Le Japon à l'honneur au Salon du livre en mars à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 12/01/2012 à 09H10
Affiche du Salon du livre 2012

Affiche du Salon du livre 2012

© DR

Invité d'honneur du Salon pour la deuxième fois, après 1997, le Japon sera au cœur de cette manifestation qui a accueilli en 2011 près de 200.000 visiteurs, Porte de Versailles, et réunira en mars quelque 1.200 éditeurs.

Un Nobel de littérature, un rocker romancier, un mangaka culte, un auteur de haïkus ou encore une icône de la  littérature féminine : 22 écrivains japonais témoigneront à Paris de la richesse des lettres nippones, lors du 32e Salon du Livre du 16 au 19 mars. Un pavillon de 500 m2 sera consacré au Japon.

"Nous avons une double raison d'inviter le Japon, par solidarité après la  tragédie qui l'a frappé le 11 mars 2011 et en raison des liens très forts qui unissent nos deux pays et nos littératures", a souligné Antoine Gallimard,  président du Salon, du Syndicat national de l'édition (SNE) et PDG des éditions Gallimard, lors d'une conférence de presse.

Le japonais deuxième langue traduite en France après l'anglais

La part du japonais dans les traductions en français est en progression :  elle était de 8,3% en 2009 et de 10% en 2010. Mais neuf traductions sur dix concernent le manga... Le japonais est d'ailleurs la deuxième langue la plus  traduite en France, loin derrière l'anglais.

"Avant le grand séisme et le tsunami, nous avions déjà discuté de notre  venue, avec Frédéric Mitterrand et Jean-François Colosimo (président du Centre  national du livre), et la décision a été prise au début de l'été dernier", a  précisé Fumio Shimizu, conseiller culturel de l'ambassade du Japon.

Dix romanciers parmi les plus connus au Japon seront présents à Paris : Kenzaburo Oe, prix Nobel de littérature en 1994, Hideo Furukawa, auteur d'une remarquable saga... canine qui sortira au printemps en France, Mitsuyo Kakuta  et Risa Wataya, deux grandes figures de la littérature féminine, ou encore Hitonari Tsuji, également musicien célèbre de rock et prix Femina étranger en 1999 ("Le boudha blanc").

Kenzaburo Oe, prix Nobel de littérature en 1994

Kenzaburo Oe, prix Nobel de littérature en 1994

© jhphoto / AFP

Trois poètes, parmi lesquels Madoka Mayuzumi, dont les haïkus (courts  poèmes) sont diffusés aujourd'hui sur téléphones portables, quatre mangakas, dont les illustres Moto Hagio et Takashi Nagazaki, et trois auteurs jeunesse,  un genre littéraire très important au Japon, feront aussi le voyage à Paris.

S'ajoutent à cette brochette de vedettes des lettres, Satoshi Kamata, l'un des journalistes les plus engagés du Japon, notamment contre le nucléaire, et l'un des jeunes penseurs les plus en vue du moment, Hiroki Azuma, dont la thèse portait sur le philosophe français Jacques Derrida.

Beaucoup de ces auteurs japonais ont d'ailleurs des liens culturels très forts avec la France.

L’année dernière, le Salon avait accueilli 1 000 éditeurs et plus de 180 000 visiteurs.