Salon du livre 2010 : BD et numérique, les liaisons dangereuses ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 26/03/2010 à 14H36
Salon du livre 2010 : BD et numérique, les liaisons dangereuses ?

Salon du livre 2010 : BD et numérique, les liaisons dangereuses ?

© Culturebox

A l'occasion du Salon du Livre 2010, gros plan sur la BD numérique. Pour les auteurs comme pour les éditeurs, internet représente un nouveau créneau prometteur. C'est le cas pour l'équipe qui réalise la série "Les autres gens" et pour les responsables de la plat-forme de lecture en ligne Izneo. Mais à toute médaille, il y a un revers.

Le principe d'Iznéo est simple : dans une bibliothèque virtuelle qui comporte (pour le moment) plus de 1200 titres, le lecteur peut accéder gratuitement aux cinq premières pages d'un album, pour en lire la totalité, il devra s'acquitter d'1,99 euros, somme qui lui permettra d'y avoir accès pendant 10 jours (pour une durée illimitée, c'est plus cher). Iznéo n'est pas le premier service du genre. Depuis plus d'un an, DigiBiDi propose un service de location de BD pour 72h00 pour 2,50 euros. A l'origine d'Iznéo, il y a le groupe MédiaParticipations qui englobe plusieurs éditeurs (Dargaud, Dupuis, Lombard... une douzaine au total). Le Groupement des auteurs de BD regroupe lui 350 auteurs. C'est lui qui a lancé la pétition pour protester contre le manque de concertation avec les maisons d'édition et la façon dont elles s'emparent des oeuvres des auteurs pour les adapter au support numérique sans leur accord. A ce jour, plus de 817 signatures d'auteurs ont été recueillies. Cette pétition est consultable sur leur site

A voir aussi sur Culturebox :
Toutes les vidéos
Salon du Livre 2010
La vidéo "La BD numérique sur iPhone"
La vidéo "La numérisation des livres par Google"
Toutes les vidéos"La bande dessinée"