Issey Miyake : une exposition, un livre, 45 ans de création innovante

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/03/2016 à 11H45
Livre "Issey Miyake" : Hocho Cut, 1975, printemps-été 1976

Livre "Issey Miyake" : Hocho Cut, 1975, printemps-été 1976

© Tatsuo Masubuchi

Une exposition "The Work of Miyake Issey" à Tokyo, un ouvrage "Issey Miyake" chez Taschen : retour sur 45 ans de travail, ponctué en permanence, par la recherche et le développement. Depuis ses débuts, ce couturier japonais est toujours à l’affût de solutions pour la création de tissus et de vêtements alliant innovation et confort. Tradition, futurisme et fonctionnalité sont les maîtres mots !

"The Work of Miyake Issey" est la première exposition présentant l’ensemble de ses créations et les principes fondamentaux de son concept créatif ainsi que les solutions en perpétuelle évolution que le créateur a développées. Comme les expositions précédentes, celle-ci s’interroge sur l’avenir, marquant le début d’une ère nouvelle.
Livre "Issey Miyake" : Cicada organdy shirt, 1988, printemps-été 1989

Livre "Issey Miyake" : Cicada organdy shirt, 1988, printemps-été 1989

© Yuriko Takagi

Le vêtement, pas seulement une question de mode

Tout commence en 1960 quand, étudiant en arts graphiques à l'université Tama Art, Issey Miyake adresse une lettre au Séminaire international du design, qui se tenait pour la première fois au Japon. Il y fait remarquer que la création de vêtements ne figure pas au programme du séminaire. Pour lui, le vêtement n'est pas seulement une question de mode, c'est-à-dire quelque chose qui change avec le temps mais une forme de création qui est étroitement liée à nos vies.
Livre "Issey Miyake" : Pao, 1994, printemps-été 1995

Livre "Issey Miyake" : Pao, 1994, printemps-été 1995

© Yuriko Takagi
Créateur de vêtements, né à Hiroshima en 1938, Issey Miyake a étudié le design graphique à l’Université d’Art de Tama à Tokyo, dont il a été diplômé en 1963. En 1970, il fonde le Miyake Design Studio à Tokyo. Il défile pour la première fois à Paris en 1973. À la fin des années 1980, il expérimente de nouvelles techniques de plissé facile à porter, à entretenir et à produire. Ces recherches l’ont conduit à la découverte d’un nouveau genre de plissé permanent lui permettant de lancer la ligne Pleats Please en 1993.
Livre "Issey Miyake" : Rattan body, 1981, printemps-été 1982

Livre "Issey Miyake" : Rattan body, 1981, printemps-été 1982

© Yuriko Takagi
Il a conçu les costumes plissés pour le Ballet de Francfort pour la pièce "The Loss of Small Detail" de William Fosrythe ainsi que pour le ballet "Garden in the Setting". Afin de se consacrer pleinement à ses recherches, le créateur a donné les rênes des collections homme (en 1994) et femme (en 1999) à son associé, Naoki Takizawa. En 2007, Naoki Takizawa a développé sa marque, soutenu par le groupe Issey Miyake, et c’est Dai Fujiwara qui l’a remplacé comme directeur de création de la maison Issey Miyake.
Livre "Issey Miyake" : Prisml Collage, 1997, automne-hiver 1997

Livre "Issey Miyake" : Prisml Collage, 1997, automne-hiver 1997

© Yasuaki Yoshinaga
Issey Miyake n'a cessé d'explorer la relation entre l'étoffe, le corps et l'espace qui en découle, sans être emprisonné dans aucun carcan. Avec son équipe de designers, il investit en permanence en recherche et développement afin de créer des vêtements alliant innovation et confort.

Des premières œuvres aux derniers projets

L'exposition met en lumière son approche de la création tout en retraçant sa carrière, des premières oeuvres aux tous derniers projets, qui explorent d'autres voies de création pour le futur.
Livre "Issey Miyake" : 1986, automne-hiver 1986

Livre "Issey Miyake" : 1986, automne-hiver 1986

© Yuniko Takagi
Conscient des besoins temporels et sociaux, Issey Miyake crée des vêtements qui accordent une importance fondamentale à l’être humain. Bien qu’il utilise des techniques traditionnelles pour créer, il cherche à développer de nouveaux matériaux et de nouvelles méthodes. Ces développements ont conduit à la création de concepts iconiques tels que PLEATS PLEASE et A-POC. Ici est présenté pour la première fois le processus de production qu'il a utilisé pour créer ses vêtements plissés.
Livre "Issey Miyake" : Bamboo Pleats, 1989, automne-hiver 1989

Livre "Issey Miyake" : Bamboo Pleats, 1989, automne-hiver 1989

© Yuriko Takagi
Dans les salles A et B -dont l’espace a été conçu par le designer Tokujin Yoshioka- les vêtements sont exposés sur de nouveaux mannequins "GridBodies" imaginés pour l’exposition par Yoshioka. La salle C conçue par le designer graphique Taku Satoh permet de comprendre l’approche de la création de vêtements et sa conception visuelle.
Exposition "The Work of Miyake Issey" à Tokyo : Tatoo, printemps-été 1970-71

Exposition "The Work of Miyake Issey" à Tokyo : Tatoo, printemps-été 1970-71

© Hiroshi Iwasaki
Toujours à l’affût de solutions pour la création de tissus et de vêtements, les deux activités étant liées dans son esprit, Issey Miyake a réalisé des œuvres uniques, à la fois imaginatives, empruntes d’émotions et fonctionnelles. 
Exposition "The Work of Miyake Issey" à Tokyo : Horsehair, automne-hiver 1990

Exposition "The Work of Miyake Issey" à Tokyo : Horsehair, automne-hiver 1990

© Hiroshi Iwasaki
Son travail part d’une question élémentaire mais complexe : comment envelopper le corps, qui est tridimensionnel, avec du tissu, qui est bidimensionnel, sans oublier que le corps est vivant et qu’il bouge. Ses réponses s’appuient sur des concepts tels que la liberté, l’invention, le croisement des cultures, l’innovation, la tradition et l’écologie. Ils s’entremêlent. La conception de vêtements à partir d’une seule et même pièce de tissu a toujours été au cœur du processus de création.

La monographie "Issey Miyake" aux Editions Taschen

Cet ouvrage accompagne l’ouverture de l'exposition et donne un aperçu de la vision et de l’audace du créateur. Il met en lumière l’originalité des textures permises par les matières et techniques utilisées par Miyake depuis ses débuts, bien avant qu’il ne crée le Miyake Design Studio.
Livre "Issey Miyake", Editions Taschen. Cette histoire complète des vêtements de Miyake accompagne l’ouverture de l'exposition au Centre national des arts de Tokyo.

Livre "Issey Miyake", Editions Taschen. Cette histoire complète des vêtements de Miyake accompagne l’ouverture de l'exposition au Centre national des arts de Tokyo.

© Noiraki Yokosuka, model Iman
Retraçant sa carrière à travers les vêtements reposant sur le concept A Piece of Cloth -la ligne Body Series des années 1980, la collection Miyake Pleats et d’autres créations pratiques, conçues pour être portées au quotidien comme les pièces de la série Pleats Please-, le livre offre un mélange de tradition, de futurisme et de fonctionnalité. 
Livre "Issey Miyake" : Stripe color guard, 1996, automne-hiver 1996

Livre "Issey Miyake" : Stripe color guard, 1996, automne-hiver 1996

© Yuriko Takagi
De superbes photographies de Yuriko Takagi, ami de Miyake, dont celles prises lors d’une séance époustouflante en Islande, saisissent les vêtements dans leur originalité au quotidien. Parallèlement, un texte de Kazuko Koike, figure culturelle majeure, offre à la fois une chronologie détaillée du travail du couturier japonais et un portrait personnel inédit, éclairant l’ambition et les inspirations qui ont mené ses envoûtantes collections, depuis sa prime jeunesse.
Affiche de l'exposition "The work of Miyake Issey" qui se tient à Tokyo (2016)

Affiche de l'exposition "The work of Miyake Issey" qui se tient à Tokyo (2016)

© Issey Miyake
Exposition "The Work of Miyake Issey", du 16 mars au 13 juin 2016. The National Art Center. Tokyo7-22-2 Roppongi. Minato-ku. Tokyo 106-8558. http://www.nact.jp