L'humeur de la libraire: "j'aime pas les mangas !"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 13/03/2012 à 13H13
Aux mangas,  Marie Rameau préfère les comics

Aux mangas, Marie Rameau préfère les comics

© DR

Le mois de mars est pour tous les professionnels du genre littéraire le moment du Salon du Livre. C'est l'occasion de rencontrer d'autres professionnels, de prendre des contacts, d'améliorer son réseau, de boire des coups et de faire dédicacer quelques romans ou BD. Je m'y rendrai, comme chaque année. J'ai reçu ma jolie invitation, enfermée dans un éventail japonais, puisque le Japon est à l'honneur cette année. Qui dit "Japon", dit "manga". La bande-dessinée japonaise est mise en avant au Salon...

Je ne devrai pas le dire... J'AIME PAS LES MANGAS. Je me questionne sur ce rejet quasi épidermique. Je suis pourtant une enfant du Club Dorothée. J'ai grandi au biberon manga animé. Et j'aimais ça. Mais voilà bientôt 8 ans que je suis libraire et mon aversion ne passe pas, malgré l'insistance de mes clients fans du genre qui me poussent à lutter contre le mal qui me ronge.

Des personnages aux poses impossibles, aux yeux exorbités

Est-ce un problème de format? De dessin? De différence culturelle? Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est que si vous attrapez un manga au hasard dans un rayonnage et que vous le feuilletez, vous avez 4 chances sur 5 de trouver des pages couvertes de visages et de personnages aux poses impossibles, aux yeux exorbités. Des personnages, des lettres et des symboles aux proportions exagérées. Pas de paysage ou de décor. Une pauvreté graphique telle qu'il est difficile de différencier un auteur d'un autre.

Peut-être que tout le matraquage publicitaire, les jeux vidéos associés, les produits dérivés, tous les salons et festivals consacrés aux mangas et le nombre croissant de nouveautés toutes les semaines y sont pour quelque chose. Le marketing avec ses gros sabots qui vient draguer le plus jeune public, tel le Joueur de flûte de Hamelin, me fait frémir d'horreur. Je me sens parfois ensevelie sous les mangas, passée à tabac par Naruto, étouffée par Fairy Tail et empoisonnée par One Piece. L'overdose...

Oui, il y a des exceptions.

Oui, il y a des exceptions. Heureusement, on peut compter sur des auteurs tels que Taniguchi (Quartier Lointain, Journal de mon Père), Shigeru Mizuki (Nonnonba, Opération Mort, Hitler), Naoki Urasawa (Monster, 20th Century Boys, Pluto), Inio Asano (Bonne Nuit PunPun, Solanin), Katsuhiro Ōtomo (Akira) et quelques autres qui produisent plus que du simple divertissement.
A noter que cette année, pour la première fois, la BD américaine sera présente, avec une belle exposition autour des Super Héros de DC Comics. C'est plutôt de ce côté là que vous pourrez me croiser.

Marie Rameau - Librairie Bulles de Salon - 45 rue Carnot 92300 Levallois-Perret

Marie Rameau - Librairie Bulles de Salon - 45 rue Carnot 92300 Levallois-Perret

© DR

Le blog livre de France 2

Le site Salon du Livre