« FADINARD : Mon cabriolet avait disparu… Je questionne, j'interroge… On me dit qu'il y en a un d'arrêté au coin du bois… J'y cours, et qu'est-ce que je trouve?... Mon cheval en train de mâchonner une espèce de bouchon de paille, orné de coquelicots… Je m'approche… aussitôt une voix de femme part de l'allée voisine, et s'écrie : "Ciel !... mon chapeau!..." Le bouchon de paille était un chapeau!... Elle l'avait suspendu à un arbre, tout en causant avec un militaire….
FÉLIX, à part : ah! ah! c'est cocasse!
FADINARD, à Vézinet : Entre nous, je crois que c'est une gaillarde… »

(Acte I, scène III)

Un chapeau de paille d'Italie 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com