240 p. - 19 €

Novembre 1958. Billie Holiday, l’icône du jazz, débarque en Italie puis en France pour la deuxième fois de sa vie. À quarante- trois ans, cette femme au destin chaotique, minée par l’alcool et la drogue, n’a plus que huit mois à vivre. À Paris, la voici à l’Olympia, et ensuite au Mars Club où elle se livre à l’état brut, tour à tour pathétique et grandiose. Chaque soir, elle s’y produit jusqu’à l’aurore devant quelques dizaines de fidèles, parmi lesquels Sagan, Bardot, Duke Ellington…
Dans ce livre, construit comme un roman mais nourri uniquement de faits réels, l’auteur reconstitue au jour le jour cet épisode méconnu de la carrière de Billie Holiday. Il se lance sur les traces d’une « Lady Day » indomptable, retrouve des témoins oubliés et plonge le lecteur dans l’atmosphère troublante de la fin des années cinquante. Vivre cent jour en un
Mettre en avant le livre: