7 idées pour un Noël qui hésite entre mode et culture

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/12/2012 à 09H02
  • Le manteau de Jean Paul Gaultier version calendrier de l'Avent
  • Un souvenir mode… au temps des Impressionnistes
  • Un polo Lacoste designé par les frères Campana
  • Young girls in an orthodox church in North of Romania, Maramures, 2009
  •  Un sac, un souvenir d’Eric Tabarly
  • Maroquinerie de la maison Kobja
  • Redline créé avec Luxor une édition spéciale Noël
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Le manteau de Jean Paul Gaultier version calendrier de l'Avent
    Le manteau de Jean Paul Gaultier version calendrier de l'Avent © DR
  • Un souvenir mode… au temps des Impressionnistes
    Chapeau signé Marie Mercié et cravate de Marc-Antoine Barrois  © DR
  • Un polo Lacoste designé par les frères Campana
    Un polo Lacoste designé par les frères Campana © Lacoste
  • Young girls in an orthodox church in North of Romania, Maramures, 2009
    Cristian Movila, Young girls in an orthodox church in North of Romania, Maramures, 2009. 33 x 50 cm, 300 euros non encadrée. © Cristian Movila
  •  Un sac, un souvenir d’Eric Tabarly
    Sac édition Collector Eric Tabarly pour 727 Sailbags © DR
  • Maroquinerie de la maison Kobja
    Maroquinerie Kobja réalisée en peau de crapaud © Kobja
  • Redline créé avec Luxor une édition spéciale Noël
    Redline créé avec Luxor une édition spéciale Noël © DR

Dans la course aux cadeaux, difficile d’être original…voici 7 suggestions axées mode mais aussi très orientées culture.

Un calendrier de l’Avent virtuel signé Jean Paul Gaultier
« Le Noël des enfants pas sages », version Jean Paul Gaultier, est un calendrier de l’Avent dont les poches intérieures du manteau du facétieux créateur réservent jeux, surprises et animations pleines d’humour. Les titres sont aussi évocateurs qu’énigmatiques : Dinde de toi, Shake ta boule ou Bûche à bouche. Rennes sexy et lutins espiègles vous attendent jusqu’au 24 décembre. Chaque jour, l’internaute peut ouvrir 3 poches pour tenter de gagner un cadeau.
Le manteau de Jean Paul Gaultier version calendrier de l'Avent

Le manteau de Jean Paul Gaultier version calendrier de l'Avent

© DR
Un souvenir mode… au temps des Impressionnistes 
A l’occasion de l’exposition « L’impressionnisme et la mode » au musée d’Orsay jusqu’au 20 janvier 2013, la Réunion des musées nationaux s’est alliée les talents d’un couturier pour hommes et d’une chapelière. Marc-Antoine Barrois fait revivre le foulard-cravate du dandy de l’époque le comte Robert de Montesquiou avec une pièce en satin de soie noire (59 euros). Marie Mercié propose trois chapeaux de paille pour femmes : le Cou nu (350 euros), Petit monsieur (380 euros) et Corassa (400 euros).
Chapeau signé Marie Mercié et cravate de Marc-Antoine Barrois 

Chapeau signé Marie Mercié et cravate de Marc-Antoine Barrois 

© DR
 
Un polo Lacoste designé par les frères Campana
Lacoste confie, pour la 2nde fois, la réinterprétation de son polo aux frères Campana. En 2003, Fernando et Humberto Campana enroulent des matériaux formant des tourbillons colorés et créant des œuvres limitées et numérotées du nom de “Sushi“. L’agencement en spirale des crocodiles est ici une interprétation ludique des Sushis. L’édition “Holiday Collector" femme est orné de 2 spirales de crocodiles multicolores sur la poitrine gauche, celui de l’homme d’une spirale de crocodiles noirs sur un piqué de coton coloré ou de crocodiles blancs sur le piqué de coton noir. (145 euros).
Un polo Lacoste designé par les frères Campana

Un polo Lacoste designé par les frères Campana

© Lacoste
Une photo… une future œuvre d’art 
Jusqu’au 31 décembre, Le Bon Marché invite ArtLigue dans sa “Galerie Imaginaire” dédiée aux cadeaux. C’est une sélection exclusive et inédite de photos d’’artistes - figures montantes et grands noms de la scène artistique contemporaine où portrait, paysage, mode et nature morte qui se téléscopent. Pour chacun des photographes, il est édité deux oeuvres à 100 exemplaires signées et numérotées. Oeuvres non encadrées de 280 à 350 euros / encadrées de 400 à 600 euros.
Cristian Movila, Young girls in an orthodox church in North of Romania, Maramures, 2009. 33 x 50 cm, 300 euros non encadrée.

Cristian Movila, Young girls in an orthodox church in North of Romania, Maramures, 2009. 33 x 50 cm, 300 euros non encadrée.

© Cristian Movila
Un sac 727 Sailbags, un souvenir d’Eric Tabarly
727 Sailbags présente l'édition Collector Eric Tabarly : 1.000 sacs réalisés à partir des voiles mythiques des Pen Duick. Jacqueline Tabarly, l’épouse du navigateur et leur fille, Marie, ont cédé ces voiles à ce spécialiste de la création de bagagerie et objets de décoration. "Eric n'aimait pas le gâchis... Il aurait apprécié que l'on recycle ses voiles !".  Des fiches d'authentification des sacs permettent de répertorier le nom du bateau auquel la voile a appartenu ainsi que les mers et océans traversés. "Une jolie manière de faire perdurer l'histoire de mon mari...", selon Jacqueline Tabarly. Sac femme (314 €), sac homme (414 €).
Sac édition Collector Eric Tabarly pour 727 Sailbags

Sac édition Collector Eric Tabarly pour 727 Sailbags

© DR
Kobja tanne la peau de crapaud
Kobja est une collection d’accessoires de mode pour homme et pour femme créée par Monika Jarosz. Les histoires de contes de fées que lui raconte sa grand-mère font grandir sa fascination pour les animaux et les insectes... Aujourd’hui naît cette collection de maroquinerie en peaux de crapauds, tannées et transformées par des taxidermistes. Les couleurs sont réalisées en mégisserie à Millau tandis que le montage et le travail du cuir sont façonnés dans l’atelier parisien de la maison. (Porte-monnaie 215 euros).
Maroquinerie Kobja réalisée en peau de crapaud

Maroquinerie Kobja réalisée en peau de crapaud

© Kobja
Des bulles, un diamant… une B.A.
Pour son septième anniversaire, Redline s’est associé à 7 artistes pour une opération dont une partie des bénéfices est reversée à l’association Sidaction. Avec la maison de champagne Luxor, connue pour ses paillettes d’or, la marque de bijou a crée un bracelet avec un diamant de 0,07 carat intégré dans 77 bouteilles numérotées (700 euros).
Redline créé avec Luxor une édition spéciale Noël

Redline créé avec Luxor une édition spéciale Noël

© DR