Yves Paccalet : "Cousteau, un séducteur avec des idées d'une grande étendue"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 28/09/2016 à 17H39, publié le 28/09/2016 à 17H22
Yves Paccalet au 13h de France 2

Yves Paccalet au 13h de France 2

© France2/culturebox

Le commandant Cousteau est à l'honneur avec la sortie très attendue le 12 octobre du biopic de Jérôme Salle "L'Odyssée" avec Lambert Wilson dans le rôle de l'homme au bonnet rouge. Un homme qu'Yves Paccalet a très bien connu. Il a co-signé avec Albert Falco "Capitaine de la Calypso" (Robert Laffont) qui a inspiré le scénario du film. Yves Paccalet était l'invité du 13 h de France 2.

Yves Paccalet a côtoyé de près le commandant Cousteau. Il a navigué avec lui, l'a aidé à rédiger les 20 tomes de ses mémoires. 
19 ans après sa mort, il reste très impressionné par l'homme au bonnet rouge.  

"C'était un séducteur avec des idées d'une grande étendue. On pouvait lui apporter une petite idée, il arrivait à l'élargir et à en faire quelque chose qui allait passionner le monde entier." Et Yves Paccalet de rappeler quelques élément du phénomène Cousteau : quatre longs-métrages dont  "Le Monde du silence" (1956), coréalisé avec Louis Malle, Palme d'or du Festival de Cannes et Oscar du meilleur film documentaire en 1956, et 120 films de télévisions projetés dans 120 pays. "C'est dire l'influence de ce personnage !". Ce qui fait dire à Yves Paccalet qu'il vendrait son âme à la déesse mère ou au dieu nature pour refaire le voyage.


Français parmi les plus connus au monde, Cousteau avait aussi des détracteurs.
 

Un personnage qui a une telle importance qu'il peut décrocher son téléphone et appeler le président des Etats-Unis et avoir une réponse dans les 5 minutes, cela suscite forcément des jalousies


On a aussi accusé le commandant de sauvagerie sur la faune et la flore : "Ça ressort de temps à autre et ça m'énerve profondément ,s'indigne Yves Paccalet. Dans les premiers temps, il faisait de l'océanographie comme dans les années 50 : quand on voulait savoir ce que mange un dauphin, on l'attrapait et on lui ouvrait le ventre. Et justement , la vision qu'il a apportée sur la société des dauphins et celle des requins a changé la vision du monde entier sur ces animaux là. C'est grâce à des gens comme Cousteau qu'on a pu commencer à protéger ces espèces et plus globalement l'écosystème marin". 

 

"L'Odyssée" : une grande émotion

Une projection en avant-première de "L'Odyssée" a été organisée pour les survivants de la Calypso. Yves Paccalet en était bien entendu. "Ça a été beaucoup d'émotion car le film est basé sur les épisodes les plus dramatiques de la vie de ce grand personnage avec une reconstitution assez proche de la réalité et beaucoup d'émotion concernant les relations entre Cousteau et son second fils Philippe".
 

"capitaine de la Calypso" couverture © DR