"Dior for ever", un hommage touchant à la maison de couture

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/11/2013 à 10H38
Page extraite du livre "Dior for ever"

Page extraite du livre "Dior for ever"

© Pol Baril. © Frédérique et Ludwig Bonnet / Java Fashion

Du New Look de 1947 aux dernières créations de Raf Simons, 300 illustrations dévoilent l’histoire de cette maison de haute couture française. Et surprise, encartés à l'intérieur de ce bel ouvrage, cachés dans des enveloppes, des fac-similés de croquis, d'esquisses, d'invitations, de dossiers de presse et de catalogues... Des preuves touchantes d'une épopée couture et d'un créateur de légende.

C’est l’histoire d’un homme, Christian Dior, qui, enfant, humait les fleurs de sa maison de Granville, pour devenir, adulte, le maître de l’élégance. C’est la saga d’une maison de haute couture reconnue au-delà de nos frontières, qui nait le 16 décembre 1946 et devient célèbre le 12 février 1947, lors du premier défilé Christian Dior, avenue Montaigne.
Page extraire du livre "Dior for ever"

Page extraire du livre "Dior for ever"

© Dior et Condé Nast Archive/ Corbis
Les créations de Christian Dior, ses femmes-fleurs, ses femmes-tiges sont une ode à la poésie. Le corps de la femme est moulé « pour en styliser le galbe » et la ligne « En 8 » devient un incontournable dans l’ensemble de ses créations de mode ou de parfums. La femme a désormais des tenues et des chaussures pour chaque moment de la journée, complétées par le sac, le chapeau, les bijoux….
Page extraire du livre "Dior for ever"

Page extraire du livre "Dior for ever"

© O. Ploton, Archives Larousse, Dior
Ce livre est l’histoire d’un génie, d’un talent qui a bâti « l’élégance à la française ». Tout ce qu’il crée devient un succès : son rouge à lèvres, qui est pour lui « la première arme de séduction » devient le Rouge Dior, sa lingerie propose en 1955 une autre vision du corps de la femme avec une poitrine haute et pigeonnante, ses parfums Eau Sauvage en 1966, Poison en 1985, J’Adore en 1999 sont des musts. Ses lignes d’accessoires comme le sac Lady Dior sont des pièces d’exception.
Page extraire du livre "Dior for ever"

Page extraire du livre "Dior for ever"

© Laziz Hamani © Christian Dior Parfums. ophie Carre.
Le couturier habille les femmes des cours européennes, les épouses des chefs d’État et est choisi pour toutes les circonstances exceptionnelles. Ce « marchand de bonheur » s’amuse à appeler ses créations de noms très doux : Chérie, Tendresse… 

À la mort de Christian Dior en 1957, son premier assistant Yves Mathieu Saint-Laurent prend sa succession et prolonge la renommée de la maison de haute couture par des créations géométriques, équilibrées, épurées. Le New Look de l’après-guerre deviendra le « total look » des années 1980. Marc Bohan, Hedi Slimane, John Galliano, Raf Simons, Kris Van Assche… devenant les directeurs artistiques des collections femme et homme.

© DR
“Dior for ever” de Catherine Örmen. Edition Larousse. 42 euros. Parution : 6 novembre 2013