192 p. - 18 €

Violette Nozière, jeune parricide des années 1930, enflamma des années durant la rubrique des faits divers et l'imaginaire des écrivains. C'est une de ces garçonnes aux cheveux courts passant ses jours et ses nuits à Saint-Germain-des-Prés, dans la fréquentation d'amis douteux. Lorsqu'elle est arrêtée, en août 1933, pour l'empoisonnement de son père, elle a tout juste 17 ans et déchaîne les passions. On la hait, on la célèbre. Beauté convulsive des Surréalistes, sorcière, mythomane, monstre en jupon... Dans ce roman inventif et impertinent, Raphaëlle Riol revisite le mythe en convoquant le personnage à sa table d'écrivain. Ultra Violette fait s'entrechoquer face A, l'histoire vraie et face B, les hypothèses imaginaires. Portrait trouble d'une jeune fille et de son époque. Ultra Violette
Mettre en avant le livre: