean Paul Gaultier arrête le prêt-à-porter

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/09/2014 à 17H49
Le couturier Jean-Paul Gaultier à Cannes en mai 2012.

Le couturier Jean-Paul Gaultier à Cannes en mai 2012.

© Loïc Venance / AFP

Surprise : l'un des plus grands couturiers français contemporains, Jean Paul Gaultier, 62 ans, a décidé d'arrêter le prêt-à-porter hommes et femmes, a indiqué le 15 septembre sa maison. Il entend désormais se concentrer sur la haute couture, les parfums et d'autres projets.

La dernière collection de prêt-à-porter féminin signée Jean-Paul Gaultier sera présentée le 27 septembre à la Semaine de la mode parisienne pour le printemps-été 2015.
   
La maison Jean Paul Gaultier précise que la décision du couturier a été prise "en accord avec son actionnaire" principal depuis trois ans, le groupe espagnol Puig.

Gaultier veut plus de temps pour innover

C'est le quotidien spécialisé Women's Wear Daily (WWD) qui a révélé le premier l'information. Il cite une lettre de Jean Paul Gaultier, qui justifie sa décision par des "contraintes commerciales" et le "rythme frénétique des collections" qui "ne laissent aucune liberté, pas plus que le temps nécessaire pour trouver des idées et innover".
   
"Après plus de 38 ans passés à produire des collections de prêt-à-porter hommes et femmes, il nous a semblé que l'heure était venue d'arrêter certaines de nos activités et de se concentrer principalement sur le développement de la haute couture, des parfums et de certaines collaborations que je n'ai pas encore eu le temps d'explorer", explique le couturier selon ses propos retranscrits en anglais par le WWD.
   
Selon le journal, plus de 80% des revenus de la maison Gaultier sont générés par les ventes de parfums. 

L'arrêt des activités de prêt-à-porter "pourrait affecter plusieurs dizaines d'employés".

Une rétrospective en 2015 au Grand Palais
   
Le travail du couturier à la légendaire marinière, connu pour ses créations extravagantes et inspirées du style punk, fait l'objet d'une exposition, déjà passée par plusieurs villes comme Londres et Montréal, qui se tiendra en 2015 au Grand Palais à Paris.