Des adresses parisiennes tendance et luxe pour fashion-addict

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/10/2015 à 10H18
Boutique Vionnet au 31 rue François 1er, à Paris

Boutique Vionnet au 31 rue François 1er, à Paris

© Stéphane Feugère

Boutique, pop-up store et concept-store, les bonnes adresses se chuchotent entre fashion-addict. Pendant la fashion week, nombre d'entre elles -connues ou plus confidentielles- se sont installées dans des écrins à leurs images tandis que d'autres opéraient un lifting. Tour d'horizon, par quartiers, d'un Paris branché mode où les créateurs de luxe côtoient des marques aux univers plus trendy.

Issey Miyake et Vignes à Saint Germain


Sur le même concept que la boutique de Tokyo, celle de Saint Germain est conçue comme un écrin immaculé alliant la pureté du blanc à la modernité du métal. Ici, des panneaux de tôle blanche ondulée font référence au plissé emblématique. Deux larges vitrines laissent entrer la lumière qui se reflète dans les miroirs et les étagères en verre. Un escalier à la rampe de verre transparente conduit à un sas en marbre blanc et plissés métallisés. Pour l'automne 2015, Pleats Please Issey Miyake rend hommage au photographe Françis Giacobetti avec la ligne spéciale Shadows. Reprenant le jeu d’ombre et de lumière des photographies de l’artiste, tops, pantalons, shorts, robes, boléros et étoles arborent des rayures noires et blanches (201, boulevard Saint Germain).
Pleats Please Issey Miyake, Boutique Saint Germain à Paris

Pleats Please Issey Miyake, Boutique Saint Germain à Paris

© Issey Miyake
La maison de haute maroquinerie Vignes, qui a lifté sa boutique, signe une collection capsule en collaboration avec Christophe Josse. Créateur d'une esthétique à la délicate élégance, sensuelle et aérienne, le couturier français invente une collection de six sacs, faits main dans le respect de la tradition des maroquiniers. Toutes les étapes sont réalisées à Nice. Chaque peau a son histoire, sa spécificité, son toucher, son odeur et sa couleur. Elles proviennent de tanneries italiennes (188, boulevard Saint Germain).
Sacs signés Christophe Josse pour la maison Vignes, St Germain bd Sait Germain

Sacs signés Christophe Josse pour la maison Vignes, St Germain bd Sait Germain

© Vignes
Christofle va inaugurer sur La Rive Gauche sa première boutique de bijoux. Cet espace de 28 m2 accueillera les 20 collections permanentes de l'orfèvre. A découvrir les créations signées par des designers de renom et également une exclusivité réservée à cette adresse : l'îcone 925 revisitée avec un pavage diamants sur or rose crée par le studio Putman (56, rue du Four).
Bague Anneau 925 or signée Christofle

Bague Anneau 925 or signée Christofle

Vionnet, Dior Hommes et Paciotti près de l'Avenue Montaigne


Vionnet a ouvert son premier flagship près de l'atelier originel de la couturière qui était situé Avenue Montaigne. Ici l'architecture reprend plusieurs composants clés : le drapage Vionnet est recréé dans le travail de plâtre sur les murs qui ressemblent à des plis d'une robe, le RDC est pavé de Terrazzo Veneziano dans une lumineuse teinte bleue, signature de Vionnet et des illustrations vintages conçus par l'artiste Thayaht ont été recréés sur une fenêtre en verre de Murano ou sur un tapis. (31, rue François 1er).
Boutique Vionnet

Boutique Vionnet

© Stéphane Feugère
Dior hommes a ouvert une boutique sur deux étages déclinées en gris Dior, blanc, cuir noir et bois, inox poli miroir résine quartzée grise et laine naturelle. La lumière se reflète sur des structures de résine blanche translucide. Les collections créées par Kris Van Assche, le directeur artistique, sont présentées au RDC avec les accessoires et les souliers. Au 1er, le prêt-à-porter et les commandes spéciales et la personnalisation avec un service de RDV à domicile et l'expérience de la demi-mesure par l'atelier tailleur Dior (24, rue François 1er).
Dior Hommes, 24 rue François 1er

Dior Hommes, 24 rue François 1er

© Dior
Cesare Paciotti vient de rouvrir son flagship. La marque de souliers de luxe italienne a rénové les 130 m² organisés sur deux niveaux. Parquet en bois clair, lustres, mobilier en cuir décoré de métal avec l’incontournable poignard, symbole de la marque (12, avenue Montaigne).
Boutique Cesare Paciotti, avenue Montaigne, à Paris

Boutique Cesare Paciotti, avenue Montaigne, à Paris

© DR

Fabiani Filippi, Apriati, Danenberg et Montaigut vers Saint-Honoré


Pureté des vêtements et des accessoires pour la marque Fabiana Filippi à la subtile élégance qui a inauguré son flagship sur deux étages. Le style s’appuie sur des lignes géométriques. La palette de couleurs offre une juxtaposition de nuances naturelles de blanc et gris. Les meubles chromés y compris les comptoirs roulants et les portants sont mixés avec du mobilier propre au design traditionnel d’Europe du nord, comme les fauteuils de Carl Malensten et la table de Kerstin Horlin (90, rue du Faubourg Saint Honoré).
Boutique Fabiana Filippi, 90 Faubourg Saint Honoré

Boutique Fabiana Filippi, 90 Faubourg Saint Honoré

© Herminie Philippe
Apriati installe ses bijoux dans un écrin de bois naturel et vitrines noires. Ils sont installés sur du sable noir, dans un meuble à tiroir de 7 m de long, boîte à bijou version XX. Plus tard, la boutique se dotera d’un salon privé et d'un atelier avec les fils de couleurs qui font l’identité de la marque. Athina Axioti et Thémis Bobolas ont ouvert, en 1999, leur boutique à Athènes. Les bijoux sont réalisés à la main dans les ateliers à Athènes par ce duo qui mêle l'argent, l'or 18 carats à des cordes, des diamants blancs ou noirs, des pierres précieuses, des perles… Martelé, mat, brut, c'est un mix de matières brutes, pures et contemporaines. (310, rue Saint Honoré).
Boutique Apriati

Boutique Apriati

© DR
La maison de haute joaillerie Valérie Danenberg a installé son boudoir de 35 m2 dans un univers chic et feutré. A découvrir ses pièces aux inspirations Art Déco, époque et style que Valérie Danenberg aime tout particulièrement (1, rue du marché Saint Honoré).
Boutique Valérie Danenberg, 1 rue du marché Saint Honoré à Paris

Boutique Valérie Danenberg, 1 rue du marché Saint Honoré à Paris

© DR
En plus d’inaugurer sa nouvelle adresse, Montaigut présente une capsule en édition limitée. La maison familiale, spécialiste de la maille a réalisé cette collab avec le designer et plasticien Benjamin Isidore Juveneton. L'artiste a imaginé un tissage d’inspiration moucharabiehs, puisé dans ses souvenirs de l’Alhambra de Grenade en Espagne. Il a créé 4 pièces aux silhouettes féminines et masculines, déclinées en cache­mire, mélangé au coton en rouge, couleur emblématique de la maison depuis 1880, anthracite et sable (Place du Marché Saint Honoré).
Collab Montaigut et Benjamin Isidore Juveneton à la boutique Place du Marché Saint Honoré, à Paris.

Collab Montaigut et Benjamin Isidore Juveneton à la boutique Place du Marché Saint Honoré, à Paris.

© DR

Fendi, Moncler, Givenchy, Gucci, Valentino et Six June, des Halles au Marais


Le BHV Marais accueille désormais 5 boutiques homme sur 900 m². Fendi, Moncler, Givenchy, Gucci et dernièrement Valentino, proposent des collections de prêt-à-porter et d’accessoires. L’âme du quartier a été conservée dans les intérieurs grâce à une restauration permettant la mise en valeur des parquets, moulures, cheminées, miroirs. L'architecte a utilisé du laiton patiné pour exprimer un geste d’intemporalité sur ces façades historiques (9 au 13 rue des Archives).
Valentino, BHV Le Marais, rue des Archives

Valentino, BHV Le Marais, rue des Archives

© BHV Le Marais
Crée en 2008, Sixth June, marque de mode urbaine, mixte des influences US et asiatique. A l’image de ses fondateurs et équipes créatives, Sixth June est jeune et contemporain. La marque s’inspire des tendances de rues, des podiums mondiaux, autant que des réseaux sociaux et de l’univers musical. La première boutique fut ouverte à Aéroville en 2014 (Forum des Halles. Place Carrée).
Boutique Six June, au Forum des Halles

Boutique Six June, au Forum des Halles

© DR

Les pop-up stores Balsamik, HR Denim et Gemmyo...


Pour émerger, nombre de marques optent pour les boutiques éphémères. Plus qu’un lieu de vente, ce sont des espaces dédiés qui mettent en scène son univers déclinés en dure ou sur structure mobile, l’important étant de marquer les esprits. Celui de Balsamik, qui y dispense ses conseils Morpho, est rythmé par sa MorphoWeek. "Nous avions très envie d’aller à la rencontre de toutes ces femmes de 40 ans et plus à qui nous dédions la marque" explique Valérie Van Tichelen, directrice de l’offre Balsamik (Bercy Village jusqu'au 28 novembre).
Pop-up Balsamik à Bercy

Pop-up Balsamik à Bercy

© Balsamik
HR Denim a ouvert sa boutique éphémère en marge de la Paris Fashion Week, puis immédiatement sa boutique en ligne. "Notre vocation est d’offrir aux fashion addicts, aux stylistes et aux internautes la possibilité de faire d’une toile denim un chef d’oeuvre qui reflète leur personnalité", précise Hind Ratibe, la Gérante. Un ‘’Shop‘’ avec différents styles de jeans, shorts, salopettes, vestes et chemises et ne partie ‘’Customize Your Jeans’’ permet de créer un denim sur mesure et personnalisé avec la possibilité du choix de la coupe, du délavage, des mensurations, des poche, de la ceinture, des broderies, des boutons….
HR Denin, le site de personnalisation des jeans 

HR Denin, le site de personnalisation des jeans 

© HR Denim
Gemmyo, marque de joaillerie française en ligne, ré-ouvre son showroom éphémère. Au RDC, des vitrines aux airs de chantier chic reprenant les couleurs pop du chat rose de la maison. A l’étage, un salon dans l’esprit design des années 70 (21, rue de Seine jusqu'à Noël).


A venir


La Garçonnière est un concept-store dédié à l’accessoire et à l’art de vivre masculin. Il mêle produits de qualité (Nœuds papillon, maroquinerie, chaussures, montres, chapeaux, t-shirts…), espaces café et barbier mais aussi évènements (dégustation de spiritueux, atelier Cocktails, cours de cuisine, afterwork Funk, soirée œnologie…) (40, rue des petits carreaux. A partir du 20 novembre jusqu'au 15 janvier). La Rue HopShop est un centre commercial éphémère de 25 popup stores. Chaque popup hébergera jeunes créateurs ou marques plus connues : Le Slip Français, Dagobear, BASUS, La Fine Equipe, TheTops, Furia, Ullys, Collants LauveLaurie et les Petites Mains, Carnets de Mode...(Parvis de la Gare St Lazare, du 6 novembre au 25 décembre).