Livre numérique : l'heure du TEA a sonné pour la librairie Decitre à Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 12/03/2012 à 17H08
Tea, le livre numérique en toute liberté ?

Tea, le livre numérique en toute liberté ?

© France3 Culturebox

Essentiellement connue en région Rhône-Alpes, la librairie Decitre veut faire sa place sur le marché du eBook. Le 4 avril prochain, elle lancera TEA (pour The Ebook Alternative), une plate-forme de livres numériques qui veut concurrencer le géant américain Amazon.

A l'origine de cette idée, Guillaume Decitre, 45 ans, héritier d'une famille qui a fondé la première librairie du même nom à Lyon en 1907.  Après avoir passé dix ans à développer des starts-up dans la Silicon Valley, il est arrivé en 2007 à la tête des 8 enseignes familiales et du site Decitre.fr qui est en troisème position dans les ventes de livres papier sur internet après Amazon et la Fnac. Ses années passées aux Etats-Unis lui ont certainement donné cette qualité dont on manque parfois en France : oser. Oser faire face à Amazon et Apple et tout cela à partir d'un constat simple. Aujourd'hui, seuls l'iBooks d'Apple et Amazon proposent des solutions de lecture en ligne. Mais la première ne fonctionne que sur l'iPad. La deuxième ne permet pas de lire directement les livres achetés ailleurs. Ce sont des systèmes dit "fermés".
Ce que propose Tea : l'open source. Pour faire clair, cela signifie que le lecteur pourra lire les contenus de son choix sur le support de son choix. Les éditeurs pourront proposer leur catalogues. Quant aux libraires, le système leur sera ouvert puisqu'il pourront vendre des livres sous leur nom et même des tablettes avec une application de lecture !

Marché du livre numérique, un gros potentiel

Le marché du livre numérique est-il si juteux pour pousser Decitre, Cultura, Rue du Commerce, Le Centre National du Livre, l'Ecole Normale Supérieure de Lyon et la société informatique Smile à  se lancer dans l'aventure ? Pour le moment, il n'y a pas de quoi écrire une saga : en France, ce marché représente à peine 1% de la vente des titres contre 10% aux Etats-Unis. Le problème explique Guillaume Decitre, "c'est que le catalogue de livres est encore modeste avec 60 000 ouvrages numériques, soit 10% d'un catalogue  qui compte...650 000 livres physiques". Mais les choses évoluent car aujourd'hui, 30% de la production de livres sort au format numérique.

Pour les adeptes de l'eBook, voilà ce qui va se passer : une application Tea va être disponible sur la liseuse Bookeen de la société française Cybook, qui fonctionne avec le système d'exploitation Androïd de Google. En juin, Tea sera accessible via une solution multi-plateforme au format web HTML5.