Armani tire un trait sur la fourrure animale, une "pratique cruelle"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/03/2016 à 18H50
Manteaux Armani de la collection prêt-à-porter 2010-2011, présentés à Milan le 27 février 2010

Manteaux Armani de la collection prêt-à-porter 2010-2011, présentés à Milan le 27 février 2010

© Filippo Monteforte / AFP

Le styliste italien Giorgio Armani a annoncé mardi qu'il renonçait à toute forme de fourrure animale dans ses collections à partir de la saison automne-hiver 2016/2017, assurant qu'il existait désormais des alternatives valides à ces "pratiques cruelles".

"Je suis fier d'annoncer l'engagement concret du groupe Armani pour l'abolition totale de l'utilisation de fourrures animales dans ses collections", a déclaré Giorgio Armani dans un communiqué. "Le progrès technologique atteint ces dernières années nous permet d'avoir à disposition des alternatives valides qui rendent inutile le recours à ces pratiques cruelles envers les animaux."

La maison italienne se passera désormais du pelage ou de la fibre des poils de tous les animaux élevés ou chassés dès lors qu'ils auront été tués pour leur fourrure, et aura recours à la place aux fourrures artificielles.

Hugo Boss avait initié le mouvement en 2015

"Avec cette décision, la marque de luxe répond à une demande croissante des consommateurs pour une mode éthique et durable", a salué la Fur Free Alliance, une coalition de 40 organisations de de protection des animaux.

Cet engagement fait suite à celui de Hugo Boss l'année dernière, a relevé l'organisation Humane Society International. "Avec cette décision, Armani a fait passer de la manière probablement la plus forte le message que tuer des animaux pour leur fourrure n'est jamais à la mode".