Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Sélectionner votre ville

  • Aix-en-Provence
  • Dijon
  • Lyon
  • Reims
  • Amiens
  • Grenoble
  • Marseille
  • Rennes
  • Angers
  • Le Havre
  • Montpellier
  • Saint-Etienne
  • Bordeaux
  • Le Mans
  • Nantes
  • Strasbourg
  • Brest
  • Lille
  • Nice
  • Toulon
  • Clermont-Ferrand
  • Limoges
  • Paris
  • Toulouse

Rechercher une autre ville ou un département

Live
Alcaline, le Concert avec Shaka Ponk
Alcaline, le Concert avec Shaka Ponk
Demain soir, à 23h30

Magiques, cette cape et ce châle 100% soie d'araignées !

Publié le 24/01/2012 à 13H08, mis à jour le 10/12/2012 à 15H16
Bianca Gavrilas portant une cape en soie d'araignées. Victoria and Albert Museum à Londres

Bianca Gavrilas portant une cape en soie d'araignées. Victoria and Albert Museum à Londres

© AdrianDennis / AFP
Une cape et un châle couleur or conçus avec le fil de soie produit par plus d'un million d'araignées sont exposés à partir de mercredi au Victoria and Albert Museum à Londres, seuls tissages de cette taille au monde réalisés à partir du travail d'arachnides.
Par Laurence Houot-Remy (avec AFP)

Thématiques liées

Quatre ans ont été nécessaires pour concevoir ces objets uniques, selon le musée. Ils sont l'oeuvre d'un Anglais, Simon Peers, et d'un Américain, Nicholas Godley, établis depuis longtemps à Madagascar. Ils se sont inspirés d'illustrations du 19e siècle évoquant cet art largement disparu.

La dernière création en soie d'araignées connue remonte à la fin du XIXe  siècle. Elle avait été présentée à Paris lors de l'Exposition universelle, mais  il n'en reste aucune trace, selon le Victoria and Albert Museum, un des principaux musées de Londres.

Pour réaliser cette pièce de soie de 4 mètres, naturellement de couleur or, des araignées femelles de l'espèce "golden orb" ont été ramassées chaque matin dans la nature. Des ouvriers spécialisés ont extrait la soie de 24 d'entre elles simultanément, puis le fil a été tissé à la main.

Détail de la cape de Simon Peers and Nicholas Godley
Détail de la cape de Simon Peers and Nicholas Godley © Victoria and Albert Museum

Les araignées ont toutes été relâchées ensuite dans leur milieu naturel.

Il a fallu plus d'un million d'araignées au total pour fournir la quantité  de soie requise et 80 personnes pendant cinq ans pour la collecter. En moyenne, 23.000 araignées produisent 28 grammes de soie.

Ces pièces seront présentées jusqu'au 5 juin au musée, avec un film et un descriptif pour expliquer comment elles ont été fabriquées.

Tous les lives