150 ans d’histoire de la chaussure, à Romans

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/03/2013 à 17H06
  • La chaussure, une passion française création & innovation + modèle Roger Vivier (à droite)
  • Modèle Roger Vivier
  • Modèle Roger Vivier
  • Modèle Roger Vivier
  • Modèle Roger Vivier
  • La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans
  • La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans
  • La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • La chaussure, une passion française création & innovation + modèle Roger Vivier (à droite)
    La chaussure, une passion française création & innovation + modèle Roger Vivier (à droite) © DR
  • Modèle Roger Vivier
    Modèle Roger Vivier © DR
  • Modèle Roger Vivier
    Modèle Roger Vivier © DR
  • Modèle Roger Vivier
    Modèle Roger Vivier © DR
  • Modèle Roger Vivier
    Modèle Roger Vivier © DR
  • La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans
    La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans © DR
  • La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans
    La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans © DR
  • La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans
    La chaussure, une passion française création & innovation depuis 150 ans © DR

Après Paris, c’est au tour de Romans, d’accueillir cet accessoire de mode incontournable. Cette exposition -consacrée à cette passion française, riche de création et d’innovation depuis 150 ans- est installée dans un haut lieu de la chaussure.

Le musée international de la chaussure de Romans a prêté une cinquantaine de modèles pour cette exposition qui a créé l'événement en octobre 2012 à Paris : "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans". Ce musée, c’est 20.000 pièces avec des hommages aux grands créateurs des XXe et XXIe siècles. Ce haut lieu de la chaussure internationale conte l'histoire de cet accessoire utilitaire et artistique tout en étant tourné vers la création contemporaine (stylistes, chercheurs, étudiants…).
La petite chaussure noire, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

La petite chaussure noire, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

© DR
 
Dans cette exposition, au travers de 900 pièces, parmi lesquelles la collection Roger Vivier, est retracée 150 ans de création et d'innovation. La scénographie, pédagogique, initie de façon concrète aux matières, techniques de fabrication et innovations : cuirs à toucher, chaussures à manipuler, vidéos, démonstration par des professionnels… Une ode au savoir-faire qui inclut des productions traditionnelles aujourd'hui revisitées tels espadrilles, charentaises ou sabots.
 
Le rapport entre mode et bottiers, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

Le rapport entre mode et bottiers, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

© DR
Des chaussures pour tous les temps de la journée
Cette exposition reflète la société : chaussures de métiers, loisirs, sport, intérieur et chaussures d'enfants, d'adultes et de seniors. Chaque secteur propose des modèles cultes ou inattendus, des réalisations originales, certaines destinées à des célébrités. Une section met en avant les rapports : stylistes et bottiers entre industrie et couture / Modes urbaines / Talons signatures / Ballerines et botte / Escarpins / Exercice de styles "petite robe noire de la chaussure / Jeunes créateurs.
 
Les chaussures de métiers, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

Les chaussures de métiers, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

© DR
"Avec cette exposition, il ne s'agit pas de tomber dans la nostalgie, mais au contraire de démontrer à quel point la création est bien vivante et dynamique en France…", a expliqué le président de la Fédération française, Jean-Pierre Renaudin. Le secteur cuir-chaussure représente encore 950 emplois à Romans et 3.000 dans le Nord Drôme.
Le théâtre des créateurs, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

Le théâtre des créateurs, mise en scène lors de l'exposition "La chaussure, une passion française: création et innovation depuis 150 ans" qui s'est tenue à Paris en octobre 2012

© DR
Le musée de Romans conjugue patrimoine et création
A l’origine, il présentait des reconstitutions de scènes de la vie dauphinoise et une collection de chaussures du XIXe siècle. En 1968, la ville fait l'acquisition de la collection du modéliste parisien Victor Guillen : 20.000 pièces sur 5 continents et 4 millénaires. Elle sera hébergée dans l'ancien couvent de la Visitation en 1971.Le musée y montre la chaussure sous l'angle technique, ethnographique et artistique. Outils, machines et documents retracent l'histoire locale de la mégisserie, de la tannerie tandis que la chaussure comme objet d'art et de civilisation est évoquée.
 
Des pieds momifiés aux bottes des mousquetaires
Durant ces 4.000 ans, le monde a souvent changé de chaussures : pieds momifiés de l'Egypte ancienne, sandales romaines, chaussures à la Poulaine plus ou moins longues selon le rang social de leur propriétaire, "Chopines" vénitiennes du XVIe siècle, appelées aussi "pied de vache", bottes du XVIIe siècle de mousquetaires, de pages, de postillons, chaussures de cour aux talons rouges, chaussures de princes ou de bourgeois. Anciennes, récentes ou contemporaines, elles évoquent tous les temps et tous les pays : chaussures de femmes ou de fillettes pour pieds mutilés en soie brodée venant l'Asie, sandales de bois des sables d'Afrique, mocassins des Indiens d'Amérique...
 
L'acquisition en 1987 de l’Association des Amis du Musée apporte un complément à cette histoire mondiale de la chaussure avec 393 paires supplémentaires concernant la période 1918-1960, dont des paires créées par des bottiers français et italiens. Le reste de la collection est le témoin de la production du bottier parisien, Hellstern, qui créa, entre autres, pour le théâtre et pour une fidèle cliente, fortunée, qui lui commanda des modèles fétichisme du pied.

Ce patrimoine, en constante expansion par l'apport de dons, notamment celui de la collection du XVIIIe et du XIXe siècle de boucles de chaussures en argent de Georges Harms, est un gisement d'idées pour les modélistes. 

« La chaussure, une passion française création et innovation depuis 150 ans » du 23 mars au 15 septembre 2013. Musée international de la chaussure de Romans. 2, Rue Sainte-Marie. 26100 Romans-sur-Isère. Janvier, février, mars, avril, octobre, novembre et décembre : du mardi au samedi de 10h à 17h. Fermé le lundi. Juillet et août : du lundi au samedi de 10h à 18h.