Lanvin : la directrice artistique Bouchra Jarrar sur le départ

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/07/2017 à 14H11, publié le 06/07/2017 à 18H59
Bouchra Jarrar, 27 janvier 2015

Bouchra Jarrar, 27 janvier 2015

© Miguel MEDINA / AFP

La créatrice Bouchra Jarrar quitte Lanvin, maison dont elle était directrice artistique depuis seulement 16 mois et qui est en proie à des difficultés financières.

La créatrice de 46 ans, qui a reçu fin juin les insignes d'officier de l'ordre des Arts et des Lettres, avait été nommée en mars 2016 pour succéder à Alber Elbaz, qui était en poste depuis 14 ans. Aucune confirmation officielle de ce départ n'a pu être obtenue. Ce départ est effectif immédiatement, selon la source.

Bouchra Jarrar a présenté deux collections pour Lanvin, la plus ancienne maison de couture parisienne encore en activité, dont l'actionnaire principale est la femme d'affaires chinoise Shaw-Lan Wang.

La maison, fondée par Jeanne Lanvin en 1889, avait déjà été secouée en octobre 2015 par le départ tumultueux d'Alber Elbaz. Elle a, selon des chiffres cités dans la presse, accusé en 2016 une perte de 18,3 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 162 millions d'euros, en baisse de 23%. La maison était redevenue rentable pour la première fois depuis 35 ans en 2007. Mais, le chiffre d'affaires du groupe Jeanne Lanvin (hors parfums, ces activités ayant été cédées en 2007) était passé de 186 millions d'euros en 2013 à 168 millions en 2014, selon les comptes de l'entreprise déposés au greffe et consultés par l'AFP.

Connue pour son style sobre et élégant

Bouchra Jarrar, connue pour son style à l'élégante sobriété, a fondé sa propre maison de couture en janvier 2010. Elle a été directrice du studio Balenciaga, auprès de Nicolas Ghesquière, puis avait rejoint la maison Lacroix. Née à Cannes dans une famille d'origine marocaine, elle est diplômée de l'école Duperré à Paris.

Selon le magazine Challenges, les deux actionnaires de Lanvin, Shaw-Lan Wang et l'homme d'affaires Ralph Bartel, "vont recapitaliser la maison de couture à hauteur de plusieurs dizaines de millions d'euros, afin d'effacer le déficit du précédent exercice et de relancer la marque".