Qui se cache derrière les marques "Le Temps des Cerises", "LESNOB" et "Vetements"

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 05/01/2017 à 16H37, publié le 04/01/2017 à 16H04
Sac LESNOB © livingstonjenny

Si la majeure partie des marques utilisent le nom de leurs créateurs, d'autres optent pour des noms ou des phrases qui semblent sans rapport évident avec l'univers vestimentaire. Pourtant derrière LESNOB, Vetements et Le Temps des Cerises se cachent une véritable histoire.

Dans la haute couture, les créateurs utilisent leurs noms -Christian Dior, Chanel, Jean Paul Gaultier, Schiaparelli…-. Rares sont les couturiers qui emploient comme le duo On Aura Tout Vu, une phrase pour qualifier leur marque. A contrario dans le prêt-à-porter les noms singuliers sont courants : Paulette à bicycletteLa Fée Maraboutée, Aux Corps Anonymes, Des Petits Hauts, RivesLouvreuse, Monsieur Poulet, Fête Impériale, Cuisse de Grenouille, Dévastée, Enfants Riches DéprimésLes PetitesLe Bijou Parisien, Amahlé ("ceux qui sont beaux, celles qui sont belles en Zoulou),…

"X pièges à éviter pour trouver nom à sa marque"

Trouver le nom adéquat à sa marque est un challenge comme l'explique Pierre Chanut dans son petit guide "X pièges à éviter pour trouver nom à sa marque" aux Editions La Passe Vent. En préambule, l'auteur invite à réfléchir sur une citation du poète et éditeur Thierry Renard : "Quand il s'agit, oui, de décrire un objet ou d'exprimer un ressenti, bien nommer les choses peut paraître délicat. Parfois, même se révéler être une tâche ardue. D'une personne à l'autre, les éléments de désignation ou de description peuvent être évoqués différemment. Pourquoi ? Parce que le langage est naturellement source de malentendus, d'incompréhensions, de conflits superflus, de positionnement inappropriés". Dans ce document, Pierre Chanut présente les 10 pièges les plus courants.
X pièges à éviter pour trouver nom à sa marque de Pierre Chanut 

X pièges à éviter pour trouver nom à sa marque de Pierre Chanut 

© Editions La Passe Vent

LESNOB, pour celles qui ont déjà tout !

Selon La Petit Robert, le snob est quelqu'un "qui admire et imite sans discernement les manières, les goûts et les modes en usage dans les milieux dits distingués". Conçue par B.Åkerlund & Rober Lussier, la marque LESNOB revendique l’amour de toutes choses snob. Elle est née il y a 3 ans quand Robert achète un sac dans une brocante en Californie en pensant qu’il s’agit d’un modèle d’une grande marque. Il s’aperçoit que la toile affiche le logo « lesnob ». Il enquête sur la marque et décide de la relancer, il en imagine le concept et le style. Robert raconte à B sa trouvaille et ils décident de s’associer. Complémentaires, ils travaillent tant sur la partie créative que sur la direction artistique. B. Åkerlund, née en Suède, est une créatrice de costumes connue pour son style extravagant qui influence l’industrie de la mode, entre autres, depuis plus de 20 ans. Elle a habillé Beyoncé, Madonna, Lady Gaga, Rihanna et Britney Spears. Rober Lussier est un directeur artistique international spécialisé dans les domaines du luxe, de la mode, de la parfumerie et de la beauté.
B.Åkerlund & Rober Lussier, les créateurs de la marque Le Snob

B.Åkerlund & Rober Lussier, les créateurs de la marque Le Snob

© JENNIFER LIVINGSTON
La marque se veut fun, accessible mais luxe, mode mais intemporelle. Les codes couleurs sont le noir et l’or ainsi que la toile affichant le logo. La qualité est exceptionnelle : les accessoires sont réalisés en Italie dans une usine où les fabricants soutiennent les savoir-faire via l'apprentissage de jeunes au travail artisanal. Jusqu’à présent LESNOB proposait une seule collection par an mais le rythme passe désormais à 2 collections.
Mais avant tout le luxe rencontre la mobilité et créé le concept de "snobbility" (mobility & nobility). Résultat : des pièces originales comme le sac convertible en robe avec ses franges en or 18 carat, le tote-bracelet-brella (chapeau pliant qui se porte autour du poignet), l'incroyable sac fourre-tout en cuir qui s'enfile et se transforme en gilet, le bucket bag pour le champagne, le sac parapluie, le clutch avec un pendentif en rouge à lèvres doublé en mouton… Ils sont tous frappés de la signature dorée étincelante LESNOB.
LESNOB © LESNOB

Le Temps des Cerises, vintage et convivialité

Gil et Lylian Richardière, père et fils, créent la marque en 1998 à Marseille, berceau du denim. Pendant des années, le père a géré des boutiques de fripes, dont une des plus réputées dans le sud de la France, Propagande. Au vu de l’engouement des clients pour le vintage, ils lancent une marque de jeans dont la particularité est de proposer des jeans vintage mais neufs… des jeans used, destroy comme si on les avait déniché dans une boutique de fripe. Il ne reste plus qu'à trouver un nom qui fasse référence à l'univers de la mode vintage avec une sonorité française. 
Lylian Richardiere

Lylian Richardiere

© Le Temps des Cerises
Le Japon, après la seconde guerre mondiale, s’est retrouvé sans commerces, et les Japonais ont dû recycler et reconditionner les vêtements qu’ils avaient à disposition pour s’habiller. Les Américains, eux, avec le retour des GI au pays, ont exporté leur stock de vieux vêtements militaires au Japon afin que ces derniers s’habillent. Ainsi est né le reconditionnement du vêtement. Les Japonais sont devenus des collectionneurs d’anciens vêtements, vouant un culte à la mode vintage. C’est d’ailleurs là-bas qu’on trouve les plus belles fripes du monde. Le Temps Des Cerises fait référence à cette culture, en rappelant une période importante pour les Japonais : la période des cerisiers en fleurs. Ils se réunissent tous les ans sous ces cerisiers avec leurs amis et leur famille pour fêter cette période de prospérité.
Le Temps Des Cerises, automne-hiver 2016
Le Temps des Cerises cultive une certaine idée de la vie de bohème en bord de mer où on aime se retrouver en famille ou entre amis… Un easy wear inspiré des voyages, des rencontres, une façon d’exprimer une mode aussi cool que confortable mais toujours avec l’envie de rester chic.
Le Temps Des Cerises.

Le Temps Des Cerises.

© Le Temps Des Cerises.

Vetements, une garde-robe loin de l'uniforme

Vetements est fondé par Demna Gvasalia, diplômé de l'Académie Royale des Beaux‐Arts d'Anvers en Belgique. Après un passage chez Maison Martin Margiela et Louis Vuitton, il souhaite créer un collectif innovant avec des amis en mettant l’accent sur la conception de vêtements qu’eux-mêmes aimeraient porter.
Demna Gvasalia, créateur de Vetements

Demna Gvasalia, créateur de Vetements

La collection est lancée en mars 2014. La marque évite les modes et tendances actuelles et donne à l’utilisateur la liberté de former sa propre identité visuelle. Les pièces ne racontent pas une histoire, elles offrent une nouvelle garde-robe permettant une quantité infinie de choix de styles, facile à mélanger avec d'autres marques, de l’ancien avec du nouveau, promouvant un style au-delà d’un uniforme à la mode.
Vetements printemps-été 2017
Vetements est inspiré par une garde-robe masculine où la couture est toujours le point essentiel. Le street style est souvent utilisé dans les collections aux proportions exagérées, aux silhouettes contrastées et matières authentiques. La marque est positionnée sur le marché du luxe et haut de gamme.
Vetements printemps-été 2017

Vetements printemps-été 2017

© Vetements