Diaporama 11 photos
Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Couture et tricot triomphent à "L'Aiguille en fête" à Paris

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/02/2013 à 10H28

Les travaux d’aiguilles sont pratiqués par 67 % des femmes et 18% des hommes. Si cette pratique concerne toutes les catégories socio-professionnelles, 51% ont 50 ans et plus. La couture arrive en tête, viennent ensuite, tricot, broderie, tapisserie, crochet et patchwork. Inventive, cette création textile s'expose au salon l’Aiguille en fête du 14 au 17 février. Voici mes coups de coeur en images.

  • Aiguille en fête 2013. Jacotte Sibre, la costumière de Gargantua
    01 /11
    Aiguille en fête 2013. Jacotte Sibre, la costumière de Gargantua
    Jacotte Sibre résume en un seul manteau de Géant toutes les passions, toutes les techniques, tous les délires qui fondent l'Aiguille en fête... Déjà 30 ans qu’elle crée des costumes pour des personnages -de Hamlet au clown le plus fantaisiste, de la meneuse de revue à la chanteuse de cabaret. "TOUS, dit-elle, tous, je les ai vêtus… Maintenant c'est à mon tour : finis les personnages … finis les textes ! Juste le costume et la lumière, mais pas n'importe quel costume : le Manteau, ce magnifique vêtement qui nous protège nous accompagne et m'enchante. Je le trame dans toutes les tailles : de quelques centimètres à plus de quatre mètres." Le manteau exposé mesure plus de 3 mètres de haut. 
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Une exposition dédiée à toutes les laines d'Europe
    02 /11
    Aiguille en fête 2013. Une exposition dédiée à toutes les laines d'Europe
    Rassembler les laines d'une centaine de races ovines d'Europe pour dévoiler leur diversité. Allez plonger ses mains dans l’épaisseur des toisons pour “déguster” du bout des doigts leur singularité et découvrir ce qu’il advient de chacune après filage. Pour chaque race de mouton : une photo de l’animal et sa toison, un objet fabriqué avec sa laine, vêtement, tapis, œuvre textile.
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Exposition sur les laines d'Europe
    03 /11
    Aiguille en fête 2013. Exposition sur les laines d'Europe
    Toisons issues des moutons d’Albanie ou des Waldshaf autrichiennes, des brebis frisonnes helvétiques ou de la Vlasic de Bosnie Herzégovine, des Jysk Hedefar danoises, des mérinos d’Espagne, des moutons des îles Féroé, des mérinos d’Arles ou de Rambouillet, des brebis brigasques ou des Landes de Bretagne, des moutons d’Ouessant ou des brebis Pecura corses ou galloises, des Katsika de la mer Ionienne ou des brebis des Pouilles, de Sardaigne ou de Sambucana, des élevages des Pays-Bas ou de Norvège, du Portugal ou de Suède, de Slovaquie ou du Royaume-Unis, de Malte, de Hongrie, du Montenegro ou de Serbie… 
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. "Délit maille" tricote le journal des news et des people
    04 /11
    Aiguille en fête 2013. "Délit maille" tricote le journal des news et des people
    Rencontrer ces personnages à l’échelle 1/12ème dans une mise en scène conçue à leur intention. Ici Serge Gainsbourg. Tête de chou. Né en 2011 à l'occasion de l'affaire DSK, le blog Délit Maille puise son inspiration dans l'actualité politique, artistique, culturelle internationale. Ils sont plus de 200 à s'être fait tricoter. Mis en scène dans des décors reconstitués à l'échelle ou en décors naturels, les personnages d'une quinzaine de cm de haut racontent en jersey endroit l’actu. Retrouver les à l'échelle 1/12è et aux aiguilles N° 2 : Neil Armstrong dans une télé d'époque, les Pussy Riot dans leur cage pas si dorée, Einstein, Rostropovitch, Tim Burton, Julian Assange ... C’est une plongée dans son monde miniature à la fois familier et totalement décalé.   
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Jürg Benninger peint avec des fils de laine
    05 /11
    Aiguille en fête 2013. Jürg Benninger peint avec des fils de laine
    Lauréat du Swiss Art Award, ce graphiste de formation, s’initie au crochet qui lui permet de donner du volume à son travail. Ses ouvrages bi-dimensionnels fonctionnent comme des tableaux. Jürg Benninger crée aussi des oeuvres tridimensionnelles émergeant du mur à la manière de haut-relief lorsqu’elles ne sont pas des sculptures sur pied. Ses travaux sont frivoles et raffinés. Il travaille de façon spontanée, chaque maille en engendrant une autre. Ici, le maître nageur, un tableau en laine.
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. James Hunting, le brodeur minutieux
    06 /11
    Aiguille en fête 2013. James Hunting, le brodeur minutieux
    Il voit le jour à Londres et devient brodeur après des études au Goldsmiths College. Ses clients sont issus du monde de la mode et comptent parmi eux Jasper Coran, Julian McDonald, Givenchy ou Linnet Hannan. C’est en arrivant en France en 1999 que James Hunting change sa manière de travailler. En 2004, il décide de retourner à Brighton afin de parfaire son parcours. En 2006, il est nominé Embroiderers Guild parmi plus de 30 spécialistes de la broderie. Il enseigne à la Royal School of Needlework. 
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Françoise Hoffmann, artiste feutrière, maître d'art
    07 /11
    Aiguille en fête 2013. Françoise Hoffmann, artiste feutrière, maître d'art
    Nommée en 2008 Maître d’Art, par le ministère de la Culture, Françoise Hoffmann crée des textiles originaux à base de feutre “nuno” (amalgame de laine feutrée avec d’autres textiles tels la soie, le velours, le lin, la dentelle, le coton…).Dans son atelier sur les hauteurs de Lyon, elle collabore à de nombreux projets artistiques et réalise des modèles uniques. Elle a créé en exclusivité pour la maison Lanvin un modèle de velours jacquard en 2004. Ses modèles vestimentaires ont été achetés par le musée des tissus de Lyon, par le musée d’art et d’industrie, La Piscine, à Roubaix. Elle crée des costumes de scène notamment pour Waltraud Meier, dans « Lohengrin » de Richard Wagner à l'Opéra de Lyon. Elle a participé à une rétrospective, au Musée Cooper Hewitt de New York, autour de la place du feutre dans la création contemporaine.  
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Diana Brennan tisse des œuvres sculpturales
    08 /11
    Aiguille en fête 2013. Diana Brennan tisse des œuvres sculpturales
    Cette artiste d'origine australienne vit et travaille en France depuis 20 ans. Elle y enseigne la tapisserie dans une école d'Arts Appliqués et crée des tapisseries diaphanes en grands et petits formats. Elle se dit parente des tisserands du Moyen-âge qui utilisaient des personnages pour raconter une histoire et manipule des fils de chaîne afin de créer ses créatures. Ses oeuvres tridimensionnelles flottent dans l'espace tandis que leurs plus petites contreparties sont murales ou sculpturales. Les fils de nylon jouent de la transparence et de la couleur. Ils accentuent les rythmes, les vibrations et les structures. Ce sont des thèmes qu’elle traduit aussi à travers la broderie, l'impression et l'assemblage. Elle a exposé ses « Robes de Lune » au Musée Galliera, a inauguré La Boutique Extraordinaire à Paris et présenté ses oeuvres au Musée des Textiles de Sydney, en Australie. 
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Michele Forrest entrecroise la fibre et les matériaux
    09 /11
    Aiguille en fête 2013. Michele Forrest entrecroise la fibre et les matériaux
    Diplômée de l’Ecole Supérieure des Arts appliqués Duperré, elle fait ses premiers pas comme D.A. dans la presse. Dès 2005, elle entrevoit avec le design textile une nouvelle forme d’expression de ses talents de graphiste.  Elle apprivoise de nouvelles matières et réussit à mêler les deux univers. Typographie et calligraphie forment un pont créatif où le signe et le verbe circulent librement : le textile entre dans l’affiche et le pictogramme dans la fibre. Dans son atelier d’Asnières-sur-Seine, cette créatrice textile développe un travail de plasticienne. Elle puise son inspiration tant dans les arts premiers que dans les arts et traditions populaires du monde entier, qu’elle réinterprète en créant des œuvres où la fibre et le matériau s’entrecroisent…
    © Corinne Jeammet
  • Aiguille en fête 2013. Un gâteau d'anniversaire signé Rio Fukuda d'1m50
    10 /11
    Aiguille en fête 2013. Un gâteau d'anniversaire signé Rio Fukuda d'1m50
    Pour fêter les 10 ans de l’Aiguille en Fête, la créatrice japonaise Rio Fukuda a réalisé un gâteau avec des fruits en laine feutrée à dévorer des yeux. Designer, patissière es-textile, elle conçoit et commercialise des kits de chef en feutre.  
    © Corinne Jeammet
  • Le gâteau signé Rio Fukuda pour les 10 ans de l'Aiguille en fête
    11 /11
    Le gâteau signé Rio Fukuda pour les 10 ans de l'Aiguille en fête
    Salon internatioanl "L'aiguille en fête". Jusqu’au 17 février. Vendredi : 9h30-19h. Samedi : 10h-19h. Dimanche : 10h-17h. Parc des expositions Paris, Porte de Versailles  Hall 6  1, place de la Porte de Versailles 75015 Paris.
    © Corinne Jeammet