Short Edition : la boite à histoires qui a séduit Francis Ford Coppola

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/11/2016 à 20H09, publié le 29/11/2016 à 12H09
Francis Ford Coppola a installé dans son café de San Fransisco un distributeur d'histoires Courtes inventé par la start up grenobloise Short Edition

Francis Ford Coppola a installé dans son café de San Fransisco un distributeur d'histoires Courtes inventé par la start up grenobloise Short Edition

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Vous êtes auteur, lecteur ou amoureux des mots alors vous allez aimer le concept de Short Edition. Une idée toute simple imaginée par une start up grenobloise qui consiste à publier et rendre accessible des histoires courtes via un distributeur automatique. L'idée séduisante a voyagé jusque San Francisco et tapé dans l'oeil du réalisateur Francis Ford Coppola.

Il était une fois une jolie histoire. Celle de l'aventure du distributeur de machine à histoires inventé par la start up grenobloise Short Edition
Le distributeur d'histoires courtes a été installé dans différents lieux d'accueil du public à Grenoble et a depuis traversé l'Atlantique où le réalisateur Francis Ford Coppola a, à son tour, été séduit.
L'objectif de Coralie Bailleul et Christophe Sibieude, les deux fondateurs de l'entreprise est de voir fleurir des bornes un peu partout pour promouvoir la lecture, l'écriture et faire connaître des auteurs contributeurs. 

Reportage :  P.-Y Salique / Y. Bodin / E. Brouillard / B. Vidal

De Grenoble à San Fransisco 

L'idée de Short Edition a séduit au-delà des frontières. Si à Grenoble on trouve ces distributeurs oranges à la gare ou dans un café, à San Fransisco le cinéaste Francis Ford Coppola  en a commandé un pour son restaurant. 

Une nouvelle fait une très bonne base pour un film parce qu'on la lit comme on regarde un film, d'une seule traite

Francis Ford Coppola


 D'après la radio France Bleu, le réalisateur américain souhaiterait maintenant convaincre le maire de San Francisco et le gouverneur de l'État d’installer d'autres bornes d'histoires courtes en Californie.
 Un "Parrain" de choix pour une idée de génie. 

Le talent tout court 

L'idée de Short Edition est de mettre en ligne des formats de littérature courte et des nouveaux talents. Lisible en moins de 20 minutes ces histoires courtes (BD courtes, poèmes, slam, micro-nouvelles) sont écrites par des auteurs anonymes de la communauté de Short Edition. Chaque oeuvre éditée est rémunérée par des droits d'auteur comme dans une maison d'édition classique. Les micro-textes sont écrits par une communauté de 9 800 auteurs non professionnels.

Short edition bis © France 3 / Culturebox


"'On croit au talent des auteurs anonymes et on croit au fait que dans une vie on peut aussi écrire cinq ou six très belles petites histoires et que ça sera merveilleux de les diffuser", explique Christophe Sibieude.
Les œuvres adressées via le site sont lues et analysées par un Comité éditorial, composé de 300 internautes lecteurs qui ont le regard exigeant mais bienveillant pour chaque création.
"On a un peu de la peine parfois à juger durement un texte, parce qu'on se rend compte que c'est un jeune qui l'a écrit ", souligne Bruno Pradal du comité de lecture

Du papier à l'écran mobile 

Le but de Short Edition, on l'aura compris, est d'offrir un peu de lecture pour passer le temps ou pour patienter dans une file d’attente. Trois boutons permettent au lecteur de passage de choisir une histoire de une, trois ou cinq minutes et l’imprime.

Short edition ter © France 3 / Culturebox

Mais la société met également en ligne, diffuse et édite tout ce qui se lit d'un trait. L'objectif est aussi d'adapter les contenus courts aux modes de vie actuels et aux nouveaux petits écrans nomades.

La gare de Rennes et le Centre commercial Italie 2 à Paris se sont équipés récemment de deux bornes à histoires.