Michèle Gazier  - michele-gazier-hermance-triay280.jpg

Michèle Gazier

D'origine espagnole par sa mère, couturière et catalane par son père, professeur, Michèle Gazier passe toute son enfance en Andorre. Un lieu privilégié qui tient une place importante dans son coeur. En 1970, après avoir obtenu un CAPES d'Espagnol, elle se met à enseigner cette langue en France pendant treize ans. Parallèlement, elle commence à traduire de nombreux auteurs espagnols comme Manuel Vasquez Montalban, Juan Marsé, Fransisco Umbral, qu'elle a fait découvrir à la France. Puis en 1983, le journal Libération lui propose d'écrire des chroniques dans ses pages pour faire connaître la littérature espagnole, italienne et portugaise avec laquelle elle est familière. Par le biais de ce journal, Michèle Grazier fait ses premiers pas comme critique littéraire et abandonne finalement le métier de professeur. Elle débute l'année suivante chez Télérama comme chroniqueuse dans les pages littéraires de l'hebdomadaire. La critique l'ayant encouragé à écrire, elle s'y abandonne tout naturellement pour elle-même. Elle publie en 1993, son premier roman intitulé 'Histoire d'une femme sans histoire'. Avec plus de huit romans à son actif, elle sort en août 2005 le roman 'Mont-Perdu'.