Salon du Livre de Paris 2010 : la grogne des éditeurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 27/03/2010 à 10H23
Salon du Livre de Paris 2010 : la grogne des éditeurs

Salon du Livre de Paris 2010 : la grogne des éditeurs

© Culturebox

Salon du Livre de Paris a ouvert ses portes le 26 mars 2010...sur fond de polémique. Cette 30ème édition marque un désengagement de plusieurs éditeurs, petits ou grands. Certains, comme Hachette, ont réduit leur présence, d'autres ont décidé de ne pas venir du tout.

Parmi les raisons de cette désaffection, il y a d'abord eu une augmentation conséquente des loyers (qui passaient de 1700/2100 à 3500 euros). Elle a poussé plusieurs éditeurs indépendants à écrire une lettre ouverte  à Frédéric Mitterrand pour protester contre ce procédé. Le tollé a eu du bon : les anciens tarifs sont finalement restés en vigueur. Mais le ministre de la Culture a quand même épinglé les grands groupes comme Hachette (premier éditeur français et deuxième mondial) dont le stand 2010 passe de 900 à 100 m², regrettant que cette espace ressemble dorénavant à "un guichet de la sécurité sociale". En prenant cette décision, le groupe Hachette réserve ses stands aux agents commerciaux de l'édition pour des rendez-vous professionnels. Conséquence : les auteurs des maisons d'édition appartenant au groupe ( telles que Larousse, Stock, Grasset, Fayard, Lattès...) ne seront donc pas présents au Salon. Malgré tout, près de 1000 éditeurs seront là, ce qui représente 400 stands. Et si la tendance amorcée en 2009 (20% de visites en plus par rapport à 2008) se confirme, on devrait atteindre cette année la barre des 220 000 visiteurs.

> A voir aussi sur Culturebox :
Toutes les vidéos du salon du livre de Paris